• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Sujets sérieux n'ayant pas leur place ailleurs.

Modérateur: CA FFJDR

La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Morgan Kane » 18 Fév 2017 12:52

La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Je n'aime pas M. Macron et je ne partage pas ses idées, loin de là .

Mais il a ouvert un vrai débat.

Le crime contre l’Humanité est défini par l’article 6c du statut du Tribunal militaire international de Nuremberg : « l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation, et tout autre acte inhumain inspirés par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux et organisés en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile ».

Or, à titre d'exemple, 1/3 de la population du Sénégal a disparu pendant les 30 premières années de la colonisation française, déportations, prises d'otage, travail forcé, assassinats pur et simples....

On oppose le travail d'enseignement, les œuvres des bons pères ..... alibis ?

Le discours de Clémenceau à la Chambre des députés du 30 juillet 1885 donne un éclairage ...

Quelle importance ce débat ?

L'occultation du passé interdit de comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans certains territoires de la République et d'y remédier.

Je ne suis pas un partisan des mea culpa à répétition ou des indemnisations monétaires, mais il faut prendre en compte ces faits.

Accessoirement, la France-Afrique, les affaires ELF montrent, entre autres, la persistance de ce passé.

https://campvolant.com/2014/04/08/le-ra ... ets-detat/

http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article31
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 431
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Menhir » 20 Fév 2017 12:20

Comme la plupart des choses, la colonisation ne peut pas être décrite comme complètement négative.
Donc, faisons nous l'avocat du diable.

Morgan Kane a écrit:Or, à titre d'exemple, 1/3 de la population du Sénégal a disparu pendant les 30 premières années de la colonisation française, déportations, prises d'otage, travail forcé, assassinats pur et simples....

La nation (je parle bien du peuple et non de l'état) décolonisée se porte-t-elle mieux après l'accès à l'indépendance ?

On oppose le travail d'enseignement, les œuvres des bons pères ..... alibis ?

On a souvent fustigé l'éducation française dans les colonie en brandissant la fameuse formule "nos ancêtres les gaulois" comme si elle pouvait, à elle-seule, résumer tout cet enseignement.
Mais quand ont dépasse cet apriori, on réalise que ça signifie que les colonisateurs cherchaient tout de même à apporter au pays une certaine éducation. Il est symptomatique, d'ailleurs, de constater que la plupart des chefs d'état "post-colonisation" avaient suivit des études en métropole.

C'est un apport qui était bien moindre dans les colonies anglaises ou espagnoles, entre autre.

L'occultation du passé interdit de comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans certains territoires de la République et d'y remédier.

Je suis d'accord qu'il faut apprendre du passé pour éviter les erreurs de l'avenir.
D'un autre côté, passer son temps à ressasser le passé empêche tout autant d'aller de l'avant.
Quand une nation continue rendre rejeter la responsabilité de la situation actuelle pour des faits qui se sont produits à une époque où la grande majorité des habitants actuels n'étaient pas nés, on peut appeler ça un alibi.

Je ne suis pas un partisan des mea culpa à répétition ou des indemnisations monétaires, mais il faut prendre en compte ces faits.

Le mea culpa est pourtant un travers bien de chez nous.
J'ai longtemps habité en Asie et les habitants de cette région s'étonnent de notre réflexe à nous culpabiliser nous-même pour tout, aussi bien au niveau individuel qu'au niveau de nation.

Par exemple, actuellement les chinois sont en train de coloniser l'Afrique noire. Ils se contente d'en tirer tout ce qu'ils peuvent sans rien apporter, ni du point de vue des infrastructures, ni de l'éducation. Ils pressent le citron comme on dit, ne prenant de la population que la force vive et donnant le moins possible.
Et ils n'ont aucun remord. Ils ne comprendraient sans doute même pas qu'on puisse leur faire des reproches.

De la même façon, la partie musulmane de l'Afrique à exploité la partie plus au sud pendant les deux siècles qui ont précédé la colonisation européenne, organisant, entre autre, le trafic d'esclaves. Pourtant, ces pays (qui demandent à la France un mea culpa), n'imagineraient même pas faire le leur.
D'ailleurs, on pourrait qualifier tout le nord de l'Afrique de "colonie" encore aujourd'hui puisque les arabes, venus de l'Est, n'en sont pas le peuple autochtone.

Le mea culpa est vraiment ancré dans nos habitudes. Il est difficile de le dépasser.
D'autant plus que d'autres s'en sont rendu compte et ont appris à l'exploiter.

Accessoirement, la France-Afrique, les affaires ELF montrent, entre autres, la persistance de ce passé.

Je suis tout à fait de ton avis.
Mais (parce qu'il y a toujours un "mais"), ces affaires se sont déroulées avec des complicités locales qu'il ne faudrait pas dédouaner.
Coupable ELF ? Certainement (tout comme Exxon, Brigestone et quelques dizaines d'autres).
Seul coupable ? Certainement pas. L'avidité et l'égoïsme existent aussi localement.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Kakita Inigin » 30 Mars 2017 19:04

Mais (parce qu'il y a toujours un "mais"), ces affaires se sont déroulées avec des complicités locales qu'il ne faudrait pas dédouaner.
D'un autre côté, on peut difficilement amoindrir les torts subis par des populations en prenant prétexte de l'existence de corrompus parmi leurs élites, élites installées et soutenues par l'ancienne puissance coloniale...

Ne mélangeons pas le phénomène général et les défaillances individuelles.
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1302
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar DIDIER 2 » 30 Mars 2017 23:43

Macron n'ouvre pas de débat il va à la pêche aux voix africaines et bobo en mentant éhontément. Les nations européennes ont sorti ces populations du moyen-âge ou de la préhistoire pour la majeure partie de l'Afrique noire.

Pour ce qui est de ce que nous allions nommer l'Algérie, notre but initial était de mettre fin à leur piraterie et mises en esclavage.
Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.

[b]Arthur Schopenhauer[/b].
DIDIER 2
 
Messages: 281
Inscrit le: 02 Sep 2009 23:28

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Menhir » 07 Avr 2017 09:14

Kakita Inigin a écrit:D'un autre côté, on peut difficilement amoindrir les torts subis par des populations en prenant prétexte de l'existence de corrompus parmi leurs élites, élites installées et soutenues par l'ancienne puissance coloniale...

Je ne minimise pas. Je dis seulement que les culpabilités sont plus larges que ne pourrait le penser un regard manichéen primaire (ce qui est sans doute un pléonasme).

Par exemple, pour l'esclave du XVIIIè siècle, on fustige les galions espagnols et leur "triangle" commercial (Europe-Afrique-Amérique). Je suis loin d'amoindrir leur culpabilité et le crime que représentent ces pratiques. Cependant, il ne faut pas non plus nier qu'elles ne pouvaient se faire qu'avec l'aide des populations locales. Jamais les européens n'auraient pu eux-même organiser la capture en masse d'humains.

Dans un autre registre, les guyanais qui actuellement se plaignent de leur niveau de vie devrait, avant de demander l'indépendance, regarder comment s'en sorte les pays limitrophes indépendants. Pour ce que je sais, l'immigration de ce département est plus centripète que centrifuge. Il doit bien y avoir une raison.
Et je ne pense pas que bloquer l'activité économique va leur permettre d'améliorer leur richesse à long terme.
Dans ma jeunesse, j'ai longtemps passé mes vacances dans un village de haute Provence. A la fin des années 70, début 80, ce village a accueilli des groupes de réfugiés cambodgiens (les fameux "boat people"). Etant déjà intéressé par l'Asie et étant le seul à des dizaines de kilomètre à la ronde à avoir une langue commune avec eux (le thaï), je me suis fait plusieurs amis parmi eux. Quand ils ont été de nouveau déplacés pour être transférés en Guyane, j'ai gardé des contacts. On leur a donné à chacun un petit lopin de terre et ils sont devenus agriculteurs. La population locale répétait depuis des décennies qu'il était impossible de faire pousser quoi que ce soit dans cette terre (terre de forêt vierge très acide). Eux y sont parvenu (vu que parmi leurs rares possessions, ils avaient surtout de l'huile de coude). Du coup, en une décennie, les populations originaires du Cambodge et du Laos ont inondé le marché de produits maraichers. Maintenant, les populations locales les accusent de truster le marché des fruits et légumes. :ouch:

Il y a une constatation que n'importe qui peut faire : dans très peu de pays décolonisés, la population vit mieux "après" qu'"avant".
La décolonisation est une bonne idée... à très court terme.
C'est pour ça que je pouffe quand j'entends des corses demander leur indépendance. :lolol: (les bretons sont moins cons, ils prônent plutôt le régionalisme).

Cela dit, ça n'excuse en rien les barbaries commises par certains colons et l'exploitation inacceptable de certains pays et de leur population.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar DIDIER 2 » 08 Avr 2017 20:44

Hé bien nous avançons, si même en ces lieux des évidences sont retranscrites sans fards excessifs. La perspective de ne plus pouvoir se contenter de pontifier l'idéologie multiraciale (pardon "multiculturelle" comme si l'Europe avait eut besoin des Africains pour cela) à l'abri dans des réserves blanches mais de devoir côtoyer des populations "discriminées" éveille bien des consciences.
Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.

[b]Arthur Schopenhauer[/b].
DIDIER 2
 
Messages: 281
Inscrit le: 02 Sep 2009 23:28

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Kakita Inigin » 23 Avr 2017 16:35

Il n'y a qu'une seule race, la race humaine. Et l'Afrique, nous en avons fait des esclaves pour nos plantations de coton en Amérique. Après avoir fait la même chose des Amérindiens dans les mines d'or (et les avoir quasiment exterminé au passage).

En matière de conscience on n'a peut-être pas trop de leçon à donner (alors, au fait, est-ce que les Indiens, les Noirs et les femmes ont une âme ?).
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1302
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar DIDIER 2 » 02 Mai 2017 16:00

Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.

[b]Arthur Schopenhauer[/b].
DIDIER 2
 
Messages: 281
Inscrit le: 02 Sep 2009 23:28

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar DIDIER 2 » 18 Mai 2017 20:09

Mon dernier lien vidéo n'étant plus opérant je le place sur youtube quelque temps. Il est toujours agréable de mettre nos bobos face à leurs mensonges et leurs hypocrisies.
Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.

[b]Arthur Schopenhauer[/b].
DIDIER 2
 
Messages: 281
Inscrit le: 02 Sep 2009 23:28

Re: La colonisation : un crime contre l'humanité ?

Messagepar Kakita Inigin » 27 Mai 2017 20:25

Je pense qu'on peut se passer des termes péjoratifs et des procès d'intention.

Sur l'accueil des réfugiés (tous les migrants ne sont pas des réfugiés, 85% viennent vivre avec leur famille dans le cadre du regroupement familial), il y a une subtile différence entre un accueil d'urgence dans des foyers adaptés (et c'est le devoir de l'Etat que de le faire) et l'accueil chez soi... on n'est pas forcé de sombrer dans le pathos "si vous n'êtes pas prêt à en accueillir un chez vous vous n'êtes qu'un hypocrite".

Les associations caritatives (en partie liées à Caritas, en partie à des associations laïques) font un très bon travail dans ce domaine.
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1302
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Suivant

Retour vers La grande causerie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron