• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Sujets sérieux n'ayant pas leur place ailleurs.

Modérateur: CA FFJDR

Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar Menhir » 11 Juin 2015 09:48

Ce sujet est issu de la sission du sujet Re: Mise à jour webzine PTGPTB VF


Aorwell a écrit:alors les jeux télés, c’est de l’art ?

Conceptuellement, ça en est sans aucun doute.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: Mise à jour webzine PTGPTB VF

Messagepar lupin » 12 Juin 2015 00:37

uniquement si ça n'a pas d'utilité, or ici, ça sert à la fois à lobotomiser le public et faire gagner des sioux pour les participants ;)
- Lupin.
Avatar de l’utilisateur
lupin
 
Messages: 2130
Inscrit le: 30 Nov 2001 01:00
Localisation: Paris

Re: Mise à jour webzine PTGPTB VF

Messagepar Julius » 12 Juin 2015 13:34

lupin a écrit:uniquement si ça n'a pas d'utilité, or ici, ça sert à la fois à lobotomiser le public et faire gagner des sioux pour les participants ;)


Un peu fatiguant l'intellectuel bashing de tout ce qui est grand public.
Jamais vous remettez en doute vos certitudes sur ce que pourraient aimer réellement les gens ?
Les films les plus vus : Titanic, Avatar, Avengers, Fast & Furious,...
Les livres (j'enlève volontairement la bible et le petit livre rouge) : Harry Potter, Le seigneur des anneaux, l'Alchimiste, Le Da Vinci Code
Les plus grosses audiences TV : que du sport...

Pas grand chose de hautement philosophique.

Bref, soit les gens sont très, très cons et aiment être lobotomisés, soit il y a peut-être d'autres raisons que des gens intelligents devraient rechercher plutôt que de s'autopalucher en pensant que eux, ils ne se font pas lobotomiser... :harpon:
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Re: Mise à jour webzine PTGPTB VF

Messagepar Kakita Inigin » 13 Juin 2015 08:13

Les livres (j'enlève volontairement la bible et le petit livre rouge) : Harry Potter, Le seigneur des anneaux, l'Alchimiste, Le Da Vinci Code


Pour le coup, je déteste la culture littéraire française "classique" et j'idolatre celle des américains : un bon bouquin doit avoir des rebondissements. Joker pour le SdA (j'ai des oeillères) mais le Da Vinci Code est un modèle du genre : c'est mystérieux, épineux, foisonnant de culture (ou de culture manipulée mais on s'en fiche) et du point de vue des techniques d'écriture c'est un manuel de la bonne écriture : il y a un cliffhanger à chaque fin de chapitre, par exemple. C'est écrit dans la droite ligne de la logique anglo-saxonne : écrivain, c'est un métier, autant le faire bien (et il y a des techniques pour ça).

D'un autre côté, on n'a pas à être naïfs... le sport a ses valeurs propres (sa propre culture, de l'effort, du beau geste, etc. - je vais pas développer, c'est pas ma came) mais il est utilisé, à grande échelle, comme contrôle social. C'est flagrant avec le foot dans les pays en voie de développement (voire dans les nôtres).

Harry Potter est aussi porteur de sa propre culture (l'amitié, le refus du racisme, le rejet des règles ineptes et de la hiérarchie sociale figée) et c'est aussi pour ça qu'il est combattu par certains groupuscules (les églises, notamment).

Bref, soit les gens sont très, très cons et aiment être lobotomisés
Le principe de la lobotomisation, c'est qu'on ne sait plus ce qu'on aime. Comme disait un président (fictif) américain : "ce n'est pas parce qu'ils aiment ça que les gens boivent du sable. C'est parce qu'ils ne font plus la différence". :twisted: Nous sommes dans l'ère de l'info en continu, des émissions de "divertissement" les plus indignes élevées au rang de phénomène de société, nous sommes exposés en permanence à la déchéance de tout esprit critique ou de toute rigueur. Ca a, malheureusement, quelques effets tangibles.
(comme c'était HS j'ai mis ça ailleurs)
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1304
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Re: Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar Morgan Kane » 14 Juin 2015 10:48

J'adore des pans entiers de la culture populaire américaine, encore que j'ai été déçu par le dernier avengers et je hais le roman français classique.

Cela ne m'empêche pas de penser que les jeux télévisés peuvent d'un certain point de vue constituer de l'art dans la mesure où ils constituent un divertissement. Le fait que l'on gagne de l'argent n'est pas contradictoire.

Mais tout spectacle, tout divertissement ne constitue pas une forme d'art. ainsi, un match de football est il une forme d'art.

Et le fait que els jeux télévisés puissent constituer une certaine forme d'art ne m'empêche pas de penser que la plupart sont idiots.

en fait, il faudrait se demander ce qu'est l'art ? J' y reviendrais.

Un ancien dirigeant de TF1 s'est vanté de ce que son but était de créer des cerveaux disponibles pour la pub.

Il n'y a pas besoin d'autre critique.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 435
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Re: Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar Julius » 14 Juin 2015 11:08

Morgan Kane a écrit:

Un ancien dirigeant de TF1 s'est vanté de ce que son but était de créer des cerveaux disponibles pour la pub.



Cette phrase ne veut rien dire : donnez-moi la définition d'un cerveau disponible pour la pub ?
Un téléspectateur zombie est tout sauf un bon réceptacle à de la pub hormis l'utilisation des séquences répétitives.

Tiens si vous voulez creuser un peu et vous rendre compte que c'est loin d'être aussi simple, un article sympa :
http://efficacitepublicite.free.fr/la%2 ... vision.htm
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Re: Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar Kakita Inigin » 14 Juin 2015 12:36

Julius a écrit:
Morgan Kane a écrit:

Un ancien dirigeant de TF1 s'est vanté de ce que son but était de créer des cerveaux disponibles pour la pub.



Cette phrase ne veut rien dire : donnez-moi la définition d'un cerveau disponible pour la pub ?
Un téléspectateur zombie est tout sauf un bon réceptacle à de la pub hormis l'utilisation des séquences répétitives.

Ce qui est précisément la caractéristique de la publicité : elle est répétitive (voir et revoir les spots a des effets profonds sur la mémorisation). On se souvient tous des spots de notre enfance...

Que la définition puisse être ambivalente selon les individus ne change pas le sens profond de ce qu'il a dit : le but de la télévision et de ses dirigeants est d'amener le spectateur devant la publicité et de le rendre réceptif pour que les ventes se maintiennent... et le budget publicitaire aussi. Autrement dit, l'abrutir suffisamment pour qu'il gobe tout ce qu'on lui raconte dans des spots par ailleurs assez peu imaginatifs (la moitié des spots de pub promettent en fait du sexe).

Du reste, force est de constater que les émissions de réflexion ne sont plus sur TF1.

Tiens si vous voulez creuser un peu et vous rendre compte que c'est loin d'être aussi simple, un article sympa :
http://efficacitepublicite.free.fr/la%2 ... vision.htm
TLDR.
Le développement d'indicateurs et de modèles permettant d'évaluer l'audience et la fidélité, et la corrélation avec la publicité, donne cependant une assez bonne idée de l'importance de cette dernière dans les comportements des chaînes... :harpon: (comme en jdr, ce sur quoi on met l'accent mécaniquement, c'est ce qui intéresse les joueurs - sinon on n'en parlerait pas).
Alors oui, ce type de modèle est moins simple que... la phrase d'un chef d'entreprise dans une interview. Sans rire ? :angel:

Je reprends juste la conclusion :
Les études assez récentes sur le sujet montre l'intérêt des acteurs du marché à compléter l'approche quantitative par une approche qualitative, tenant compte de l'environnement (le contexte de programmation) dans lequel les écrans publicitaires et les spots sont insérés. La relation entre téléspectateurs et émission est complexe. A terme, des outils permettraient de dégager des tendances par type de programmes, par genre d'émissions, par critères socio-démographiques, ... ou des constantes de consommation télévisuelle. Des questions relatives à l'efficacité publicitaire commencent à trouver une réponse :
la durée d'une émission ou d'un écran influence-t-elle la mémorisation des spots ?
le genre film policier à suspens retient-il l'audience ?
le divertissement favorise-t-il la mémorisation des spots qui y sont insérés ?
si le foot retient une certaine cible et favorise la stabilité, quels sont son comportement et sa mémorisation au moment de l'écran qui coupe la diffusion ?
existe-t-il des profils d'individus au comportement plus stable et au taux de mémorisation plus élevé ?
...
A travers ces questions, on peut saisir tout l'intérêt de ce type d'études pour le média-planneur et les chaînes, dont la programmation est conçue pour attirer le plus d'annonceurs et développer l'impact GRP (et augmenter les tarifs publicitaires par conséquence), pour maximiser in fine les recettes.
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1304
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Re: Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar Julius » 14 Juin 2015 14:58

Je n'arrive pas à comprendre en quoi la conclusion irait à un seul moment dans le sens de tes commentaires précédents (peut-être que TLDR ce n'est pas une bonne stratégie).

Au contraire, on insiste sur l'obligation de qualité par tous les acteurs plutôt que de quantité (tous les acteurs, c'est donc aussi les programmes qu'il y avant...).
Et tu remarqueras que la conclusion insiste sur un fait : les programmes sont là pour attirer les ... annonceurs.

C'est donc la grande farce actuelle : les programmes ne sont pas là pour satisfaire un consommateur (base du marketing), mais pour attirer les vendeurs de pub. On les attire sur l'audience (estimée...on pourrait longuement discuter des boîtiers médiamétrie qui mesurent des TV qui fonctionnent sans personne devant), en espérant que la vente de ces espaces publicitaires aura un impact positif sur les ventes.
Si on prend la grande messe annuelle de la publicité (mi-tems du super bowl), plusieurs études ont démontré que les pubs vues n'amenaient aucune variation des ventes à cour terme ( par exemple : https://www.questia.com/library/journal ... r-interest).

Pourquoi les entreprises dépensent-elles alors autant de pognon ? Pour l'image de marque, pour la perception que le consommateur aura de la marque. Faut-il avoir des cerveaux décérébrés pour obtenir un impact positif pour le consommateur ? Bien au contraire.

Bref, toutes les études actuelles en marketing démontrent l'importance du contenu du message envoyé vers le consommateur (content marketing, et le story telling (!)), le consommateur actuel étant de plus en plus averti, il sélectionne l'information qualitative qu'il veut retenir dans la masse d'information qu'il reçoit par jour.

Les minutes de cerveau disponible, c'est une tentative de pub auprès des annonceurs. C'est aussi réaliser que si TF1 perd autant de part de marché et de budget publicitaire, c'est peut-être qu'ils ont un énorme train de retard par aux attentes du consommateur actuel... Mais qu'on ait des dirigeant cons en France n'est pas une nouveauté.
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Re: Mise à jour webzine PTGPTB VF

Messagepar Menhir » 15 Juin 2015 10:00

lupin a écrit:uniquement si ça n'a pas d'utilité, or ici, ça sert à la fois à lobotomiser le public et faire gagner des sioux pour les participants ;)

Je ne parlais pas de la réalisation mais de la conception : ça tient à la fois de la musique, de la peinture, de la sculpture et du cinéma (au moins).
cela dit, l'art comme outil de propagande (ici du consumérisme), ce ne serait pas nouveau.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: Art et culture populaire (ou dissolution de la culture)

Messagepar lupin » 18 Juin 2015 14:56

Désolé si ça a été mal pris Julius, ma remarque était à moitié provoc'.

Je n'ai pas encore lu l'article que tu proposes, mais cela me rappelle un débat qu'on a eu dans le sujet La planète des Alphas sur les écrans.
Dans le docu que je citais (https://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY), l'effet de la pub semble sur la consommation et pas seulement sur l'image de la marque : une expérience montre que si on demande au consommateur s'il préfère Coca ou Pepsi, il répondra (pas aux EU), mais si on vérifie en leur faisant comparer un verre «Coca» et un verre «Pepsi» inversés, le consommateur indique le verre «Coca» qui contient du Pepsi.
L'effet de la télé indique aussi que l'on est plus influencé par la pub lorsqu'elle arrive durant un moment de suspens. L'image de marque ne semble donc pas le seul objet des pub.
- Lupin.
Avatar de l’utilisateur
lupin
 
Messages: 2130
Inscrit le: 30 Nov 2001 01:00
Localisation: Paris

Suivant

Retour vers La grande causerie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron