• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

La barrière du langage.

Les jeux réalisés bénévolement et proposés gratuitement.

Modérateur: CA FFJDR

Re: La barrière du langage.

Messagepar Mespheber » 24 Juil 2011 12:38

Ben c'est juste une question de vraisemblance: un enfant de trois ans va donner un coup de marteau sur un adulte, au mieux il va causer un bleu ou une légère hémorragie. Avec un adulte, ça peut être fatal... :-?
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Re: La barrière du langage.

Messagepar Fureteur » 24 Juil 2011 14:01

Je peux t'assurer que certains zozos pondent des trucs risibles. Qu'importe puisque c'est eux qui jouent avec : l'important est que ça leur plaise.

Sans taper dans les trucs risibles, les jeux de rôles parodiques utilisent parfois des explications farfelues mais acceptées parce qu'il s'agit de parodie. Autre cas : j'ai vu des gens sursauter en s'apercevant que dans Shaan le combat dépend entre autre de "Social" (parce qu'il faut s'imposer à l'autre). Avec ces gens là, il faut adapter les règles du jeu pour correspondre à leur vision du monde.

On n'est plus dans ce cas dans une recherche de réalité, mais de consensus sur la réalité. D'autres jeux enfin se passent dans une réalité radicalement différente ; je pense ici à Palimpseste.
Expliquer n'est pas comprendre
Avatar de l’utilisateur
Fureteur
 
Messages: 107
Inscrit le: 24 Juil 2003 14:56

Re: La barrière du langage.

Messagepar Mespheber » 24 Juil 2011 14:12

Tiens? Bizarrement l'intervention du facteur mental dans un fritage me surprend moins qu'il ne me plait. Marre des héros qui dégaine sans ciller et tire sans hésiter. Et oui, on ne prend pas les mêmes risques en passant la bite au cirage d'un bleu qu'en voulant chatouiller un béret vert. Les risques de soins dentaires gratuits sont quand même plus grands dans le second cas. :mdr:
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Re: La barrière du langage.

Messagepar Fureteur » 24 Juil 2011 14:42

C'est là que la compétence "soigner une dent" intervient !
:jesors:
Je suis même déjà loin...
Expliquer n'est pas comprendre
Avatar de l’utilisateur
Fureteur
 
Messages: 107
Inscrit le: 24 Juil 2003 14:56

Re: La barrière du langage.

Messagepar falheim » 24 Juil 2011 17:12

Le mieux, ce serait quand même d'être un peu cohérent et logique. A ce compte-là, si un zozo est persuadé, par je ne sais quel miracle, que c'est le charisme qui influe sur les dégâts, il va nous pondre un truc risible.


C'est un peu ce qu'ont fait WotC dans D&D avec la Sagesse qui influe sur la Détection par exemple ou pire, sur la Profession. Comme l'avait dit un forumeur d'ici, un bon bûcheron ne l'est pas forcément parce qu'il est doté d'une grande sagesse, ca n'a ni queu ni tête.

Il est évident que les règles diffèreront selon l'idée qu'on se fait du jeu de role : certains adopterons pour la force pour le jet d'attaque (ceux qui pensent que manier l'arme nécessite une bonne force pour être dirigé correctement). D'autres penseront que c'est la Dextérité qui prime (ça pourrait être le cas dans un jeu de role typé cape&épée). Mais au final, il faut toujours respecter une certaine "croyance populaire" (le terme est mal adapté je sais). A savoir que, tout le monde se fait l'idée général que pour être balaise au combat, il faut être soit fort, soit très précis, mais en aucun cas le charisme n'interviendrait la dedans. C'est pareil pour l'Intelligence : L'intelligence est impossible à définir, pourtant, la croyance populaire considère l'intelligence comme la capacité à raisonner et à analyser rapidement et de façon juste. En ce sens, on peut accepter que l'intelligence soit utilisé pour toutes les facultés mentales, même si ce n'est qu'en partie vrai. Les jeux de rôle seront toujours une relativisation, mais ça ne doit pas partir non plus dans n'importe quoi, sinon comme vous l'avez dit, on pourrait utiliser l'intelligence pour les attaques en justifiant que il faut réfléchir avant d'attaquer un adversaire, mais ça serait moins conforme et moins compréhensible que l'utilisation de la Force ou de la Dextérité.

La Dextérité, à la rigueur, influe sur le fait de ne PAS se faire toucher (esquiver les coups, rester en mouvement, frapper sans s'exposer <= le fameux "lever d'épaule" des boxeurs, etc.).


La Dextérité par définition c'est l'habileté manuelle. Donc la Dextérité ne pourrait servir à se défendre qu'uniquement en cas de parade par exemple, mais elle ne devrait pas servir a esquiver. Ca aussi c'est quelque chose que je ne comprend pas dans la plupart des jeux de rôle (D&D et cie, mais également les jeux vidéos style Dragon Age) : La Dextérité est devenu une caractéristique qui permet de mieux éviter les attaques, alors que la Dextérité n'a rien avoir avec la défense, sauf dans le cas ou on considèrerait qu'on se défend uniquement en faisant des parades, ce qui est faux puisqu'on peut également se défendre en esquivant... Au pire ca serait l'Agilité qui interviendrait dans le cas d'une esquive, mais en aucun cas la Dextérité. Et même en cherchant des interprétations pour expliquer ce phénomène, je ne comprendrait jamais comment on peut associer la Dextérité à la défense, hormi s'il doit s'agir de parer avec une arme ou de faire un "lever d'épaule" des boxeurs comme tu l'as dis.
Avatar de l’utilisateur
falheim
 
Messages: 116
Inscrit le: 04 Juil 2009 13:53
Localisation: Languedoc Roussillon

Re: La barrière du langage.

Messagepar Grolok » 24 Juil 2011 20:53

Il y a autant de vérités que de sens englobant les termes choisis.

J'ai déjà vu des systèmes qui utilisaient un trait "mental" pour l'attaque et ça ne m'a pas choqué. La coordination des muscles part du cerveau après tout. Alors pourquoi faudrait-il différencier l'intelligence de la dextérité ? Parce que ça permet de diversifier le jeu et le choix des personnages.

La dextérité dans D&D englobe la coordination et la précision. C'est pour ça qu'elle sert au tir à l'arc et à l'esquive. Et comme D&D est une référence, c'est resté.
Avatar de l’utilisateur
Grolok
 
Messages: 363
Inscrit le: 21 Mars 2009 15:12
Localisation: Nord

Re: La barrière du langage.

Messagepar Fureteur » 24 Juil 2011 21:08

Il y a peut-être au départ une traduction littérale de l'anglais "dexterity". Il me semble que ça signifie aussi bien dextérité que habileté ou adresse.
Expliquer n'est pas comprendre
Avatar de l’utilisateur
Fureteur
 
Messages: 107
Inscrit le: 24 Juil 2003 14:56

Re: La barrière du langage.

Messagepar falheim » 24 Juil 2011 21:50

La dextérité dans D&D englobe la coordination et la précision. C'est pour ça qu'elle sert au tir à l'arc et à l'esquive. Et comme D&D est une référence, c'est resté.


JUSTEMENT, la dextérité englobe la coordination et la précision MANUELLE. Normal qu'elle soit utilisé pour le tir à l'arc, mais pas à l'esquive. Il ne faut pas confondre la dextérité avec l'agilité ou les réflexes. Quand on lit la description de Dextérité dans le manuel des joueurs en revanche, il est bien indiqué que la dextérité regroupe l'agilité, les réflexes, etc. Donc c'est justifié en un sens, malgré que la Dextérité et l'agilité soit deux choses TRES différentes.

Il y a peut-être au départ une traduction littérale de l'anglais "dexterity". Il me semble que ça signifie aussi bien dextérité que habileté ou adresse.


Non j'ai déjà fait des recherches sur de nombreux dictionnaires anglais, Dexterity s'applique également pour la précision manuelle, tout comme en Français. Et Habileté et Adresse sont des synonyme de Dextérité, ils concernent tous trois la précision des tâches manuelles, et non la souplesse, l'agilité, ou les réflexes. Enfin, j'avoue que c'est assez flou dans la description de Dextérité (ou dexterity) dans un cas comme dans l'autre on retrouve souvent cette définition : "Skill in performing tasks, especially with the hands." soit "Capacité à accomplir certaines tâches, et plus spécialement avec les mains". Le "plus spécialement" sous-entendrai donc que la Dextérité peut aussi s'appliquer à ce qui n'est pas manuel ? Mystère...
Avatar de l’utilisateur
falheim
 
Messages: 116
Inscrit le: 04 Juil 2009 13:53
Localisation: Languedoc Roussillon

Re: La barrière du langage.

Messagepar Ralph B. » 25 Juil 2011 01:46

(Oui pour la Dextérité, qui est un mix entre habileté manuelle et agilité/réflexes...)

falheim a écrit:Comme l'avait dit un forumeur d'ici, un bon bûcheron ne l'est pas forcément parce qu'il est doté d'une grande sagesse, ca n'a ni queu ni tête.


Et attention à la "Sagesse", aussi, qui dans D&D ne représente pas une forme d'illumination, mais plutôt un rapport entre le personnage et le monde qui l'entoure, d'où son utilisation dans les jets de perception... Et oui, un bûcheron doté d'une grande "Sagesse" sera sans doute meilleur (même si ça ne le rendra pas forcément plus "sage", au sens strict du terme).

Les termes sont relativement mal choisis, mais leur utilisation est cohérente avec ce que les caracs sont censées représenter.
Ralph B.
 
Messages: 323
Inscrit le: 26 Sep 2004 02:18

Re: La barrière du langage.

Messagepar Menhir » 25 Juil 2011 14:02

Fureteur a écrit:Sur ce sujet, il existe une étude (dont la référence a été donnée ici par un autre forumiste) qui indique que les dégâts dus à une épée dépendent de sa vitesse et de la précision de l'angle d'attaque. La force du coup n'intervient au mieux que pour trois pour cent dans les dégats.

D'un autre côté, pour manier un gros bout d'acier de plusieurs kg avec précision, il vaut mieux en avoir dans les biscotaux.
Il faut, au minimum, définir une force minimale ou un malus pour manque de force.

Certes, pour enfoncer une épée dans une partie molle (le ventre, par exemple), il ne faut pas beaucoup de force. Par contre, pour trancher une main (pour reprendre ton exemple), c'est moins évident. En tant que cuisinier (amateur mais pratiquant avec une certaine régularité), je connais la difficulté qu'il y a à trancher au tranchoir un pied de porc qui pourtant se trouve dans des conditions idéales (immobiles et bien calé sur une planche).

Par contre, plus on avance dans l'histoire, plus la force perd de l'importance dans les combats, proportionnellement au poids des armes. Cependant, manier le fleuret demande encore une certaine fermeté dans la main.

Ralph B. a écrit:Le mieux, ce serait quand même d'être un peu cohérent et logique. A ce compte-là, si un zozo est persuadé, par je ne sais quel miracle, que c'est le charisme qui influe sur les dégâts, il va nous pondre un truc risible.

C'est pas forcément stupide : impressionner l'adversaire peut grandement contribuer à la victoire.
Il suffit de voir les Aka polynésiens (je me demande s'il n'y avait pas un truc de ce style dans le JdR Légendes Tahitiennes) ou les insultes entre combatants dans l'Illiade.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2388
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux amateurs

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

cron