• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Réalité vs Fiction

Littérature, ciné, BD et autres sources pour servir de décor à vos parties.

Modérateur: CA FFJDR

Messagepar Luk » 05 Jan 2010 13:21

Les darwin awards de 2009 sont sortis. On retrouver les deux cambrioleurs de Deimoss en bonne position.

http://www.darwinawards.com/darwin/darwin2009-10.html
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Deimoss » 05 Jan 2010 19:26

Ils le méritaient ces deux là. De la vraie graine de champion :D
Faire partie d'un groupe est capital; cela donne à l'ennemi d'autres types sur lesquels tirer.
Avatar de l’utilisateur
Deimoss
 
Messages: 799
Inscrit le: 16 Fév 2005 07:22
Localisation: Perpignan et alentours

Messagepar Mithriel » 06 Jan 2010 07:23

Je trouve la gonzesse qui descend de voiture en marche encore plus stupide. 8)
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Mithriel
 
Messages: 2529
Inscrit le: 21 Nov 2001 01:00

Messagepar Luk » 20 Jan 2010 15:20

Des gens en combinaison spéciale (tout vêtus de blanc avec un grand bonnet et des moufles), se glissent dans votre lit d'hôtel pour le chauffer. Ce boulot surréaliste est pourtant une réalité en Grande Bretagne dans les Holiday Inn où le concept va être testé.

http://www.liberation.fr/vous/0101614580-holiday-inn-invente-la-bouillotte-humaine
Dernière édition par Luk le 22 Jan 2010 11:52, édité 2 fois au total.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Menhir » 21 Jan 2010 17:39

Ils ont une bouillotte en 95D ? :)


Pour changer de sujet, sur la réalité qui rattrape la fiction, le combat entre Google (firme privée) et la Chine (Etat), ça ne vous fait pas penser à "on fonce droit dans le cyberpunk" ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Messagepar Luk » 22 Jan 2010 11:59

ça et les camisoles chimiques (on m'a parlé récemment d'un reportage sur l'administration de psychotropes aux enfants aux US), un traitement par la psychiatrisation et les drogues des déviances.

le cyberware est en cours et pour la part non implantée très utilisée et de réelles extensions de nous même. Le portable a changé les comportements (ne serait-ce que pour les rv où on se donne une heure et un lieu de rendez-vous approximatifs, où la non réponse a un sens différent. L'arrivée de la réalité augmentée va accélérer les choses.

La popérisation, l'augmentation des inégalités, le concentration des grandes entreprises et leur influence toujours croissante.

Y a pas à douter, nous y sommes. C'est peut-être pour ça que les derniers bouquins de Gibson se passent dans le monde contemporain.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Greewi » 22 Jan 2010 12:24

Gibson disait : "[...] j'ai senti que j'essayais de décrire un présent impensable, mais en réalité je sens que le meilleur usage que l'on puisse faire de la science-fiction aujourd'hui est d'explorer la réalité contemporaine au lieu d'essayer de prédire l'avenir... La meilleure chose à faire avec la science aujourd'hui, c'est de l'utiliser pour explorer le présent. La Terre est la planète alien d'aujourd'hui." Les récits cyberpunk se déroulent souvent dans le futur mais décrivent en réalité des aspects de notre présent.

Quand on voit que Black Water est suspecté d'avoir organisé des attentats au Pakistan, que certaines multinationales sont toutes puissantes dans certains pays du tiers mondes (et contrôlent assez bien les états modernes)...

Un ami me disait que les runners de Shadowrun ne seront pas nécessaires vu que les "corporations" ont déjà accès des forces armées privées de façon légale (au USA)...
Les choses imaginaires sont.
Elle existent dans nos cœurs.
Nous en ressentons l'émotion
et parfois elles nous font peur.

- Sylvain "Greewi" Dumazet
Avatar de l’utilisateur
Greewi
 
Messages: 386
Inscrit le: 14 Oct 2003 21:49
Localisation: Thorigny (77)

Messagepar Luk » 22 Jan 2010 13:48

la science fiction parle toujours du présent. Les invasions martiennes relfétaient la peur des soviétiques, on peut retrouver l'évolution sociologique des US dans les différentes séries star trek
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Julius » 22 Jan 2010 15:53

Luk a écrit:la science fiction parle toujours du présent. Les invasions martiennes relfétaient la peur des soviétiques, on peut retrouver l'évolution sociologique des US dans les différentes séries star trek


Je remplacerai "toujours" par "souvent".
Certains ouvrages de s-f sont parfois juste "fun", il ne faut pas toujours aller chercher un concept sociologique derrière.
Je pense à certaine nouvelle de van vogt par exemple, qui tiennent plus du "bouh ! fait moi peur" ou d'un jeu de logique temporelle qui lui permet de mettre en scène des situations improbables.

(troll on : y a des scénarios qui évoluent dans Star Trek ?)
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Luk » 23 Jan 2010 15:27

ce n'est pas tant les scénarios que les thèmes.

Kirk : la fédération apporte les bienfaits de la rationalité et de la civilisation partout dans l'espace. Ils apportent leur assistance aux malheureux qui s'intègrent sans mal dans la fédération C'est encore les années 60, les valeurs occidentales sont universelles et permettent la paix et la prospérité

Next generation : appartion de la prime directive : on n'intervient pas chez les peuples qui n'ont pas atteint un certain stade. C'est parfois dur mais c'est une bonne règle collective. Apparition du borg, un méchant que la rationalité ne touche pas. Entre les primitifs et l'ennemi absolu, on retrouve un renfermement vis à vis de l'extérieur, la mise en avant de son intérêt collectif face aux autres qu'on ne peut pas sauver contre eux-mêmes. Peut-être même un lien entre borg et sida, ça ne veut rien, ça emporte les meilleurs d'entre nous et grignote la société de l'intérieur.

Deep space nine, apparition de la spiritualité, le rationalisme des puissants cardassiens est fracassé par la foi des bajoran. C'est les années 90 et les mouvements religieux prennent de l'importance aux US.

Voyager : perdu dans un monde hostile, voyageur passe son temps à fuir le danger, à laisser les faibles dans leur merde et à fracasser tout ce qui s'oppose à eux.

Enterprise : une grosse merde qui n'a aucun sens si ce n'est d'essayer de rentabilise la licence. Les fans ont hurlé à l'issue de la première saison, ils ont cassé leur jouet.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

PrécédentSuivant

Retour vers Inspirations

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité