• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Le futur est pour demain

Littérature, ciné, BD et autres sources pour servir de décor à vos parties.

Modérateur: CA FFJDR

Le futur est pour demain

Messagepar Luk » 19 Juin 2006 15:24

Je vous propose de tenir une chronique de toutes les technologies, effectives ou envisagées qui font que l'auteur de SF est régulièrement dépassé par la réalité.

J'entame le truc avec l'arrivée de premiers cyborg :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 955,0.html
Une colonie de cafards domptée par un mini-robot
LE MONDE | 17.06.06 | 16h53 • Mis à jour le 17.06.06 | 17h13

Pas facile de travailler sur les cafards... "Beaucoup de gens trouvent que ce n'est pas sérieux de dépenser l'argent des contribuables à s'exciter sur des blattes !", confie Jean-Louis Deneubourg, responsable du service d'écologie sociale de l'Université libre de Bruxelles. Et pourtant... Ce biologiste vient de diriger pendant trois ans un programme européen, baptisé "Leurre", qui lui a permis d'infiltrer un robot dans une colonie d'insectes. Une recherche qui a donné d'étonnants résultats : le robot a non seulement été accepté comme un congénère, mais il a pu influencer les décisions collectives, sans agressivité.

A vue d'oeil, le cafard artificiel, baptisé InsBot, fabriqué par l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, ne ressemble pas à un insecte. Plutôt à un vulgaire cube électronique de 3 centimètres sur 4, équipé de moteurs et d'une caméra miniature. Mais il se déplace exactement comme une blatte et il est couvert de phéromones - des "odeurs" essentielles à la communication animale - identiques à celle des insectes.

En faisant cohabiter leurres et blattes pendant des milliers d'heures, l'équipe de Bruxelles a étudié comment les automates pouvaient infléchir le comportement du groupe. Sachant que les cafards préfèrent se reposer dans l'obscurité, ils ont mis à leur disposition deux abris, un clair et un sombre. Les cafards préfèrent le noir. Mais les scientifiques ont découvert que lorsqu'un nombre suffisant de robots était programmé pour se rendre dans l'abri clair, la colonie entière était prête à s'y réfugier, pour le simple plaisir de se retrouver ensemble !

Autre résultat, "les robots sont eux-mêmes capables de réagir aux signaux des animaux", soutient M. Deneubourg. Autrement dit : les leurres ne sont pas télécommandés. Une fois programmés, ils communiquent alors avec l'animal sans intervention humaine. Ce qui ouvre, selon le scientifique, la voie à des applications de toutes sortes. Des pièges "intelligents", ou encore des épouvantails automatiques pour chasser les étourneaux aux abords d'un aéroport, et même des "chiens de berger" artificiels afin d'éviter les mouvements de panique des troupeaux de moutons.

Les expériences s'étendent désormais à d'autres espèces animales. M. Deneubourg travaille déjà sur des poussins, et cherche à mettre au point une "mère poule" artificielle. A Toulouse, une équipe de chercheurs du CNRS dirigée par Guy Theraulaz s'intéresse, elle, plus particulièrement aux moutons.
Luc Ihaddadène


EDIT : J'ai changé le titre du thread pour un, légèrement plus ridicule.
Dernière édition par Luk le 20 Juin 2006 16:07, édité 2 fois au total.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar BMO » 19 Juin 2006 16:38

Ouarf, j'en veux une colonie dans ma chambre!
"Pointe d'épingle vous-même sur le globe. Obtenez une vue d'ensemble de l'assurance satellite disponible à toi, à vos coordonnées de présent et à votre vitesse." Sony Ericsson Canada
Avatar de l’utilisateur
BMO
 
Messages: 268
Inscrit le: 14 Nov 2004 17:56

Messagepar Greewi » 19 Juin 2006 16:54

BMO a écrit:Ouarf, j'en veux une colonie dans ma chambre!
Tu veux des cafards ? :o
Les choses imaginaires sont.
Elle existent dans nos cœurs.
Nous en ressentons l'émotion
et parfois elles nous font peur.

- Sylvain "Greewi" Dumazet
Avatar de l’utilisateur
Greewi
 
Messages: 386
Inscrit le: 14 Oct 2003 21:49
Localisation: Thorigny (77)

Messagepar Luk » 19 Juin 2006 17:04

Bé... C'est un geek !
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Elinaël » 19 Juin 2006 21:59

Si l'on repense à l'histoire de la guêpe qui zombifie les cafards : celle ci va t elle s'attaquer à ces leurres ? Si elle le fait, comment va réagir le leurre ? :crazyeyes:

Le problème, ce sera au moment de l'industrialisation, avec toutes ces sociétés qui veulent le leurre et l'argent du leurre...
"Ces mystères nous dépassent : feignons d'en être les organisateurs" J. Cocteau
Image
Avatar de l’utilisateur
Elinaël
 
Messages: 101
Inscrit le: 02 Nov 2004 14:34
Localisation: Strasbourg

Pas vu pas pris

Messagepar Luk » 20 Juin 2006 16:06

Méta-matériaux : L'invisibilité est en vue !

http://www.futura-sciences.com/news-meta-materiaux-invisibilite-vue_9004.php
Par Christophe Olry, Futura-Sciences, le 29/05/2006 à 17h00


Rendre un objet invisible et concevoir une cape d’invisibilité comme celle portée par Harry Potter, deux rêves réservés aux amateurs de science fiction ? Plus vraiment, si l’on en croit une étude parue la semaine dernière dans l’édition en ligne de la revue Science…

Quand la lumière "coule" autour des objets

Des chercheurs britanniques et américains avancent qu’en théorie il est désormais possible de concevoir une barrière d’invisibilité, permettant de soustraire tout objet à la vue. Cette cape d’invisibilité, ou plutôt ce bouclier d’invisibilité, étant donnée la largeur que devraient accuser les premiers prototypes, ferait dévier les rayons lumineux, de façon à ce qu’ils s’incurvent suffisamment pour éviter l’objet qu’elle dissimulerait : « C’est un peu comme si vous ouvriez un trou dans l’espace », explique David R.Smith, de la Duke’s Pratt School. En théorie, la lumière « coulerait » le long de l’objet protégé par le bouclier et épouserait ses formes comme de l’eau autour d’un rocher, pour ensuite reprendre son courant « normal » en aval. Ainsi, non atteint par la lumière, l’objet deviendrait invisible.

Mais, en quoi pourraient bien être fabriqués cette cape et ce bouclier, pour qu’ils incurvent suffisamment la trajectoire de la lumière ? En méta-matériaux, des composites artificiels que l’on ne trouve pas dans la nature, explique les chercheurs.


Les méta-matériaux

Les rayons lumineux sont déviés dès qu’ils passent d’un milieu à un autre dont l’indice de réfraction diffère. Mais dévier suffisamment la lumière pour qu’elle évite complètement une région de l’espace, tout en reprenant en aval son cours normal, est un vrai défi. Néanmoins, les méta-matériaux ont permis aux scientifiques de faire de grands progrès dans ce sens. Ces méta-matériaux sont composés de plusieurs couches d’une matrice en fibre de verre, empilées les unes sur les autres, entre lesquelles sont insérés des anneaux métalliques. Soumis à un champ électromagnétique ou à de la lumière, les méta-matériaux réagissent en induisant un champ magnétique interne, et peuvent modifier la course des rayons lumineux. En outre, ils sont même capables de présenter des indices de réfraction « négatifs » !

Les équipes de recherche dirigées par Ulf Leonhardt (université de St Andrews, Ecosse) et de John Pendry (Imperial College, Londres) ont montré que, en théorie, des méta-matériaux pourraient faire « couler » la lumière autour d’un objet donné, et être utilisés pour construire des boucliers d’invisibilité. Néanmoins, ces systèmes ne pourraient dissimuler des objets qu’aux longueurs d’ondes correspondant à la taille des composants des méta-matériaux. Aussi, pour concevoir une cape fonctionnant dans le champ visible, il conviendrait de la « tisser » aux échelles microscopique et nanoscopique. Cependant, les chercheurs pensent pouvoir contourner le problème en entourant le « trou d'invisibilité » d’un matériau à haut indice de réfraction.

Un premier prototype de bouclier d’invisibilité, fonctionnant dans les micro-ondes, devrait être présenté dans 18 mois. Nul doute que les "moldus" seront nombreux à assister à cet événement… Comme quoi, se rendre invisible comme Harry Potter, ce n'est peut-être pas sorcier !
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Luk » 17 Juil 2006 09:40

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-795748,0.html


Un tétraplégique américain transmet ses pensées à un ordinateur
LE MONDE | 15.07.06 | 14h51 • Mis à jour le 15.07.06 | 14h51

Commander un ordinateur par la pensée, voilà qui paraît fou. C'est pourtant ce que fait Matthew Naggle, un Américain de 26 ans, rendu paraplégique par un coup de couteau dans le cou, reçu lors d'une rixe. Il lui suffit d'imaginer un mouvement de son bras inerte pour que se déplace, suivant le même mouvement, un curseur sur un écran. Il peut ainsi télécommander la télévision ou l'éclairage, consulter son courrier électronique, ou encore jouer au ping-pong électronique.

Cette prouesse, dont les détails sont présentés par l'équipe de John Donoghue (Brown University, Rhode Island) dans la revue Nature du 13 juillet, ne tient pas de la télépathie. Elle est rendue possible par une chaîne technique qui vise à traduire l'influx nerveux en pixels animés. A passer du neurone à l'électron.

Le premier élément de cette "prothèse neuromotrice" est un composant électronique de quatre millimètres de côté, hérissé de 100 électrodes, implanté dans la région du cerveau qui commande les mouvements volontaires. Captant l'activité électrique des neurones, elle la transmet, via un plot câblé sur le crâne de M. Naggle, à des ordinateurs qui filtrent cet influx pour commander le curseur.

Cette dernière étape nécessite un calibrage, au cours duquel il est demandé au patient d'imaginer les mouvements du bras qui lui permettraient de suivre ceux de la "flèche", laquelle est déplacée par un assistant.

Contrairement aux réseaux d'électrodes placées, dans d'autres expériences, sur le crâne des patients, l'apprentissage est rapide - quelques minutes plutôt que quelques mois. De plus, le système fonctionne sans que Matthew Naggle ait à se concentrer uniquement sur la tâche à réaliser. Il peut même parler en déplaçant le curseur. Une liberté d'esprit que n'offrent pas non plus d'autres systèmes d'assistance aux tétraplégiques, fondés sur l'analyse, par vidéo, de l'orientation du regard du patient vis-à-vis de l'écran et qui imposent une discipline oculaire contraignante.

Pour John Donoghue, cette "porte du cerveau" (brain gate) développée par Cybernetics Neurotechnology Systems, une start-up émanant de son équipe, n'en est qu'à sa première étape. Il souligne que Matthew Naggle est aussi parvenu à commander quelques mouvements d'une main et d'un bras artificiels. "Ces résultats laissent espérer qu'un jour nous serons capables d'activer directement les muscles de ses membres avec ces signaux cérébraux", avance le chercheur.

TAPER 15 MOTS À LA MINUTE

Plusieurs obstacles demeurent. Une "puce" similaire greffée sur un autre patient a rendu l'âme sans prévenir. Et nul ne sait comment neurones et implant cohabiteront sur le long terme. Il sera nécessaire d'utiliser les technologies "sans fil", afin de réduire les risques d'infection liés au passage des câbles à travers la calotte crânienne. Il faudra enfin affiner le traitement du signal.

Une des voies d'amélioration possibles est présentée dans un second article de Nature, signé par une équipe de Stanford. Krishna Shenoy et ses collègues ont implanté des électrodes dans le cerveau de macaques, non pas dans la région commandant les mouvements, mais dans une zone où naît l'intention de l'action.

Les signaux neuronaux leur ont permis de prédire le mouvement effectué par le primate avant même que celui-ci ne le réalise. Appliquée à un humain, cette procédure pourrait théoriquement permettre de taper environ 15 mots à la minute.

Pour Angela Sirigu, de l'Institut des sciences cognitives de Lyon, ces résultats sont "extrêmement intéressants", parce qu'ils montrent que le cortex moteur reste mobilisable même quand le corps est paralysé. Son équipe a fait des observations similaires sur des amputés de la main. Elle a enregistré l'activité électrique des muscles (EMG) du bras de tels patients, à qui on demandait d'imaginer divers mouvements "fantômes" du membre disparu (Brain du 24 juin). Ces EMG présentaient un profil bien distinct.

"Notre but est désormais d'entraîner un système artificiel à reconnaître et à prédire, à travers la mesure des EMG, les mouvements imaginés par le patient, explique la chercheuse. Il pourrait ainsi commander des prothèses sophistiquées capables de mouvements s'approchant de ceux de la main normale." Comme pour Matthew Naggle, il s'agit de renouer les liens désaccordés entre l'esprit et le corps.
Hervé Morin
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Luk » 28 Août 2006 13:32

De quoi rendre difficile les enquêtes policières :

Posté par Michel le Lundi 28 Août 2006 à 00:00:37
Découverte de la molécule de la mémoire ?
Des scientifiques du centre médical de l'université de New York ont découvert un mécanisme moléculaire qui entretient la mémorisation des souvenirs dans le cerveau. Dans un article paru dans la revue Science, ils démontrent comment, en inhibant l'action d'une molécule particulière, ils ont réussi à effacer des souvenirs à long terme, un peu comme on peut effacer le disque dur d'un ordinateur.

En outre, ils montrent que l'effacement de cette mémoire ne s'oppose pas à la capacité de la "rééduquer", de la même façon que le disque dur nettoyé d'un ordinateur peut être réutilisé. Cette découverte pourrait trouver des applications dans le traitement des douleurs chroniques, des désordres post-traumatiques et des pertes de mémoire, parmi d'autres.

Selon les chercheurs, une molécule d'enzyme appelée "protéine kinase M zêta" entretient la mémorisation à long terme en renforçant constamment les connexions synaptiques entre les neurones. En inhibant cette enzyme, les scientifiques ont pu effacer des souvenirs enregistrés durant un jour, jusqu'à un mois. Ils ont montré que cette fonction de stockage est spécifique à cette enzyme, l'inhibition d'autres molécules associées ne perturbant la mémoire.

Entre autres avantages, l'identification du mécanisme moléculaire central du stockage de la mémoire pourrait focaliser les recherches sur le développement d'agents thérapeutiques spécifiques permettant d'augmenter les facultés de mémorisation et d'empêcher les pertes de mémoire. Déjà au début de cette année, des scientifiques de la même université avaient annoncé que PKM zêta était liée aux troubles de la maladie d'Alzheimer, peut-être donc due en partie au blocage de sa fonctionnalité de stockage de la mémoire.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Messagepar Greewi » 28 Août 2006 13:41

Ils parlent de test et indiquent avoir "pu effacer des souvenirs enregistrés durant un jour, jusqu'à un mois". Moi je me demande sur qui "difficile de vérifier les souvenirs d'un animal surtout sur un moi" ils ont fait les tests...
Les choses imaginaires sont.
Elle existent dans nos cœurs.
Nous en ressentons l'émotion
et parfois elles nous font peur.

- Sylvain "Greewi" Dumazet
Avatar de l’utilisateur
Greewi
 
Messages: 386
Inscrit le: 14 Oct 2003 21:49
Localisation: Thorigny (77)

Messagepar Dreyf » 28 Août 2006 13:46

Souris, labyrinthe, tout ça: ça doit marcher je suppose.

Enfin la seule chose que je peux déduire de cet article, c'est que je dois souffrir d'un déficit sévère en protéine kinase M zêta, moi...
Humeur du moment: T'échanges ta mélancolie contre un canon scié Winchester......

Politiques: de "poly" (plusieurs) et "tiques" (parasites suceurs de sang).
Avatar de l’utilisateur
Dreyf
 
Messages: 46
Inscrit le: 19 Déc 2003 10:44
Localisation: Paris, France, Europa, Earth, Solar System, Milky Way, Shadwildon Plane

Suivant

Retour vers Inspirations

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité