• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

[GURPS] Compte rendus d' une campagne Gurps Conan

GURPS, BaSIC, EWS, dK System...

Modérateur: CA FFJDR

[GURPS] Compte rendus d' une campagne Gurps Conan

Messagepar Morgan Kane » 23 Nov 2005 22:12

Morgan Kane Posté le: Lun Sep 05, 2005 11:06 am Sujet du message: Compte rendus de partie, inspi et aides

--------------------------------------------------------------------------------
un essai, d' une partie Gurps Conan, facilement transposable

Le manoir maudit

Ayant quitté Ayodha, capitale de Vendhya au début du mois de Février, avec deux charrettes et deux bébés en train de se faire, nos courageux aventuriers ont remonté vers le Nord et ont franchi les monts Himaya sans plus que les aventures habituelles.

Là, les bébés étant nés début Octobre, ils ont emprunté une piste caravanière se dirigeant vers l’ouest avec l’idée de constater les dégâts laissés par la mort rouge. Peu après, ils ont retrouvé Finn mac Ogh qui se dirigeait également vers l’ouest avec pour compagnon un Kitan, du nom de Chao Fen Ying, manchot peu causant mais redoutable escrimeur.

Début Novembre, ils se sont détournés vers Turan pour visiter Aghrapur et y passer l’hiver. Ils se sont retrouvés dans une région inhospitalière, parsemée de rares villages peuplés de gens pratiquant une rude hospitalité.

Surpris par une tempête de vent et de pluie, cherchant un abri, ils ont trouvé un vieux manoir où le vieux serviteur qui les accueillit leur a conseillé de passer leur chemin. Ayant insisté, ils ont été reçus par le comte Slimane Osman, un homme d’une cinquantaine d’année vêtu d’habits propres mais aussi défraîchis que le manoir. Il était en compagnie d’un prêtre stygien, nettement plus jeune, du nom de Seth Hotep.
Ils ont été conduits dans leurs chambres par une servante également âgée, des hommes d’armes visiblement logés dans des communs à proximité du manoir aidant Selena et Fen Ying à conduire chevaux et charrettes dans une écurie où se trouvent un peu plus d’une vingtaine de chevaux et des hommes en armes.

Le dîner fut bizarre avec une conversation décousue. Finn détendit l’atmosphère avec quelques airs. A la fin du dîner, Selena partit dormir avec l’hôte, au déplaisir du marchand « Archan » et celui ci offrit un dernier verre à ses invités. Archan, Selena et Finn en burent et s’endormirent vite, Finn interrompu dans sa visite nocturne du manoir se cachant dans une galerie derrière un meuble croulant.

Celles et celui qui n’avaient pas bu furent réveillés en pleine nuit par un hurlement désespérée de femme … Feng Ying partit à la poursuite du hurlement et fut conduit jusqu’ au sous sol où il assista à une scène étrange. Une silhouette masculine sacrifiait un bébé posé dans un pentacle au grand désespoir d’une jeune femme qui se pendait. Il ne put empêcher l’action de se dérouler.

Remontant, il ne put réveiller les dormeurs et fouilla le manoir avec l’aide d’Ingrid. Dans la bibliothèque du premier étage, il trouva un registre d’état civil retraçant les naissances mariages et principaux évènements de la famille des comptes Osman. La dernière entrée était la naissance d’un bébé, enfant de Yasmina, sans mention du père, il y a quelque 363 ans et quelques mois. Dans une galerie de portrait, il trouva deux tableaux anciens dont le dernier ressemblait à celui de la jeune femme dont il avait vu le fantôme et un des avant derniers était celui du comte, né il y a plus de 4 siècles.

Les dormeurs enfin réveillés, nos aventuriers eurent faim, les bébés aussi.

Finn alla discuter avec les rats puis les chevaux et apprit que les rats avaient peur du stygien parce que celui ci avait un serpent dans sa chambre et que les chevaux étaient maintenus dans une activité raisonnable, les hommes d’armes les emmenant régulièrement en expédition.

Archan alla jeter un coup d’œil indiscret sur la chambre du comte et le trouva fort occupé avec Selena qui paraissait s’ennuyer puis sur la chambre du Stygien qui psalmodiait….

Nos amis se retrouvèrent dans la chambre des deux mères et décidèrent qu’ils partiraient au matin.

Peu après, la vielle servante les avertit que le petit déjeuner était prêt. En regardant par les fenêtres, ils constatèrent que le noir de la nuit avait été remplacé par un brouillard gris plus ou moins foncé.

Pendant le petit déjeuner, la servante et le serviteur leur demandèrent de les aider dans leurs tâches quotidiennes, ne serait ce que parce que leur présence représentait un fardeau indéniable. L’enthousiasme ne fût pas grand.

Sonja décida de partir, prît son bébé, alla seller son cheval à l’écurie et se dirigea vers la sortie du domaine. Elle trotta longtemps sans sortir de l’allée, ni du brouillard et, faisant demi-tour se retrouva rapidement devant le manoir.

Pendant ce temps, le comte et le prêtre étaient descendus. La conversation fut enrichissante.

En fait, les aventuriers apprirent que le drame vu la nuit précédente s’était réellement déroulé. Le comte se sentant vieillir avait demandé au prêtre stygien de l’aider à devenir immortel. Le prêtre avait décidé de conjurer un puissant démon pour l’aider dans cette tâche. Pour passer un pacte avec ce démon, celui-ci exigea le sacrifice d’un bébé. Le seul immédiatement disponible était celui de la fille du comte.

Au moment de la cérémonie, alors qu’elle était censée dormir, elle se réveilla et constata que le bébé avait disparu. Prise d’un soupçon, la mère se précipita à la cave. Son intervention n’empêcha pas le sacrifice du bébé mais troubla la cérémonie et la fit échouer.

De ce fait, le démon se trouva lié à la maison. Le comte et le prêtre ne peuvent la quitter mais ne vieillissent pas. Le démon protège la maison.

Les humains qui entrent dans la maison après la tombée de la nuit ne peuvent plus quitter le domaine mais vieillissent et finissent par mourir. Sous l’influence du démon, chacun trouve un rôle à sa mesure.

Au bout de quelques siècles, le comte et le prêtre en ont assez et ont trouvé le moyen de mettre fin à la malédiction. Il faut que des aventuriers utilisent le pentacle comme portail pour accomplir trois tâches. Il faut qu’ils remontent dans le temps et troublent la cérémonie de façon à affaiblir le lien entre le démon et la maison, qu’ils aillent dans un univers parallèle où le démon est adoré pour récupérer le couteau qui constitue la seule arme susceptible de lui nuire et qu’ils l’utilisent lors d’une cérémonie de conjuration pour attaquer le démon et le bannir.

Les personnages sont avertis par le comte que l’intervention doit avoir lieu le plus tard possible. Ils ont déjà envoyé des aventuriers qui sont intervenus trop tôt. Mais le temps ne se laisse pas maltraiter et le passé est difficile à altérer. Le bébé doit mourir après l’apparition du démon, mais il ne doit pas mourir sacrifié au démon.

Après des tentatives inutiles de destruction de la maison, y compris par le feu, les personnages passent une journée à des activités diverses, Finn prenant un certain plaisir à compulser la bibliothèque du comte sous prétexte de l’aider à la classer.

La visite du parc autour du manoir montre qu’il est dans un automne perpétuel …. Un peu décrépit.



Vers minuit, le comte et le prêtre stygien accomplissent une cérémonie, un portail magique s’ouvre dans le pentacle. Les personnages franchissent le portail, se retrouvent dans la cave, il fait jour. Ils sont interpellés par une espèce de majordome qui leur demande s’ils ont fini de nettoyer la cave, constatent qu’ils sont arrivés au matin, qu’ils sont vêtus de livrées aux couleurs du comte et sont affectés à diverses tâches, Sonja ayant pour rôle de tenir compagnie à la demoiselle de la maison.

Celle-ci est en proie à des cauchemars et inquiète. Sonja l’écoute.

Au soir, l’intervention des personnages fait que la cérémonie échoue de façon légèrement différente même si le bébé meurt. Un portail s’ouvre dans le pentacle, la première tâche est accomplie.

La journée suivante se passe à certaines tâches, les personnages commençant à se sentir bien dans leurs rôles.

Le soir, à minuit, nouveau portail.

Les personnages se retrouvent de nuit, dans un lieu style Stonehenge, dans une campagne cultivée.

Au matin, ils s’avancent vers un village par un chemin. Une charrette hippo-tractée vient vers eux. Sur la charrette, trois créatures armées d’instruments agricoles, ressemblant à des singes style planète des singes. En les voyant, ils s’enfuient et un peu plus tard, les tambours raisonnent et se répondent, l’alarme est donnée.



Les personnages capturent un indigène, s’enfuient, sont traqués, échappent à leurs poursuivants et finissent pas capturer un chef. Bien qu’ils ne parlent pas la langue locale, ils font le symbole du démon et les habitants les prennent pour des adorateurs de celui-ci. Ils sont nourris et véhiculés jusqu’ à un village dominé par un temple. Pendant le voyage, qui dure 3 jours, ils constatent que els humains sont traités comme des bêtes domestiques.

Dans le temple, une statue du démon et sur un autel couvert de sang, un couteau. Un grand rassemblement indigène est en voie de constitution et un sacrifice semble en préparation avec eux comme invités d’honneur. Pendant la nuit, en allumant un incendie, ils parviennent à s’emparer d’armes, à s’emparer du couteau et à s’enfuir à cheval.

Deux jours plus tard, après avoir échappé aux recherches, ils arrivent au point de départ, gardés, attendent la nuit et franchissent le portail.

La troisième partie de la mission est la plus simple. Le lendemain soir, le démon est conjuré par le comte et par le prêtre stygien, Finn l’attaque au couteau et le bannit, la maison s’effondre. Les personnages s’enfuient et constatent que les préparatifs qu’ils ont accomplis pour leur départ ont été vains.
Les objets qui étaient dans la maison se sont désintégrés avec elle et ce qui était en dehors a été emporté par les bandits, probablement prévenus. Les deux serviteurs ont disparu. Au lever du soleil, les personnages constatent qu’ils ne sont ne sont vêtus que de haillons, n’ont aucun bien, même en armes ou en monnaies, et doivent assurer la charge de deux bébés.
Dernière édition par Morgan Kane le 07 Juil 2007 15:45, édité 2 fois au total.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

ma version

Messagepar Plume » 05 Déc 2005 13:09

Je fais jouer actuellement ce scénario en interlude dans la campagne de l'ennemi intérieur à Warhammer.

Le groupe est relativement débutant, j'ai donc apporté quelques modifications. Le noble s'appelle Ernst von Tessendorf et a une allure "rohirrim" et le prêtre stygien est devenu un médecin arabe. Ils se sont rendus au manoir pour y vendre d'épais volumes de théologie découverts lors d'un scénario antérieur. une partie de la troupe est restée au village voisin.

Personne n'a mis en garde mes joueurs (ils se seraient enfuis à coup sûr et n'avaient pas le prétexte de nourrissons), mais pour être maudits ils devaient rester dans le manoir trois jours de suite. Ils sont resté 10 jours avant de comprendre que quelque chose clochait. Pendant ces 10 jours, ils se sont réellement amusés à vivre la vie des domestiques du manoir...

Ils ont enfin découvert le pot au rose et ont littéralement adoré l'idée de ce piège se refermant doucement sur eux. Je vous raconterai la suite sitôt qu'elle sera jouée.

Tagazok à vous
"merdre aux assis", Alfred Jarry.
Avatar de l’utilisateur
Plume
 
Messages: 47
Inscrit le: 12 Sep 2005 11:21

Messagepar Morgan Kane » 18 Déc 2005 21:19

voici une chronologie des aventures de nos héros dans Gurps Conan

Il manque les 6 premiers mois environ ..

Gurps Conan : Chronologie provisoire des aventures de nos vaillants héros :

Si, je parle bien de vous ….

Vos aventures ont débuté à l’automne 1618. Les années sont comptées depuis la fondation du royaume d’ Aquilonie.

Automne 1618 :

Shem … Asgalun : l’aventure du prêtre stygien : où les aventuriers investissent une tour pour combattre un prêtre stygien et courent dans tous les sens pendant que Selena fait face à un démon

Argos : l’aventure des deux tourtereaux : où les jeunes sont plus raisonnables que les vieux quand il s’agit de mettre fin à une vendetta et où nos courageux aventuriers nettoient les restes des bêtises faites par un apprenti sorcier

Hiver 1619 :

Solstice d’hiver : Arrivée en la capitale d’Argos, aventure de la vampire et des apprentis conjurateurs.

La mort rouge

Printemps 1619 :

Départ pour Vendhya ….

Escale dans les black kingdoms

Escale sur une île peuplée d’un monstre baveux

Escale En Iranistan : où nos héros visitent un hôtel particulier et un endroit de plaisir

Eté 1619 :

Arrivée en Vendhya dans un grand port : où Velina comprend qu’elle a des ennemis et amis

Automne 1619 :

Arrivée à Ayodhya, capitale de Vendhya : où nos amis visitent la ville, péripéties diverses

Hiver 1619 :

Coup d’état manqué à Ayodhya : Velina se marie, alors que Sonja et Ingrid gagnent deux beaux bébés (mi Janvier).




Printemps/Eté 1619 :

Nos héros remontent vers le nord et franchissent la chaîne des monts Himelian sans autres incidents que ceux provoqués par le voyage dans des conditions pénibles avec deux femmes enceintes et deux accouchements.

Automne 1619 :

Aventure de la maison possédée … nos aventuriers réussissent à renvoyer le démon chez lui et à terminer les souffrances d’un comte turanien et de son associé stygien. Selena y perd l’esprit et les aventuriers y perdent toutes leurs possessions. Des paysans les aident.

Aventure de la couronne du roi des gitans : comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences

Arrivée à Aghrapur pour le solstice d’hiver.

Hiver 1620 :

Sauvetage de la dame Amélia …..Et fin de l’hiver dans un camp hyrkanien.

Printemps 1620 :

Voyage vers la Némédie (Je reverrais ma Némédie …)

Franchissement des monts Kezankian

Nos héros résolvent une énigme policière, permettent l’arrestation des assassins et les font évader.

Fin du printemps : arrivée à Arenjun capitale de Zamora: l’aventure de l’amulette du dieu araignée.

Eté 1620 :

Fin Juillet, arrivée à Shadizar ….

En même temps que la mort rouge …..

La ville est fermée…

Les personnages décident de ne pas continuer vers la Némédie mais de faire un détour par la Brythunie. Attila est le seul à tomber malade, les autres ayant déjà été atteints ou résistant à la maladie. Heureusement, Wu Tsi soigne l’enfant et du même coup les inquiétudes de la mère.

Arrivés fin Août à la frontière de Brythunie, les personnages constatent que celle-ci est bloquée. Finn prouve sa position officielle de barde et le groupe, admis en Brythunie, est mis en quarantaine dans un hameau isolé au cœur des monts Karpash.

Ils reçoivent la visite d’une prêtresse de Wicana qui apprent à dame Amélia que la famille royale de Némédie ayant été décimée par la mort rouge, elle est une des héritières potentielle du trône et attendue à ce titre à Belverus.

Fin Septembre, à 15 jours de marche de Kelbazza, la capitale, nos amis arrivent dans la petite ville d’ Audunum, non fortifiée.

Ils vont à l’auberge du lion couronné et s’installent. Ils décident de prendre 2 jours de repos pour vaquer à leurs affaires, prendre un vrai bain, etc. …

Le soir, Ker Ling Ling, accompagnée de Finn et de Marrah Chamazine sort avec semble t il une idée bien précise en tête. En effet, elle se dirige vers l’auberge la plus huppée de la ville et offre aux personnes présentes, nobles et riches marchands, une danse assez dénudée au son de la musique de Finn.

A la fin du numéro qui rencontre un franc succès, y compris financier, l’aubergiste offre un repas aux trois amis et fait savoir à la jeune femme que plusieurs nobles et riches marchands souhaiteraient la voir de plus près pour une spectacle de danse et autres prestations en laissant entendre qu’une mise aux enchères pourrait être profitable. Elle accepte pour le soir suivant…

Le soir suivant : la suite est connue des intéressés.

A l’aube, Marrah Chamazine réveille tout le monde, explique qu’il est urgent de partir et que Ker rejoindra le groupe un peu plus tard. Dame Amélia, pas très contente fait traîner les choses. Le groupe s’arrête à 1 heure de marche de la ville.

Vers midi, Ker arrive et s’emmitoufle dans un ensemble de tissus de telle sorte que le moins possible de sa personne ne soit visible. Marrah Chamazine s’habille en marchand Shémite.

Le groupe se presse mais le lendemain soir, dame Amélia insiste pour dormir dans une auberge…. La nuit tombée, un groupe de 12 cavaliers arrive, avec à sa tête, un jeune noble, le seigneur Haral. Celui-ci salue Finn, puis dame Amélia et lui explique que deux membres de sa suite sont de dangereux criminels qui l’ont agressé et dépouillé.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

aventures hyperboréennes

Messagepar Plume » 20 Déc 2005 19:49

sympa ce compte-rendu même si ça manque un peu de nobles aquiloniens... :don:
"merdre aux assis", Alfred Jarry.
Avatar de l’utilisateur
Plume
 
Messages: 47
Inscrit le: 12 Sep 2005 11:21

Messagepar Morgan Kane » 25 Jan 2006 21:51

voici la suite ... .les nobles némédiens et aquiloniens viendront plus tard ...

Automne 1620 :

Fin Septembre, à 15 jours de marche de Kelbazza, la capitale, nos amis arrivent dans la petite ville d’ Audunum, non fortifiée.

Ils vont à l’auberge du lion couronné et s’installent. Ils décident de prendre 2 jours de repos pour vaquer à leurs affaires, prendre un vrai bain, etc. …

Le soir, Ker Ling Ling, accompagnée de Finn et de Marrah Chamazine sort avec semble t il une idée bien précise en tête. En effet, elle se dirige vers l’auberge la plus huppée de la ville et offre aux personnes présentes, nobles et riches marchands, une danse assez dénudée au son de la musique de Finn.

A la fin du numéro qui rencontre un franc succès, y compris financier, l’aubergiste offre un repas aux trois amis et fait savoir à la jeune femme que plusieurs nobles et riches marchands souhaiteraient la voir de plus près pour une spectacle de danse et autres prestations en laissant entendre qu’une mise aux enchères pourrait être profitable. Elle accepte pour le soir suivant…

Le soir suivant : la suite est connue des intéressés.

A l’aube, Marrah Chamazine réveille tout le monde, explique qu’il est urgent de partir et que Ker rejoindra le groupe un peu plus tard. Dame Amélia, pas très contente fait traîner les choses. Le groupe s’arrête à 1 heure de marche de la ville.

Vers midi, Ker arrive et s’emmitoufle dans un ensemble de tissus de telle sorte que le moins possible de sa personne ne soit visible. Marrah Chamazine s’habille en marchand Shémite.

Le groupe se presse mais le lendemain soir, dame Amélia insiste pour dormir dans une auberge…. La nuit tombée, un groupe de 12 cavaliers arrive, avec à sa tête, un jeune noble, le seigneur Haral. Celui-ci salue Finn, puis dame Amélia et lui explique que deux membres de sa suite sont de dangereux criminels qui l’ont agressé et dépouillé.

Suite à une petite erreur de Ker, le jeune seigneur comprend qui sont les responsables de son malheur et dame Amélia exige que lumière soit faite. Finn, identifié comme barde, admet qu’il est aussi le diseur des lois et les personnages acceptent l’idée d’un procès.

Après qu’il se soit retiré, Ker et Marrah s’enfoncent dans des tentatives d’explications vaseuses avec l’aide amusée de Sonja. Ni dame Amélia, ni Finn, ni Wu Tsi ne trouvent cela très drôles.

Tout le monde monte se coucher. Ker rédige une lettre d’aveux complets et la donne à Finn.

Le lendemain matin, les aventuriers font demi tour et repartent vers la ville quittée il y a peu de temps.


Cependant, l’idée étant de lui faire porter la seule responsabilité des incidents, Marrah décide que la fuite est la meilleure solution, arrive à quitter le village et est pris en chasse. Il parvient à éviter ses poursuivants plus ou moins avec l’aide discrète de Finn qui utilise ses pouvoirs magiques. Marrah se croît tiré d’affaires quand il est capturé presque par hasard, attaché et ramené de façon humiliante à la ville où il arrive le lendemain à midi. Sur els conseils de Finn, il rédige une lettre d’aveux complets.

Le lendemain matin, le procès a lieu et les talents d’orateur de Finn font merveille. Le juge constater qu’ il y a eu entôlage, condamne les coupables à rembourser les sommes volées au seigneur, à le dédommager, à payer une amende, à une journée de pilori et à être marqués au fer rouge après lecture publique du jugement.

Dame Amélia accepter de prélever les sommes dues sur les gages qu’elle doit aux deux personnages.

Le lendemain, la séance de pilori prend place mais, sur intercession du seigneur Haral, le juge accepte qu’elle s’interrompe vers 13 heures.

Au moment de marquer Marrah, les spectateurs s’aperçoivent que celui-ci a déjà une marque. Comme c’est une marque némédienne, elle n’est pas prise en compte et une seconde marque est ajoutée.

Le seigneur Haral se précipite pour réconforter Ker et celle ci accepte de le rejoindre le soir même. Le lendemain matin, elle revient particulièrement souriante.

Dame Amélia met les choses au point avec les aventuriers et le groupe repart vers la capitale de Brythunie où il arrive 15 jours plus tard sans autre incident, escorté par des gardes.

Entre temps, Finn a composé sur l’histoire une satire particulièrement bien réussie dont la renommée a couru plus vite que les aventuriers. Le roi exige de l’entendre et rit beaucoup.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Messagepar sirehugues » 25 Jan 2006 23:09

Mouais....

N'empêche que t'as oublié de préciser que j'ai impresionné toute la région avec mes talents en poterie, et que les potiers du village étaient bien contents que je reste pas pour pas leur faire de concurence.

Et que j'ai aussi impresionné WuTsi à la pêche, tout ça pour le tenir à l'écart et...

'Fin, c'est mon point de vue ;)
Avatar de l’utilisateur
sirehugues
 
Messages: 3
Inscrit le: 28 Avr 2005 09:13
Localisation: Lille

Messagepar Morgan Kane » 18 Mars 2006 13:01

J' oublie des tas de choses quand je fais le compte rendu trop tard .... n' hésitez pas à préciser. Voila la suite

Début Octobre, dame Amélia et les aventuriers sont cordialement reçus par le roi de Brythunie et par les prêtresses de Wicana. Celle ci apprennent à dame Amélia que suite à quelques décès et accidents, elle est devenue héritière du trône de Némédie, le vieux roi son oncle étant quasiment mourrant. Toutefois, il lui sera difficile de faire reconnaître ses droits.

A la mi-Octobre, les aventuriers repartent vers la Némédie et bien escortés arrivent à la frontière fin Octobre. ( Les bébés ont un an ) .

Au bout de quelques jours, ils sont invités à se restaurer au château de Monhrath (prononcer Maunerass….) Puissante et triste forteresse.

Sur le chemin, à un carrefour, ils tombent sur 2 soldats et un jeune bouffon qui les accompagnent. Ils apprennent la mort récente du comte de Monhrath et son remplacement par son frère. Un accident dû à une roue de chariot brisée les retarde. Un peu avant d’arriver au château, à proximité de ruines, ils voient une ombre s’approcher et reprocher au bouffon de ne rien faire pour venger son meurtre. En fait, c’est l’ombre de l’ancien comte et le bouffon est son fils.

Au château, l’atmosphère est assez tendue. Des évènements mystérieux, des morts, retardent le départ des aventuriers qui ont dû mal à faire réparer leur chariot. Le comte de Monhrath reconnaît cependant dame Amélia comme la princesse héritière. Il a une jeune épouse qui paraît bizarre.

Un serviteur qui a connu Fiore l’informe que le capitaine des gardes est un séide du mystérieux et redoutable maître des ombres. Celui ci dirigerait une guilde d’assassins à Belvérus, capitale de la Némédie. Les aventuriers profitent d’un incident pour enquêter dans le logis de celui ci et trouvent la preuve de son implication dans le meurtre du comte.

Informé, son fils défie l’homme en duel et le vainc. L’épée de l’assassin était empoisonnée mais Wu Tsi sauve le jeune homme.

Toute ressemblance avec des évènements littéraires passés ou futurs serait purement fortuite.

Les choses remises en ordre et le jeune homme s’étant réhabilité, le comte décide de partir pour la capitale et de les escorter.

Le voyage débute un peu avant la mi novembre et doit durer un mois. Les conséquences de la mort rouge sont évidentes, villages déserts ou à moitié déserts, récoltes pourrissant sur pied, bétail redevenu sauvage par endroit …. Chao Fen Ying rejoint le groupe.

Escorté par le comte de Monhrath et sa suite, le groupe voyage sans incident notable.

Mi décembre 1620

Un jour avant Belverus, une escorte officielle apparaît …..

La ville est en vue. Les aventuriers constatent que les fortifications ont été entièrement refaites. Les murailles ont été remplacées par des remparts plus bas et plus épais, les fossés approfondis et élargis. Fiore explique que c’est une tentative pour résister aux machines de guerre les plus perfectionnées qui peuvent détruire assez rapidement des murailles classiques.

Au moment d’entrer dans la ville, les survivants de la famille royale pouvant prétendre avoir des droits au trône viennent accueillir la nouvelle arrivante. Le test est courtois mais sévère et passé avec succès.

Sont présents :

- Jossius : 52 ans, un homme sévère qui exerce les fonctions de général en chef de l’armée némédienne. Il a renoncé officiellement à toute prétention à la couronne.

- Filonna : 46 ans, une beauté bien conservée ….. Intrigante... Travaille pour son fils

- Valerius 22 ans, un benêt qui courtise la jeune noblesse en dépensant des fortunes, il est candidat à la couronne plus semble t il pour faire plaisir à sa mère que par ambition.

- Mitraeus, 36 ans, un ambitieux, qui mène campagne ….. Il essaye de s’assurer l’appui de la noblesse par des promesses, du clergé de Mithra, par des promesses.

Théoriquement, les droits de la princesse Amélia, la plus titrée, nièce directe du défunt roi Martius VI sont les plus solides. Mais elle est une femme, absente du royaume depuis 12 ans …

Le cortège entre en ville.

A peine les portes de la ville franchies, un couple de manants, visiblement pauvre, se précipite sur la princesse Amélia en l’appelant Dianna, et en revendiquant une cicatrice que celle ci possède sur l’oreille. Dame Amélia précise que cette cicatrice résulte d’une chute dans un escalier et la famille se rappelle l’incident.

Certains des aventuriers observent un échange de regards narquois entre la dame Filonna et Mitraeus.

Chao Fen Ying suit le couple, le voit recevoir une bourse et suit la personne qui a donné l’argent jusqu’ à une taverne située dans un quartier mal famé : l’auberge du griffon.

Pendant ce temps, le cortège arrive à l’hôtel particulier réservé pour la princesse Amélia et sa suite.

La princesse Amélia remercie les aventuriers de tout ce qu’ils ont fait pour elle, les paye et leur demande s’ ils souhaitent continuer à l’ assister, compte tenu des risques encourus et des bénéfices à attendre.

Le lendemain, présentation à la Cour.

Le roi Severius VIII, 77 ans, devenu roi suite au décès de Martius VI du fait de la mort rouge, ne paraît pas bien portant. Il reconnaît la princesse Amélia comme princesse royale, celle-ci prête serment et reçoit les insignes de sa dignité.

Un banquet a lieu au cours duquel les aventuriers s’illustrent par les talents divers. Dans les jours suivants, ils reçoivent moultes invitations dans de nobles familles …..

Finn Mac Og va voir un armurier et trouve l’arme de ses rêves qui lui coûte à peu près toutes ses disponibilités financières.

Wu Tsi, invité à examiner le roi constate qu’il est malade et qu’effectivement, il n’en a plus que pour quelques mois. Mais, sans pouvoir déterminer si c’est volontairement ou par incompétence, il constate que les soins donnés au roi sont loin d’être appropriés.

Finn Mas Og et Fiore rendent visite au comte Jossius qui leur dit que l’armée est pour l’ordre et appuiera le successeur régulièrement choisi. Il est informé de l’incompétence du médecin royal qui connaîtra quelques jours plus tard un regrettable accident. Jossius ne laisse pas paraître une grande estime pour les candidats de sexe masculin proclamés mais montre une grande réserve pour la candidature de la princesse Amélia.

Soigné par Wu Tsi, le roi va mieux.

L’analyse de la situation montre que Mitraeus dispose d’une sacrée longueur d’avance.

Un plan de campagne est mis au point.

- un bal de charité pour organiser un fond de secours aux paysans les plus atteints par la situation de désorganisation actuelle.

- une recherche de fonds pour réparer et terminer de couvrir les halles de la ville et donc se concilier les artisans et petits marchands.

- la recherche de contacts avec les guildes des marchants les plus importants.

- un travail diplomatique d’approche des nobles les plus importants.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Messagepar Morgan Kane » 14 Avr 2006 23:00

Dame Amélia et sa suite déménagent pour un splendide hôtel particulier ….

Quelques jours plus tard, alors que nos héros sont attablés pour leur repas de la mi journée, on annonce, deux individus étranges, bizarrement vêtus …. Un serviteur fait entrer un homme pas très grand, brun, jeune, vêtu d’une tunique et d’un pantalon blancs et coiffé d’un turban, le tout un peu défraîchi par le voyage mais de bonne qualité. Il se présente sous le nom de Tenhame Alihajna, noble brahmane, originaire de Vendhya. Certains des personnages le reconnaissent pour l’avoir rencontré à l’occasion du mariage de Velina …..

Il raconte que brahmane et prêtre de Vishnou, il a eu une vision mystique selon laquelle les personnages lui feront rencontrer une femme occidentale qu’il aura pour mission de conduire à l’illumination. Il est accueilli avec gentillesse par la princesse Amélia.

Une nouvelle difficulté s’annonce : Dame Amélia se doit d’avoir des dames et demoiselles de compagnie. De jeunes femmes et demoiselles de noble naissance se sont présentées …. Les refuser est impossible, les accueillir représente un risque pour la sécurité.

Finn et quelques autres font des recherches approfondies dans la bibliothèque de l’université de Belverus pour trouver toutes références utiles sur l’intervention positive des femmes dans le gouvernement du royaume.

Une discrète surveillance montre un comportement maladroit de la part d’un des valets. Sonja le repère et le suit jusqu’ à l’auberge du Griffon où il est rejoint par l’homme que Chao Fen Ying avait suivi jusqu’ à cette même auberge. Quand le valet quitte l’auberge, Sonja suit cet homme et repère son domicile.

Les choses se mettent en place, les fêtes du solstice d’hiver, grand moment du culte de Mithra sont célébrées et le roi met la grande salle du palais à disposition de la princesse pour l’organisation du bal de charité qu’il honore de sa présence.

Le soir du bal, tout se passe bien jusqu’ au moment où le roi doit porter un toast d’ouverture des festivités. Une coupe de vin lui est servie ainsi qu’aux invités d’honneur, c’est imbuvable … Le roi manque s’étrangler. Un serviteur se précipite pour servir un verre d’eau pris dans une carafe se trouvant à proximité immédiate ….



Finn arrête le roi dans son geste …. A ce moment là, des gardes du palis entrent brutalement dans la salle et s’arrêtent comme cloués sur place …. Le roi se tournant vers eux, ils bredouillent quelque chose et se retirent. Le roi comprend à peu près ce qui s’est passé …. La fête reprend.

Un échange non verbal est surpris entre Dame Filona et Mitraeus. Les PJ en déduisent que la tentative est le fait de dame Filona.
L’analyse du poison montre qu’il s’agit d’un produit rare et foudroyant. Grâce aux pouvoirs que son dieu lui confère, Tenhame Alihajna apprend que celui-ci a été fabriqué par un apothicaire, versé dans le chaton d’une bague aux armes de la famille royale puis versé du chaton de la bague dans l’ eau de la carafe.

Note du MJ : les joueurs doivent une fière chandelle à leur camarade qui a eu l’intuition de la tentative d’empoisonnement …..

Chao Fen Ying suggère d’enquêter.

Les personnages vont voir Jossius pour procéder à un échange de renseignements. Celui-ci les informe que le porteur de la bague est un parent très éloigné de la famille royale et que le commandant de la garde, ce soir là, était un cousin de dame Filona.

Sonja qui s’ennuie persuade le valet de travailler pour la princesse Amélia.

Une surveillance de l’auberge du griffon effectuée par Marrah Shamazine montre que l’agent de liaison du valet est lui même en liaison avec un intermédiaire, homme vivant de travaux divers et connaissant une période de prospérité et avec deux ou trois hommes de main. Il vit à l’auberge du lion couronné. Marrah Shamazine se débrouille pour fouiller sa chambre et récupérer des débris d’une lettre consumée. Il est vêtu d’ un manteau bleu, brodé.

Tenhame Alihajna obtient l’intercession de son dieu et celui-ci lui révèle que cette lettre a été écrite par des mains aristocratiques …..

Le roi convoque Jossius, Dame Filona et son fils, le comte Mitraeus ainsi que Dame Amélia. Dame Filona, son fils et le comte Mitraeus en sortent fort marris.

Les personnages apprennent que l’assemblée des nobles et des conseils du royaume est avancée à dans quelques semaines. La plupart sont là pour l’hiver et les autres ont été convoqués. Avant de choisir l’héritier du trône, il faudra redistribuer titres, fiefs et charges pour compenser les ravages de la mort rouge.

La guilde des marchands contactée précise qu’elle n’a d’estime pour aucun des deux prétendants masculins mais qu’il lui paraît difficile de soutenir une femme en tant que candidate au trône. De plus, seuls les nobles ont voix au chapitre.

La surveillance exercée par Marrah lui permet d’apprendre qu’un projet d’incendie de l’hôtel de Dame Amélia est programmé. Ce projet est déjoué et les responsables sont tués ou capturés. L’homme au manteau bleu en réchappe mais son corps est retrouvé 3 jours plus tard.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Messagepar Morgan Kane » 02 Mai 2006 23:16

Fin Janvier 1621 :
.
Le système d’aide aux pauvres de la ville se met en place ….

Dame Amélia consulte les aventuriers sur l’opportunité d’accepter différentes offres de services de familles nobles. Celles-ci lui proposent notamment dames et demoiselles de compagnie. Même si un risque considérable est ainsi créé, il est décidé d’accepter. En effet, c’est une marque d’intérêt de la part de ces familles et ce serait insultant de refuser.

Quelques jours plus tard, un début d’émeute est déclenché en présence de Finn. Cette émeute vise un marchand de grains accusé de spéculer. Finn envoie chercher Dame Amélia et l’émeute est apaisée. A ce moment là, le comte Mitraeus arrive et charger avec ses gardes. Dame Amélia se réfugie de justesse dans l’entrepôt de grains, Marrah est blessé et le comte Mitraeus se vante d’avoir sauvé la vie de la princesse menacée par les émeutiers ….. Nos amis remettent le comte à sa place mais les bruits circulent.

Chao Fen Ying suit des meneurs jusqu’ à a taverne du griffon, mais le lien avec Mitraeus n’est pas établi.

Des marchands expliquent à Dame Amélia que la ville manque de grains, Finn fait observer que le grain est en train de pourrir sur place. Dame Amélia finance une opération récoltes qui a pour avantages de donner du travail à des citadins et d’améliorer l’approvisionnement, donc de peser sur les cours. La guilde des marchands participe à l’opération.

Entre temps, les nobles devant participer aux différents conseils commencent à arriver à Belverus.

Tout le problème est de savoir si Dame Amélia participera au conseil restreint avec voix délibérative. Celui-ci est essentiel dans la mesure où il attribuera une dizaine de baronnies suite à la disparition de certaines familles. En fait, Jossius appuie la candidature et le comte de Monerath émet volontairement des objections si ridicules que le roi tranche en faveur de Dame Amélia.

Quelques jours plus tard, une des dames de compagnie de dame Amélia, la baronne d’ Edram, sœur du comte de Dinander est en larmes. Elle est réputée pour sa stupidité et elle s’est laissée aller à écrire une lettre d’amour à un jeune baron, vassal de Mitraeus. Celui-ci a la lettre et va s’en servir pour la faire chanter et la déshonorer.

Nos hardis compagnons décident de monter une expédition de secours. Un assistant maître d’hôtel est suborné et un cambriolage est organisé un soir où Mitraeus est absent. La baronne d’ Edram prépare une lettre où elle reproche à Mitraeus de la courtiser honteusement. Au moment où l’opération se termine, Mitraeus revient et on constate une relation quelque peu tendue.

Une copie de la lettre qu’elle a faite est donnée à la baronne d’ Edram qui la détruit et l’original est transmis à son frère qui envoie un mot de remerciement.
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Messagepar Morgan Kane » 29 Mai 2006 23:12

Fin Février 1621 :

La situation parait très difficile pour Dame Amélia. Sans qu’il soit sûr qu’il dispose de la majorité requise, Mitraeus a plus de voix que les deux autres candidats réunis. Les recherches en bibliothèque montrent qu’il y a 12 siècles, le royaume s’est trouvé dans une situation semblable. Le Conseil royal de l’époque a eu recours à un instrument mystérieux, l’orbe de vérité et de justice qui lui a permis de départager les candidats. Celui-ci serait en possession des prêtres de Mithra.

Moyennant une généreuse donation, Le grand prêtre de Mithra à Belverus consent à recevoir dame Amélia et sa suite. Il admet plus ou moins qu’il soutient Mitraeus mais la recours à l’orbe lui parait constituer un recours possible et inévitable si un des candidats le réclame.

L’orbe se trouve dans le domaine des dieux. Un portail magique situé dans une des salles du temple y mène. Il ne faut pas y rester trop longtemps. Le soir, un groupe est constitué et franchit le portail.

Le groupe d’aventuriers est accueilli par des jeunes gens et jeunes femmes vivant dans un décor évoquant la Grèce antique. Une acropole domine l’ensemble. Leurs hôtes ne sont pas les dieux mais leurs serviteurs. Ceux-ci sont gênés par certains sujets. Les aventuriers finissent par entrer en contact avec les dieux qui acceptent de leur prêter l’orbe à condition qu’ils acceptent de restituer celle ci le plus tôt possible : elle est maudite et d’oublier l’essentiel de leur séjour. Celui-ci leur paraîtra comme un rêve aux détails insaisissables.

La visite d’une partie du domaine montre que celui-ci a des barrières. Leurs hôtes leur parlent des barbares qui habitent à l’extérieur.

Pendant la soirée, une fête est organisée. Les aventuriers apprennent que les jeunes gens arrivent dans le domaine à 16 ans et en partent à 30 ans. Ils jouent, apprennent et travaillent. Le moment du départ est donné quand la gemme qu’ils portent autour du cou perd son éclat. Ils pensent qu’ils vont servir les dieux après avoir terminé leur apprentissage mais le départ est souvent source de peine.

Pendant la nuit, Marrah Chamazine escalade la paroi de l’acropole et découvre un monde étrange et incompréhensible. Il découvre dans un vaste bâtiment une statue gigantesque représentant une femme casquée, armée d’une lance et d’un bouclier, faite de marbre d’ivoire et d’or.

Au matin, les aventuriers sont admis dans l’ acropole, l’ orbe, en fait une mince sphère argentée leur est remise et ils sont renvoyés chez eux. Pendant leurs deux semaines d’absence, la situation s’est tendue mais personne n’a osé passé outre à la demande du grand prêtre de Mithra.

Le grand Conseil royal se réunit dans l’après midi. Sont présents, outre les aventuriers, gardiens de la sphère, le roi, les membres de la famille royale, l’ensemble des comtes et barons, le grand prêtre de Mithra, les ministres et le comte Jossius, en qualité de commandant en chef des armées et en tant que membre de la famille royale.


Mitraeus et Valerius protestent contre le procédé mais le roi et le grand prêtre de Mithra leur font comprendre que refuser l’épreuve signifie renoncer au trône.

Trois fauteuils ont été préparés, cote à cote. Les prétendants s’assoient touchent la sphère et celle-ci grandit pour les englober. Ils sont plus ou moins visibles et restent immobiles comme pétrifiés.

Le grand prêtre pose une première question : « Quel animal seriez vous ? »

Dame Amélia apparaît en chatte, Mitraeus en vipère et Valerius en paon !

Le grand prêtre pose une seconde question : « Qui êtes vous ? » Des images du passé de chaque prétendant apparaissent.

Mitraeus est vu, entre autres, comme un enfant renfermé, comme un jeune homme cruel et fourbe et notamment comme le responsable de l’assassinat de son père.

Valerius est vu comme un imbécile, prétentieux et la tête vide.

Dame Amélia est vue comme une innocente trompée par un homme retors qui abuse de sa naïveté. Amoureuse du prince Aghar, elle s’enfuit pour le rejoindre et est emmenée en Turan à Aghrapur où elle est ravalée au rang de simple fille de harem. Elle patiente jusqu’ à ce qu’elle arrive à séduire deux gardes et un eunuque du prince devenu général Aghar. Elle s’enfuit après avoir pillé le trésor du général et quitte la ville avec la complicité des aventuriers.

La suite est connue.

Le grand prêtre pose une troisième et dernière question : « Quel roi serez vous ? » Des images apparaissent.

Valerius sera dépensier et vaniteux, sournoisement soumis à l’autorité de sa mère, allant de favori en favorite, mais aussi capricieux et capable de cruauté, n’hésitant pas à faire emprisonner ou assassiner ceux qui lui déplaisent.

Dame Amélia sera une reine courtisée, tenant bien en mains sa noblesse, soucieuse du bien des paysans et des marchands, luttant contre le servage et l’esclavage au détriment des nobles …. .

Mitraeus sera globalement un bon roi, mais sera aussi un tyran paranoïaque et sanguinaire, ses premières victimes étant ses supporters actuels.

Le Conseil est assez stupéfait par ses découvertes.

A ce moment là, les joueurs cessent de jouer leurs personnages qui n’ont pas voix au chapitre et prennent le rôle des dirigeants des différentes factions, celles soutenant les trois prétendants, les neutres et le grand prêtre.

Ils ont considéré que si la totalité des personnes éligibles à la couronne était présente, aucun des nobles ne souhaitait passer l’épreuve du globe de vérité et de justice.

Valerius facilement éliminé de la liste des éligibles, la discussion a porté sur les mérites respectifs de dame Amélia et du comte Mitraeus. Les nobles ne pouvant se résoudre à mettre leur tête sur le billot ont fini pour opter pour dame Amélia mais en la flanquant d’un conseil restreint disposant d’un droit de veto, composé du commandant en chef des armées, du grand prêtre de Mithra, du prévôt des marchands de Belverus et deux des principaux nobles. Il ont quand même concédé à dame Amélia un double vote avec voix prépondérante mais ont décidé qu’elle disposait de 3 ans pour se marier.

L' ensemble des participants fait le serment de ne rien révéler et quelques jours plus tard, Mitraeus est exécuté.

Avril 1621 :
Smouales étaient les borogoves
Avatar de l’utilisateur
Morgan Kane
 
Messages: 452
Inscrit le: 28 Juin 2005 17:30
Localisation: Lyon

Suivant

Retour vers Systèmes génériques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité