• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Table ronde le 8 mars à Bagneux

Tout ce qui touche au microcosme du jeu de rôle.

Modérateur: Asmis

Messagepar John Marguerite » 19 Fév 2009 20:23

@ David

Tu as donc animé en ludothèque ET en médiathèque ? :)

Je pense qu'il doit être difficile pour toi de tirer des conclusions si ces expériences sont restées sans suite, mais tu peux peut-être nous dire comment tu t'y prendrais pour organiser un atelier jeu de rôle hebdomadaire dans ces genres d'établissement ou ce que tu imagines que leurs responsables attendraient d'un tel atelier ?

Sinon, comme nous savons que la femme est l'avenir de l'homme, si l'avenir du jeu de rôle est aux joueuses, cela veut forcément dire qu'un jour le jeu de rôle sera l'avenir de l'homme, non ?!

@ Free

"Jeu de rôle et bibliothèque ? "Non, pas forcément !

Par exemple, je vais rencontrer la directrice du Centre National du Jeu la semaine prochaine et, sans entrer dans les détails, il n'est pas incongru d'imaginer un rapprochement des bibliothèques et ludothèques grâce au jeu de rôle : il faut simplement trouver un modèle d'action qui permette à chacun d'y trouver son compte.

Il faut par exemple se rappeler qu'avant de devenir un livre doté d'un ISBN, le jeu de rôle a été vendu comme un jeu, alors ne serait-ce qu'au niveau de la conversation du jeu de rôle, ludothécaires et bibliothécaires devront forcément dialoguer pour organiser la préservation de ce patrimoine.

Au 8 mars prochain à Bagneux, j'espère !
"Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu'il soit possible de tout apprendre"

Talleyrand, rapport sur l'instruction publique, septembre 1791
Avatar de l’utilisateur
John Marguerite
 
Messages: 196
Inscrit le: 22 Oct 2008 16:46

Messagepar David Best » 20 Fév 2009 16:56

le but était de faire de l'init pas de faire jouer toutes les semaines, mais je sais que bagneux aimerait avoir un truc hebdo, d'un autre côté on a été à vincenne et c'était bagneux qui nous a pistoné (quand je dis "on" c'est imaginez.net), je crois que l'animateur qui regardait les initis de vincennes s'est mis au jdr avec les mômes qu'on a initié ce jour là, donc forcément, il y a eu une suite
I shall be calm
I shall be prudent
I shall be merciful
I shall think before I act
I shall listen before I think

"Wisdom creed, p 98 Werewolf Dark ages"

http://s6.bitefight.fr/c.php?uid=109805
Avatar de l’utilisateur
David Best
 
Messages: 84
Inscrit le: 30 Juin 2003 08:12
Localisation: Paris et environs

Messagepar John Marguerite » 20 Fév 2009 17:11

Mais alors, il n'y a plus qu'à appeler ce sympathique médiathécaire et lui demander s'il peut tirer un rapide bilan de son expérience ? :)
"Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu'il soit possible de tout apprendre"

Talleyrand, rapport sur l'instruction publique, septembre 1791
Avatar de l’utilisateur
John Marguerite
 
Messages: 196
Inscrit le: 22 Oct 2008 16:46

Messagepar David Best » 20 Fév 2009 18:41

John Marguerite a écrit:Mais alors, il n'y a plus qu'à appeler ce sympathique médiathécaire et lui demander s'il peut tirer un rapide bilan de son expérience ? :)


celui de vincennes? je ne crois pas que c'était un médiathècaire... Bon si tu veux à tout prix en parler, il faut que tu vois avec Thomas Laborey le 8 ou même avant, mais je ne suis pas certain qu'il ait des nouvelles, en tout cas moi je n'en ai pas et je ne sais pas comment le contacter
I shall be calm
I shall be prudent
I shall be merciful
I shall think before I act
I shall listen before I think

"Wisdom creed, p 98 Werewolf Dark ages"

http://s6.bitefight.fr/c.php?uid=109805
Avatar de l’utilisateur
David Best
 
Messages: 84
Inscrit le: 30 Juin 2003 08:12
Localisation: Paris et environs

Messagepar John Marguerite » 20 Fév 2009 19:57

Donc, c'était un animateur : j'avais lu médiathécaire un peu vite !!!

Cela dit, cela ne change rien : avoir donné des idées de jeu de rôle à cet animateur vaut la peine qu'on sache jusqu'où il a pu les concrétiser ou s'il a fini par abandonner faute de temps, de moyen ou d'une aide quelconque.

Donc, oui, je pense demander quelles suites ont été données à l'animation d'Imaginez.net, car je pense que c'est à la Fédé de valoriser les expériences qui ont marché auprès des lieux culturels et d'offrir son aide pour que cela marche mieux encore.
"Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu'il soit possible de tout apprendre"

Talleyrand, rapport sur l'instruction publique, septembre 1791
Avatar de l’utilisateur
John Marguerite
 
Messages: 196
Inscrit le: 22 Oct 2008 16:46

Messagepar Silène » 26 Fév 2009 20:42

Bonjour à tous,

un petit passage par le forum avant la table ronde du 8 qui me fait le plus grand bien ! Que n'avais-je entendu (lu !) disserter autour de "l'initiation" depuis bien longtemps... Sans parler des premiers pas !

Bon, je vais faire preuve de participation et vous donner (brièvement, ça changera) mon avis sur la question.

Concernant l'initiation, je suis sur la même longueur d'onde que les... initiateurs. D'abord parce que le sens premier du mot me paraît explicite et suffisant, et que nulle surcouche de sens historiquement ajoutée à celui-ci ne me paraît devoir l'effacer. Ensuite parce que je ne rechigne pas forcément à considérer le mystère d'un bon oeil, comme il est une forme de l'inconnu désirable...

Pour ce qui est du système (que je dissocie parfois des règles, mais ceci est un autre débat), j'aurais deux idées à vous soumettre.

La première (et comment nier l'influence de la psychologie - donc de la personnalité - sur les stratégies cognitives, relisons Jean Piaget !) est de dire qu'il est une création, une oeuvre de l'esprit au sens précis où tout récit de fiction est considéré tel.

La seconde (et j'en appelle à votre sagacité à ce propos) est de dire qu'il EST un élément narratif de la fiction globale que constitue l'ensemble (système + background + règles). Le système, quoiqu'exprimé en un langage hybride moins ordinairement identifié comme littéraire que la langue française, possède des qualités purement narratives dès lors qu'il engendre deux autres ensembles, celui des histoires potentielles (car il limite les histoires possibles par ce qu'il détermine comme impossible) et celui des histoires réelles, puisque son influence lors de la résolution de ce que j'appelle les "situations/actions incertaines", combinée à l'interprétation des joueurs, fait l'histoire telle qu'elle aura été vécue (j'adopte le futur antérieur pour souligner l'historicité à laquelle tout lecteur se réfère après-coup de sa lecture pour qualifier l'oeuvre telle qu'il l'a lue).

Vous comprendrez mon "intérêt prudent" à l'endroit des jeux dits génériques, et la réflexion que je me fais au sujet des univers produits sous leur bannière : aucun "jeu" en dépendant n'est un jeu à part entière.

Car potentiellement, seul le système l'est ? De l'importance du système et de sa prédominance sur le sacrosaint background ? Peut-être. Comme on ne peut jouer sans règle, tandis qu'on peut simuler sans univers de papier (comme l'univers s'improvise) ? L'inverse vaut probablement.

Alors quel est le rôle de l'écrit dans tout cela ?

La prochaine fois, je vous parlerai peut-être de mini-jdr. Ou de ce que le jeu de rôle peut apporter, non pas aux médiathèques (on verra ça à Bagneux) mais à ses joueurs perspicaces...

Joie !
Pas de repos pour les braves !
Avatar de l’utilisateur
Silène
 
Messages: 16
Inscrit le: 26 Fév 2009 18:45
Localisation: Vitry s/ Seine

Messagepar John Marguerite » 27 Fév 2009 00:36

Bonsoir

Je profite du message de Silène, dont j'espère certains feront la connaissance le 8 mars prochain, pour faire un nouveau point sur ce sujet.

Tout d'abord, la médiathèque de Bagneux est prête à héberger un atelier jeu de rôle hebdomadaire : le Festival "Zone Franche est l'occasion rêvée d'en reparler et de trouver une solution.

Cette médiathèque a pistonné Imaginez.net auprès de la médiathèque de Vincennes.

Imaginez.net a elle-même sollicité la FFJDR pour qu'elle organiser un espace jeu de rôle au Festival de Bagneux.

La FFJDR a invité le médiathécaire de Choisy-le-Roi a participer à une Table ronde sur le JDR durant ce Festival.

Votre serviteur a rencontré la Directrice du Centre National du Jeu et va lui envoyer un compte rendu de cette Table ronde sur le JDR.

Toutes ces choses sont ce qui permet de constituer un début de réseau, mais pour que ce réseau fonctionne, il faut une vraie connaissance des partenaires que l'on cherche à intégrer.

Dans ce sens, ce réseau, je crois que c'est la responsabilité de la FFJDR de l'initier et de vous le présenter de manière suffisamment convaincante pour que vous ayez à votre tour envie d'en faire partie.

Ensuite, pour ce qui concerne le message de Silène, ce que je retiens, c'est son idée qu'un système générique serait par définition incomplet et qu'il faudrait, pour chaque univers, le compléter de manière à ce qu'il devienne vraiment jouable.

J'ai bien compris ?
"Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu'il soit possible de tout apprendre"

Talleyrand, rapport sur l'instruction publique, septembre 1791
Avatar de l’utilisateur
John Marguerite
 
Messages: 196
Inscrit le: 22 Oct 2008 16:46

Messagepar Silène » 27 Fév 2009 08:44

Alors là, deux idées.

La première est que concernant l'incomplétude on peut aussi envisager le cas inverse (le background ne constitue pas un jeu complet en ce sens, car qu'est-ce qu'un jeu sans règle...).

D'ailleurs je crois que je devrais relire Winnicott : il me semble qu'il en traite. Ce qui me fait d'ailleurs sourire en me relisant puisque la question de l'écrit en combine deux : celle de la formalisation par l'écrit et celle de la formalisation tout court.

La seconde, c'est qu'en effet, je crois qu'il faut "compléter" un système générique en fonction de l'univers qu'il va simuler, mais je crois que ce complément doit souvent être une refonte ou à tout le moins une modification profonde.

Peut-être est-ce en rapport avec la notion d'identité de l'oeuvre.

Et peut-être est-il tout aussi intéressant, dans l'idée de s'interroger sur la "nature d'oeuvre" d'un JdR, d'émettre l'idée que ce dernier pourrait être une oeuvre fréquemment hétérogène en terme de narration [car c'est à l'évidence le cas en terme de type de contenu] i.e. dans le cas des univers pour systèmes génériques (narration n°1 le système et n°2 l'univers), et toujours incomplète (mais QUI joue "by the book" ??? Ah oui, zut, les américains...) puisque "collective et attendant son dernier contributeur".

Le JdR, oeuvre inachevée par nature ? Ou simplement : oeuvre ouverte, si l'on considère son édition comme sa forme achevée du point de vue des auteurs "primitifs". Cette seconde version est sans doute meilleure, en fait.

Bonne journée !
Pas de repos pour les braves !
Avatar de l’utilisateur
Silène
 
Messages: 16
Inscrit le: 26 Fév 2009 18:45
Localisation: Vitry s/ Seine

Messagepar Silène » 27 Fév 2009 13:52

Comme le dit John, l'un des rôles de la Fédé est de convaincre de l'intérêt pour chacun des acteurs du monde rôliste de faire partie d'un grand réseau.

Rêvons un peu :

En tant que joueur, je pourrais savoir qui d'autre joue à proximité grâce à une carte moderne, quels clubs et quels boutiques accueillent des parties, d'initiation ou pas, et sur quels jeux. Je pourrais prendre contact avec des meneurs expérimentés voire "brevetés", faire part de mes envies et de mes idées à qui de droit, aller vers une tonne de sites pertinents, peut-être faire référencer le mien...

En tant qu'auteur débutant, je pourrais me renseigner sur les modalités d'édition d'un jeu, connaître les critères du label FFJDR, en discuter, m'inspirer de tout ce que la liste de sites "amis" peut fournir comme aide et documentation en la matière, être orienté vers d'autres créateurs débutants ou confirmés volontaires pour un coup de main etc.

En tant qu'éditeur, je trouverais dans la Fédé un partenaire assez sérieux pour présenter mes jeux de la manière la plus neutre, pour en valoriser particulièrement tout ou partie. Je trouverais un collectif de passionnés déterminés à faire progresser le domaine, à provoquer et entretenir un dialogue constamment enrichi avec tous les professionnels, et à devenir la plaque tournante du JdR en France, avec à terme des liens à l'international. Je trouverais évidemment un interlocuteur précieux s'agissant d'établir des contacts avec des officiels parfois soupçonneux à l'endroit du secteur marchand.

En tant que boutique, je serais forcément référencée, au pro rata de mes activités (parties proposées etc.), et serais donc plus facile à trouver par mes clients potentiels.

En tant que chercheur, j'irais me renseigner via la Fédé sur les lieux de conservation du JdR, j'obtiendrais des dossiers, des liens vers des revues de presse pour tous les jeux, vers les thèses et tous les ouvrages théoriques du domaine avec des indications pour les domaines connexes, je trouverais une liste exhaustive des jeux parus (nourrie pas les éditeurs eux-mêmes) avec leurs suppléments et une indication de catégorie (genre de jeu etc.), je pourrais "miner" dans les forums par mot clé et lire des centaines de posts rendant compte de la réflexion des rôlistes participants sur leur activité...

En tant que ludothécaire, je serais renvoyé rapidement vers le partenaire ALF et le travail fait en collaboration avec cette association. Le site montrerait une bonne fois pour toute quelle catégorisation est faite de mon loisir préféré, comme c'est le cas pour les autres jeux.

En tant qu'animateur, j'aurais tous les renseignements de base concernant le BAFA spécialité JdR et serais renvoyé sur le site officiel ad hoc, je trouverais une section destinée aux animations basées sur le JdR avec des retours d'expérience et des contacts pour chaque forme, traditionnelles ou carrément expérimentales !

En tant que bibliothécaire, je trouverais quels liens s'établissent avec la BNF, quels jeux paraissent les plus indiqués pour ma structure, des bibliographies par univers et de nombreuses bonnes raisons de promouvoir l'acquisition de jeux de rôles, donc de leur faire une petite place dans ma politique documentaire... mais aussi dans mes animations !

En tant que responsable de l'action culturelle d'une ville, je pourrais mieux appréhender l'outil de médiation culturelle (de lecture publique en particulier mais pas exclusivement) qu'est le jeu de rôle. Je pourrais m'inspirer de la richesse de ses usages pour valoriser tel ou tel aspect de la culture, et m'apercevoir à travers le professionalisme et la qualité rédactionnelle des productions, l'intelligence des propos, le recul et l'engagement dont ferait preuve l'instance nationale représentative de l'activité, qu'il est important de mettre à profit cette ressource trop longtemps écartée du champ des possibles dans des domaines variés.

Et en tant que monsieur tout-le-monde, je pourrais découvrir ce que la culture populaire a peut-être produit de plus fort en trente-quatre ans, influençant de manière directe aussi bien que détournée les autres arts, à commencer par la littérature, le cinéma et le jeu vidéo... et qui sait peut-être bientôt les sciences, mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs.

Bon, je me réveille. J'en oublie certainement un maximum. Mais après tout, si nous nous mettons à plusieurs pour rêver, le résultat n'en sera que meilleur ! Et peut-être aurons-nous bientôt la fierté d'avoir contribué au succès tant espéré (et tant mérité !) d'oeuvres présentes et à venir.

Nous nous sommes considérablement enrichis sur le plan social et culturel grâce à notre loisir. Il serait temps de partager ses merveilles...
Pas de repos pour les braves !
Avatar de l’utilisateur
Silène
 
Messages: 16
Inscrit le: 26 Fév 2009 18:45
Localisation: Vitry s/ Seine

Messagepar John Marguerite » 27 Fév 2009 14:38

Bon, alors je profite de ce message pour faire une liste récapitulative, à partir du message de Silène, des personnes pouvant être concernées par le jeu de rôle :

- les joueurs
- les auteurs
- les éditeurs
- les boutiques
- les étudiants et enseignants chercheurs
- les ludothécaires
- les animateurs
- les bibliothécaires
- les responsables d'action culturelle des collectivités
- les monsieurs (et mesdames) tout-le-monde

Comme vous le voyez, cela donne autant de sujets de discussions possibles, certains étant déjà présents sur le forum et d'autres non.

On peut ajouter :

- les médecins
- les non-voyants
- les retraités
- les conservateurs de musées

N'hésitez pas à continuer cette liste et vous approprier un élément pour créer un sujet !!!
"Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu'il soit possible de tout apprendre"

Talleyrand, rapport sur l'instruction publique, septembre 1791
Avatar de l’utilisateur
John Marguerite
 
Messages: 196
Inscrit le: 22 Oct 2008 16:46

PrécédentSuivant

Retour vers Média, culture et société

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron