• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commentaires

Tout ce qui touche au microcosme du jeu de rôle.

Modérateur: Asmis

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Menhir » 07 Mars 2016 16:32

brisecous a écrit:dès le moment que tu dois réaliser un financement participatif pour publier ton livre, en quoi as-tu besoin de l'éditeur ?

Pour la distribution.

Elvan49 a écrit:Depuis le premier post j'ai pas mal avancé sur le sujet et ai été contacté par un ancien ami, qui m'a confié quelques informations utiles sur "l'édition participative". Qui légalement se nomme : édition à compte d'auteur.

Je ne suis pas d'accord avec ton ami : l'édition à compte d'auteur, c'est l'auteur qui paye avec ses propres fonds alors que l'éditions participative est financée par les futurs clients et, éventuellement, des mécènes.

Si vous avez plusieurs livres à publier, vous pouvez aussi vous poser la question de créer votre propre maison d'édition...

Autre solution : se regrouper en association avec d'autres auteurs, ce qui implique une fiscalité assez souple, n'empêche pas de rémunérer les auteurs et assure une synergie entre les compétences de chacun. Ca permet aussi de constitué un capital non distribuable (une association ne peut pas distribuer ses bénéfices) pour financer les projets suivants.
C'est une solution qui fut s'est beaucoup développé au début du siècle est qui est un peu tombé en désuétude depuis quelques années, en même temps que s'épanouissait le financement participatif (le principe des vases communicants ?).
Pourtant, ces deux voies ne sont pas incompatibles, loin de là.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Elvan49 » 07 Mars 2016 17:09

Je me suis mal exprimé et on a tendance à amalgamer deux procédés distincts.
Ce que je nomme ici contrat d'édition participative, c'est légalement un contrat à compte d'auteur. L'éditeur pro demande une participation chiffrée à l'auteur. En effet d'un point de vu légal il n'y a que deux types de contrats définis par la loi. Après, dans le deuxième on trouve de tout, c'est le sujet de ce topic :mrgreen:
Il ne faut pas confondre avec le financement participatif où effectivement les futurs clients sont mis à contribution, ce qui est le cas par exemple avec mon projet sur Ulule. Ce financement est rarement demandé par l'éditeur, c'est bien souvent l'auteur qui est à l'origine du projet.
Autre solution : se regrouper en association avec d'autres auteurs

Enfin, oui bien vu ! pour le regroupement.
Elvan49
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Fév 2016 13:48

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar brisecous » 07 Mars 2016 17:25

Menhir a écrit:Pour la distribution.

Si je ne dis pas de bêtises, c'est le distributeur qui s'occupe de distribuer, pas l'éditeur ? Ceci étant, peut-être qu'auto-éditer son jeu ne permet pas de trouver de distributeur si l'on est pas un éditeur "traditionnel".

PS : Merci pour tes infos Elvan, et bon courage dans ta démarche.
Secrétaire adjoint de la FFJDR
Vous soutenez notre action ? Adhérez à l'association !
Mon blog (JDR et autres trucs)
brisecous
 
Messages: 254
Inscrit le: 27 Oct 2008 14:39

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Kakita Inigin » 07 Mars 2016 21:37

Kakita Inigin a écrit:
Ils courent le risque que le projet ne sorte pas et qu'ils doivent entrer dans de longues procédures pour récupérer leur argent.

A condition de parvenir à contacter suffisamment d'autres souscripteurs (ce qui est déjà en soi un tour de force), à se constituer en association et à engager une procédure collective (puisque les actions individuelles ne sont plus possibles dans ce type de cas grace à la loi "Macron").
Peu de chance qu'un souscripteur s'engage là-dedans pour quelques dizaines d'euro.

Je pensais à la procédure consistant à réclamer l'argent à l'éditeur et à l'obtenir gracieusement, qui peut être très longue.
Les actions en justice, c'est encore autre chose.

Si je ne dis pas de bêtises, c'est le distributeur qui s'occupe de distribuer, pas l'éditeur ? Ceci étant, peut-être qu'auto-éditer son jeu ne permet pas de trouver de distributeur si l'on est pas un éditeur "traditionnel".
mais nombre d'éditeurs sont adossés à un distributeur. Edge-Millénium, etc.

Black Box
Tu veux certainement parler de Black Book. ;)

Globalement, Elvan49, tu nous dis que tu finances ton projet par crowfunding mais que les fonds serviront ensuite à financer à compte d'auteur ton édition dans une collection.
Bon.
Globalement, je ne peux que t'encourager à chiader ton chiffrage et, une fois les exemplaires envoyés aux souscripteurs, à garder le reste de l'argent pour toi. À t'auto-éditer, en somme. Tant qu'à faire le CF, autant que tu en tires les bénéfices.
Barde multiclassé Secrétaire du SDEN et de la Voix de Rokugan.

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
 
Messages: 1302
Inscrit le: 15 Nov 2013 14:32

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Elvan49 » 08 Mars 2016 10:29

Kakita,
Globalement, je ne peux que t'encourager à chiader ton chiffrage et, une fois les exemplaires envoyés aux souscripteurs, à garder le reste de l'argent pour toi. À t'auto-éditer, en somme. Tant qu'à faire le CF, autant que tu en tires les bénéfices.

C'est ce vers quoi je tends. J'attends des devis et effectivement autant auto-éditer intégralement...
Elvan49
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Fév 2016 13:48

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Menhir » 08 Mars 2016 11:18

Un autre avantage de passer par un éditeur, ce sont les coûts d'impression.
Un imprimeur travaillant très régulièrement avec un éditeur qui représente une part importante de son chiffre d'affaire, ne lui fera pas les mêmes tarifs (à résultat et quantité égale pour un ouvrage) qu'à un particulier avec qui ne lui passera peut-être jamais d'autre commande.
Reste à savoir si ce gain compense la marge que prend l'éditeur. Pour ça, il faut contacter des imprimeurs et demander des devis. Ulule n'est pas forcément la meilleure option quand la quantité dépasse la centaine.
Kakita Inigin a écrit:
Black Box
Tu veux certainement parler de Black Book. ;)

Effectivement, je confonds toujours avec le nom de leur ancien magazine. :oups:
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Re: Chroniques d'Annwfn, financement participatif, et commen

Messagepar Elvan49 » 08 Mars 2016 17:51

J'ai déjà donné quelques chiffres sur ce sujet.
Effectivement un éditeur à des tarots défiant toute concurrence. Maintenant prenons un exemple concret.
Un roman de 240 pages publier en reliure Integra (souple, rembordée sur elle même, format approx 15 x 23.
L'éditeur propose de le vendre à 19,90€ TTC
Lors de son impression et du fait de ses accords avec l'imprimeur et le système dit d'impression en amalgame (plusieurs ouvrages au même format ce qui multiplie le nombre d'exemplaires) le cout de revient par livres passe à approx 2€ (imbattable). Le contrat stipule une vente privilégiée à l'auteur à 40% du prix de vente public soit un peu moins de 12€.
La somme demandée à l'auteur pour participer à sa publication est de 3100€, elle comprend l'impression et divers services rendus par l'éditeur... Hors le coût d'impression de 1000 exemplaire n'est déjà que de 2000€, et il est plus vraisemblable qu'un premier tirage parte plutôt sur 500 exemplaire (l'éditeur garanti un minimum de 300...) En échange, l'auteur recevra pour chaque vente jusque'aux 3000 premiers 23% soit 4,34€ HT et à partir du 3001 ex, 28% soit 5,28€ HT.
Donc, pour l'auteur le seuil de rentabilité est à environ 714 exemplaires. Pour l'éditeur le seuil est à 0 et le bénéfice immédiat !
Dans le cas de l'auto-publication
Le coût de revient de l'exemplaire (en partant sur un imprimeur internet comme Lulu.com) pour 300ex à 240 pages : 5,28€ soit moitié moins que l'achat à l'éditeur. Le coût total de publication est approx 1900€ TTC ! Le revenu de l'auteur si on garde le même prix de vente est de 19.90 - 5.28 = 14.62€, le seuil est donc à 1900/14.62 = environ 130 ex !!!
Je vous passe le reste des calculs. Je crois que ça réponds à ta question Menhir.
Reste à savoir si ce gain compense la marge que prend l'éditeur.

Je sais, il y a quelques approximations mais elles concernent les virgules et 2 ou 3 € d'arrondi.
Le principal intérêt de passer par ce type de contrat réside bien dans les divers services que font l'éditeur mais qui sont malheureusement sans garantie, puisque de son côté il n'est pas engagé à rentabiliser son investissement. Mais quand on débute on peut être rassuré de se dire que l'éditeur va s'occuper des dépôts légaux, de l'inscription dans les principales bases de données des libraires, de faire des communiqués de presse, de nous inscrire sur les bases de la FNAC ou d'AMAZON, de nous recommander et nous inscrire à des salons, des foires dédiées etc. Encore une fois, malheureusement sans garantie que ce travail soit réellement mené. Mais, ne soyons pas trop paranoïaque non plus.
En tout cas, une chose est sûre : Merci à tous de m'avoir forcé à creuser d'avantage !
Je suis de mon côté, convaincu qu'à moins d'un vrai contrat d'éditeur, il faut se publier soi-même.
:merci:
Elvan49
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Fév 2016 13:48

Précédent

Retour vers Média, culture et société

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)