• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Messagepar Elodie Hiras » 15 Juin 2010 18:11

Bonjour!

J'ai une question qui me torture l'esprit:

Quelqu'un ici a-t-il déjà joué des persos homos? Et si oui, qu'est-ce que ça apporte à la partie?

Un peu plus de couleur au perso?

Des quiproquos à faire mourir les joueurs de rire lors de plans drague?

Une réelle profondeur, avec des interactions chiadées entre le PJ et le groupe, voire le reste du monde?

Un trip où on se marre 5 minutes sans se prendre la tête?

Allez, soyez pas timides!
Elodie Hiras
 
Messages: 103
Inscrit le: 04 Sep 2009 19:28

Messagepar Kardwill » 15 Juin 2010 20:17

Tous les jeunes joueurs masculins ayant joué un perso féminin? :mrgreen:

Bon, blague à part, je l'ai fait dans mon jeune temps (à Berlin 18 ). Je dirais que ça a donné un peu de couleur au perso et que ça a créé quelques quiproquos sympas, mais bon, c'est resté TRES anecdotique, en grande partie parce que je joue assez peu sur la sexualité de mes personnages. Au final, je ne dirais pas que ça a apporté grand chose à la partie.

Mais bon, la jeunesse, les hormones, un de mes premiers persos féminins... C'est apparu tout naturellement sans trop y réfléchir, quoi :oups:
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
 
Messages: 146
Inscrit le: 11 Nov 2009 09:11

Re: Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Messagepar Mithriel » 16 Juin 2010 06:19

Elodie Hiras a écrit:Quelqu'un ici a-t-il déjà joué des persos homos? Et si oui, qu'est-ce que ça apporte à la partie?


J'en ai créé un, qui était surtout destiné à interagir avec un autre perso, mais que malheureusement je n'ai pas eu l'occasion de jouer.
http://darmont.free.fr/guildes/?page=gu ... ersos-iwan
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Mithriel
 
Messages: 2557
Inscrit le: 21 Nov 2001 01:00

Messagepar Teomme » 16 Juin 2010 15:18

Mince j'ai failli passé à coté de la question, j'avais lu "avez-vous déjà joué avec des homos !!!" j'étais prêt à m'enflammer !!!

à L5R j'ai joué un samouraï homo tombé amoureux d'un des autres PJs.

Par contre seul le MJ était au courant et je n'ai pas changé ma façon de jouer en fait.... Ce qui me bottait c'était le dilemme entre l'honneur du personnage et ce qu'il ressentait au fond de lui. Je m'étais pas mal inspiré du flic homo-catho de The Shield.
Teomme
 
Messages: 20
Inscrit le: 12 Mars 2010 19:47

Messagepar gohyek » 17 Juin 2010 00:27

j'ai joué un gay (la vrai caricature une vrai tafiole!). Un agent secret a je sais plus kel jeu
ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux a avoir tord qu'ils ont tous raison
gohyek
 
Messages: 176
Inscrit le: 26 Mars 2010 14:39

Messagepar Ange Gardien » 17 Juin 2010 02:23

Hum.
Moi je tire la sexualité des personnages que je joue au hasard.
Un D12, 1 obsédé ; 11 bi ; 12 homo.
Le reste dans la norme.
(Les résultats sont différents pour des cultures elfes ddesques ou grecques, c'est hétéro 1-6, bi 7 - 10 et homo 11-12 :) )

Bref. Oui, j'ai déjà joué un gay à vampire, c'était assez cage aux folles la boite qu'on avait mais j'ai pas joué longtemps.
J'ai déjà joué un personnage féminin bisexuel (le hasard du dé).
Un personnage vampire hétéro mais avec une histoire homo avant d'être vampire et un rapport Louis Lestat ensuite (un excellent perso).

De fait, est-ce que ça apporte quelque chose à la partie ?
Oui, parfois plus de tolérance, parfois une autre couleur, parfois d'intéressants dilemmes ou quiproquos.

Moi je fais pas mal jouer du cul. En jeu de rôle, ça me semble une donnée essentielle car tous les mondes de jdr sont comme le nôtre ou presque : les moteurs c'est le fric, le cul, la gloire (nettement moins la baston).
Passer à côté, c'est con.

J'aime l'idée du hasard quand je crée un personnage. On ne choisit pas d'être homo en naissant après tout.
Mais mon D12, il tient assez à faire 11 quand je joue une fille et seulement 9 ou 10 quand je joue un mec.

Mon dernier perso est trouble, il a la place pour deux personnages en lui, un frère et sa soeur qui ne peuvent exister en même temps. Le personnage se déguisait en fille et tout ça avant que sa soeur ne "revienne". La soeur, elle est une adepte de l'utilisation du cul à outrance (mais ce sont deux enfants consacrés à slaanesh à warhammer, ça aide aussi).
Avatar de l’utilisateur
Ange Gardien
 
Messages: 4
Inscrit le: 10 Sep 2002 14:30
Localisation: Ecran XX pouces

Messagepar Mespheber » 17 Juin 2010 05:30

J'ai déjà joué un gros enculé, ça compte? :jesors:
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1774
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar Aesdana » 17 Juin 2010 09:56

Que font les modérateurs ?
Avatar de l’utilisateur
Aesdana
 
Messages: 7
Inscrit le: 13 Jan 2007 20:22
Localisation: 82

Messagepar Elodie Hiras » 17 Juin 2010 10:21

Moi, perso, je suis contre tirer (sans mauvais jeu de mots bande de pervers! :P :P ) l'orientation sexuelle au hasard. Autant tirer tout le reste (carac', compétences, profession, etc...) au hasard, et tant pis si ça plait pas (Je voulais un sniper discret et avec une bonne vue, je me retrouve avec un catcheur de 140 kg de muscles pas du tout discret et quasiment aveugle... Oups!).

Après tout, on ne choisit pas non plus d'être intelligent, d'avoir du magnétisme, etc... Par contre, ces caracs, on les a bien définies sans lancer le dé (oui, bon, à part les premières éditions de D&D, mais bon, avec Skills & Powers, ou des règles maisons, plus de problèmes de ce coté là!).

Voilà mon avis!
Elodie Hiras
 
Messages: 103
Inscrit le: 04 Sep 2009 19:28

Messagepar Prosnit » 17 Juin 2010 12:21

Je ne l'ai pas fait mais j'étais tenté de le faire pour un perso de James Bond pour le côté iconclaste. Le personnage bisexuel à Vampire était aussi très tentant mais c'est beaucoup plus facile avec le modèle que constitue Lestat.

Conceptuellement, à part pour ces deux jeux, je suppose que l'intérêt aussi de jouer ce genre de personnage réside dans le côté trouble et l'aspect secret/tabou qui intervient dans pas mal de sociétés (je suppose que jouer un homosexuel à Warhammer, c'est courir le risque de voir son personnage finir au bucher par exemple).

Jouer sur les quiproquos peut aussi être sympa mais j'avoue que je ne suis pas forcément à l'aise quand une partie déborde sur le graveleux. Ca dépend des joueurs, bien sûr, mais pour en avoir eu un qui le faisait presque systématiquement quand il jouait une femme ou un personnage gay, je vous assure que ça devient vite gonflant.
Prosnit
Votez vert, votez Prosnit le Gobelin Philosophe
Avatar de l’utilisateur
Prosnit
 
Messages: 78
Inscrit le: 11 Mars 2005 06:44
Localisation: Toulouse

Suivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité