• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Messagepar Julius » 01 Juil 2010 08:24

Tybalt a écrit:J'ai du mal à réfuter de façon concise l'avis de Julius, mais, comme je ne suis pas d'accord avec son avis, selon lequel on ne peut rien faire de l'homosexualité en jdr en dehors de scénarios spécifiques, je vais essayer de trouver des exemples.


Ces exemples ne font que confirmer ce que j'ai dit plus haut. De manière exceptionnelle, dans un cadre particulier, ça va avoir une importance.
Parce que le mj va centrer le scénario sur un aspect lié à l'homosexualité.

Tu peux faire la même chose avec une minorité ethnique et le racisme.
Tu peux faire la même chose avec un croyant et des problèmes de religion.

Mais, ce n'est qu'un aspect du background au milieu de tous les autres aspects de tous les autres joueurs.
De la même manière, on peut donc se poser la question de "avez-vous joué un diabétique ?". Oui, ça peut amener une implication particulière dans un scénario, mais ça vite devenir chiant de rappeler aux joueurs qu'il ne faut pas qu'il oublie son insuline...
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Elodie Hiras » 01 Juil 2010 09:22

Sur la question de l'homosexualité et des enfants, je me rappelle avoir lu dans un magazine une expérience, qui consistait à inhiber un gène dans un ovule de rat, ce qui a permit, après plusieurs expériences, d'en arriver à une fusion de deux gamètes femelles.

Ça ouvre une piste sur la PMA (Procréation Médicalement Assistée) entre lesbiennes dans un univers futuriste, non?

Et puis en med-fan, doit bien y avoir un sort ou deux pour permettre ça, non?

Edit: On parlerait alors de PMA (Procréation Magiquement Assistée) :D !

Sinon, :mdr: pour l'image!
Dernière édition par Elodie Hiras le 01 Juil 2010 10:00, édité 1 fois au total.
Elodie Hiras
 
Messages: 103
Inscrit le: 04 Sep 2009 19:28

Messagepar Bichette » 01 Juil 2010 09:55

Schwarzenegger à une longueur d'avance sur les scientifiques de tous poil. Comme quoi on arrive à tout en ayant la classe 8)
Image
Avatar de l’utilisateur
Bichette
 
Messages: 188
Inscrit le: 17 Juin 2008 14:44
Localisation: Colmar

Messagepar Etienne C » 01 Juil 2010 10:20

Julius a écrit:Tu peux faire la même chose avec une minorité ethnique et le racisme.
Tu peux faire la même chose avec un croyant et des problèmes de religion.


Il fut un temps dans le cinéma américain (et occidental en général) ou lorsqu'un noir apparaissait dans le film, c'est que le film aller traité du racisme. (Devine qui viens diner ce soir ?, La black exploitation)
Et puis un jour des acteurs noirs ont jouer des rôle ou le racisme n'était pas un sujet de prés ou de loin (Will Smith et Samuel L. Jackson par exemple, mais aussi dans l'arme fatal) Le mec est noir mais il pourrait être blanc (ce n'est pas encore vrai des asiatiques).

Il est vrai que mettre un homo ou une lesbienne dans une fiction, on peut être sur que l'un des aspect traité dans le film sera l'homosexualité. C'est comme montrer un pistolet dans un film et ne pas s'en servir. Peut-être qu'un jour des personnage seront homosexuel et que cela ne sera pas un pistolet montré. Cela voudra dire que cela est accepté et banalisé comme un état naturel possible de l'humain.

Alors on peut peut-être commencé en JDR, accepté un PJ homosexuel ou lesbienne et qu'il est droit de tenter de séduire, le témoin clé mais apeuré, le grand méchant et que cela soit simplement accepté somme si c'était un hétéro.
Qui se soucie de regarder
La fleur de la carotte sauvage
Au temps des cerisiers ?

Yamagushi Sodô

Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 114
Inscrit le: 09 Sep 2002 08:16
Localisation: Paris

Messagepar Menhir » 01 Juil 2010 10:36

Etienne C a écrit:Il est vrai que mettre un homo ou une lesbienne dans une fiction, on peut être sur que l'un des aspect traité dans le film sera l'homosexualité.

Pas forcément. Il y a de nombreuses comédies américaines avec un personnage secondaire homo sans que cela soit primordial pour le film (que que ça intervienne quand même dans le scénario). Par exempe dans "le mariage de mon meilleur ami", la série "Ugly Betty", etc.
En Thaïlande, dans quasiment toutes les séries locales (équivalents des Soap Opera américains), il y a presque systématiquement un personnage secondaire homosexuel (ou transexuel, ici on ne fait pas trop la différence) sans pour autant que la série parle d'homosexualité (en fait, c'est un aspect normal de la vie, comme peut l'être une personne trop grosse ou ayant mauvais caractère, c'est un archétype classique).
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Messagepar Julius » 01 Juil 2010 10:40

Etienne C a écrit:Alors on peut peut-être commencé en JDR, accepté un PJ homosexuel ou lesbienne et qu'il est droit de tenter de séduire, le témoin clé mais apeuré, le grand méchant et que cela soit simplement accepté somme si c'était un hétéro.


D'où mon interrogation sur ce sujet : cette conclusion me parait tellement naturelle, que je ne voyais pas la raison du sujet, hormis de la provocation pure et simple.
Mais vu les réactions sur le sujet, je me dis qu'il y a encore un sacré boulot pour les associations gay.
Il y a encore une homophobie latente très importante : oui, je sais, vous allez hurler, mais juste le fait de penser qu'interpréter un homosexuel va amener quelque chose de réellement différent démontre que ce n'est pas clairement accepté par tout le monde.
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Menhir » 01 Juil 2010 10:53

On peut être égaux tout en étant différents (affirmation mathématiquement absurde mais socio-psycho-ethnologiquement irréfutable).
J'adore mon épouse, pourtant, je ne pense pas que les hommes et les femmes soient identiques.

Voir la différence, ce n'est pas forcément la rejeter, bien au contraire. Ce sont les différences qui font les richesses d'un groupe humain et non leurs ressemblance.
Ce n'est pas un rôliste qui peut nier ça : un groupe avec un guerrier, un voleur et un mago, ça marche mieux que trois guerriers. La différence de chacun enrichie le groupe.
Itou pour les différences psychologiques.
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2387
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Messagepar Prosnit » 01 Juil 2010 13:10

Julius a écrit:
Etienne C a écrit:Alors on peut peut-être commencé en JDR, accepté un PJ homosexuel ou lesbienne et qu'il est droit de tenter de séduire, le témoin clé mais apeuré, le grand méchant et que cela soit simplement accepté somme si c'était un hétéro.


D'où mon interrogation sur ce sujet : cette conclusion me parait tellement naturelle, que je ne voyais pas la raison du sujet, hormis de la provocation pure et simple.
Mais vu les réactions sur le sujet, je me dis qu'il y a encore un sacré boulot pour les associations gay.
Il y a encore une homophobie latente très importante : oui, je sais, vous allez hurler, mais juste le fait de penser qu'interpréter un homosexuel va amener quelque chose de réellement différent démontre que ce n'est pas clairement accepté par tout le monde.


Le problème, en jeu, c'est que l'univers de jeu peut avoir une composante homophobe. Un personnage homosexuel, qu'il soit joueur ou non, va rencontrer des problèmes dans un tel univers. Doit-on en conclure que ceux qui jouent dans cet univers de jeu sont homophobes ? Je ne pense pas. De la même façon, j'ai un ami historien qui refuse les personnage féminin à Pavillon Noir, sauf cas particuliers (typiquement, la jeune femme déguisée en mousse). Ce ne fait pas de lui un misogyne, juste quelqu'un qui a décidé de tenir compte d'un paradigme de jeu.

Je pense que mélanger "en jeu" et "hors jeu" est dangereux. Ne le prends pas mal mais, à la lecture de ce que tu écris, c'est l'impression que tu donnes. Je pense que la question d'Elodie Hiras n'était pas de la provocation. Je rajoute qu'à 17 ans (ce qui est son cas), on a moins l'habitude de jongler avec des concept qu'à 25. A partir de là, la démarche de vouloir se renseigner est plutôt saine, plus que celle de voir le mal partout.

Je suis pour la gestion de personnages d'un point de vue gay-friendly mais il m'arrive de jouer dans des univers où ce n'est pas possible. Et je ne suis pas sûr qu'édulcorer des univers "sombres" soit forcément une bonne idée. Jouer un personnage qui diffère de la norme sociale d'un univers de jeu a aussi son charme.
Prosnit
Votez vert, votez Prosnit le Gobelin Philosophe
Avatar de l’utilisateur
Prosnit
 
Messages: 78
Inscrit le: 11 Mars 2005 06:44
Localisation: Toulouse

Messagepar Julius » 01 Juil 2010 13:43

C'est fou j'ai l'impression de ne pas parler français.

Vous n'arrêtez pas de répondre que c'est une différence, ce que je ne nie pas.

Ce que je nie, c'est qu'on ait besoin de la présenter comme quelque chose de particulier (hors norme dans le sens premier, en dehors de la norme).
Chacun y va de son couplet sur un exemple qui a un rapport plus ou moins lointain avec le sujet (dans le dernier message, les femmes dans pavillon noir, ce qui est une grosse connerie puisque pavillon n'est pas qu'un jeu de "pirates-corsaires-bateaux", donc une vision très restrictive de ce qui est proposé).

Donc, on est bien d'accord, jouer un homosexuel va amener une certaine différence dans certains cas, dans certains univers et en fonction du meneur.
Une fois qu'on a dit ça...il reste quoi ?
Ben, un personnage comme les autres 95% du temps. Les autres ayant leurs propres particularités qui vont aussi apparaître en fonction du scénario/jeux/univers.

J'ai vu des joueurs jouer des paraplégiques dans des jeux de super-héros. Parce que le jeu le permettait et rendait possible cette particularité.
Est-ce que ça changeait grand chose au niveau de l'interprétation ? Oui, de temps en temps, quand le joueur et le mj voulait remettre ce handicap sur le devant de la scène.
Est-ce que ça en faisait un personnage franchement différent ?
Non. Il avait ses particularités comme tous les autres personnages. Et en fonction des choix du mj, ça se voyait plus ou moins.

Je ne connais aucun joueur ayant tenté de jouer un paraplégiques dans du med-fan. C'est juste pratiquement impossible sauf choix du mj de rendre cela faisable.

Pour en revenir au sujet, jouer un personnage homo est, amha, exactement comme n'importe quel autre personnage*, sauf si vous partez dans la "cage aux folles".
* en considérant qu'en jdr pratiquement tous les persos ont des particularités qui peuvent être mises en avant (ou pas).
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 962
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Etienne C » 01 Juil 2010 13:58

+1
nous sommes d'accords !
Qui se soucie de regarder
La fleur de la carotte sauvage
Au temps des cerisiers ?

Yamagushi Sodô

Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 114
Inscrit le: 09 Sep 2002 08:16
Localisation: Paris

PrécédentSuivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron