• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Messagepar Bichette » 18 Juin 2010 10:03

Ouais. Faut-il rappeler que l'insulte homophobe est punie par la loi ?
Il n'a pas fallu une page de thread complète pour que ça commence...

Giom, consterné

Je suis personnellement plus consterné de voir comment une innocente boutade graveleuse, qui ferait très certainement marrer une majorité des gays que je connais, peut être élevée au rang d'ignoble insulte homophobe...
Autant la proffession du grand père du PJ ou du mari de sa soeur n'auront une importance que dans de très rare cas. Autant l'orientation sexuelle va être beaucoup plus présente.

Certes, mais l'orientation sexuelle reste à un niveau intermédiaire entre, par exemple, l'origine sociale du perso et la profession du grand père. Parce que définir son personnage en disant qu'il est noble est bien plus parlant qu'en disant qu'il est gay.
Cramo a écrit:
D'autant plus que je ne cotoie pas beaucoup d'homosexuel de façon continue pour avoir des référence différente du truc aricaturé ou invisible.


Ho ben tu sais c'est pas compliqué, tu joues exactement comme pour un hétéro qui fait du JDR. Tu as une passion mais elle est parfois tu la caches afin d'éviter les étiquettes et les préjugés.

Toutafé. J'ajouterai que le fait que le meneur soit lui-même gay aide à décomplexer ce genre d'interprétation.
D'ailleurs, pour la petite anecdote, c'est lui qui avait proposé que la préférence de mon perso soit traduite par une "déviance sexuelle"... Ce doit être lui aussi un dangereux homophobe...
Avatar de l’utilisateur
Bichette
 
Messages: 188
Inscrit le: 17 Juin 2008 14:44
Localisation: Colmar

Messagepar Mithriel » 18 Juin 2010 12:12

Aesdana a écrit:Que font les modérateurs ?


Ils évitent de monter ça en épingle de manière à ce que la discussion se poursuive sans flame. Chapitre clos.
Avatar de l’utilisateur
Mithriel
 
Messages: 2739
Inscrit le: 21 Nov 2001 01:00

Messagepar skip » 18 Juin 2010 12:13

Jamais, mais c'est en général parce que je savais que le groupe ne s'y portait pas.
j'aurais bien voulu, ça peut être intéressant... Pas une femme (jouer une femme hétéro qui ne soit pas une sainte / obsédée / garçon manquée, c'est déjà un challenge).
Cela dit, mon prochain perso (ancienne prostituée à Shadowrun) risque d'avoir de pas vouloir toucher un mec, et pourrait apprécier les femmes - mais il n'y a que très peu de chances que ça ait une quelconque influence, vu mon groupe :-(
Hop !
Un nouveau baril gratuit sur ce forum !
Aux âmes bien sages, la valeur n'attend pas le nombre des messages.
Je te confirme que tu n'es modérateur de rien. 8)
Avatar de l’utilisateur
skip
 
Messages: 144
Inscrit le: 29 Mars 2003 14:50
Localisation: Tours / Paris

Messagepar Etienne C » 18 Juin 2010 12:53

En tant que maitre j'ai interprété une proportion naturelle d'homo-sexuelle. Je rejoint Ange Gardien, sur l'opinion que le "cul" (ou sexualité) est un aspect important de la vie et donc des arts dramatique, par là elle devient important en jeu de rôle.
Quand à le faire tirer au hasard, c'est un autre débat.

Je me souviens d'une partie dans le cadre d'une campagne ou les PJs sont recherchés par la police locale. Deux des PJs sont dans le dortoir de l'auberge en train de fouiller dans les affaires de certains suspect lorsque la milice monte.
Les deux PJs décident de se dénuder et de se glisser dans un lit. Lorsque la milice découvre ces deux éphèbes "body-bulldozer", elle préfère lâcher l'affaire et redescend.
Alors, les joueurs décident que leurs personnages (n'ayant pas penser à leur sexualité avant en BG) se découvrent un penchant homosexuel. Le reste de la campagne sera marqué de cette empreinte d'autant plus qu'étant dans une organisation militaire cela prenait du sens.

Cela s'est fait sans caricature et avec beaucoup de finesse. L'expérience pour les six joueur et pour le maitre (moi-même) fut très enrichissante.
Qui se soucie de regarder
La fleur de la carotte sauvage
Au temps des cerisiers ?

Yamagushi Sodô

Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 116
Inscrit le: 09 Sep 2002 08:16
Localisation: Paris

Messagepar Julius » 19 Juin 2010 10:34

Sans vouloir faire du politiquement correct, je ne comprends pas la question.

Ou alors, on peut se poser des tas de questions, avez-vous déjà joué :
- un handicapé physique ?
- un handicapé mental ?
- un prêtre proxénète ? (c'est juste un article d'hier ça....)
- etc...

J'ai du mal à savoir si la question est innocente et naïve, ou si c'est de la provocation pure et simple.

Je me demande si ce sujet serait encore ouvert avec des possibilités telles que :
- Avez-vous déjà joué un juif (ou musulman) ?
- Avez-vous déjà joué un noir ou un jaune ?
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 964
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Tybalt » 19 Juin 2010 11:07

Oui, enfin, faut pas voir le mal partout, non plus... La question n'était peut-être pas formulée de la façon la plus supermégahabile qui soit, mais elle est vraiment intéressante. Et les points de comparaison que tu prends, Julius, n'ont pas grand-chose à voir (et accessoirement je ne vois pas en quoi ils ne pourraient pas donner tous lieu à des sujets intéressants aussi, selon les univers concernés).

En tout cas, pour pouvoir jouer des gays/lesbiennes/bi/trans/etc. en jdr, il faut manifestement que le groupe s'y prête, et que les joueurs soient assez détendus vis-à-vis du domaine LGBT pour pouvoir jouer avec.
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
 
Messages: 194
Inscrit le: 15 Mai 2004 22:38
Localisation: juché sur un Bartuk bleu à bec jaune, plein de courage et de plumes (surtout de plumes).

Messagepar Elodie Hiras » 19 Juin 2010 12:37

La question est simple:

Partant du principe que la plupart des gens évitent de se mouiller concernant la sexualité, je pose une question sur ce qu'une forme de sexualité et d'amour hors-norme (c'est à dire non majoritaire, et donc différente de la norme sociale) peut donner quand elle est abordée en jdr.

Tout simplement!

PS Etienne C: Tirer au hasard, attention aux IST! ( :jesors: )
Elodie Hiras
 
Messages: 104
Inscrit le: 04 Sep 2009 19:28

Messagepar Cramo » 19 Juin 2010 13:54

Et puis Julius, l'homosexualité peu être joué dans tous les univers, pour les religion c'est beaucoup plus dur : c'est quoi un juif ou un musulman dans Eberron ou dans les RO??

Mais les handicaps sont à mon avis plus joué (comment consididéré quelqu'un avec 3 en intellignece autrmeent qu'en un handicapé mental et les borgne/cul de jatte/manchot j'en ai déjà vu plétore à mes table) et plus facile à imaginer, un handicap physique est souvent géré par les règles, pour les handicaps mentaux c'est un peu plus dur mais vu la palette, on peut toujours dire que ce qui est joué correspond à un handicap, même si c'est pas celui visé au départ.
Avatar de l’utilisateur
Cramo
 
Messages: 201
Inscrit le: 18 Jan 2009 11:09
Localisation: Palaiseau 91

Re: Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Messagepar Veidt » 20 Juin 2010 00:10

Elodie Hiras a écrit:Bonjour!
J'ai une question qui me torture l'esprit:
Quelqu'un ici a-t-il déjà joué des persos homos? Et si oui, qu'est-ce que ça apporte à la partie?
Un peu plus de couleur au perso?
Des quiproquos à faire mourir les joueurs de rire lors de plans drague?
Une réelle profondeur, avec des interactions chiadées entre le PJ et le groupe, voire le reste du monde?
Un trip où on se marre 5 minutes sans se prendre la tête?
Allez, soyez pas timides!


Dans ma longue carrière de rôliste (un peu plus de 25 ans au compteur), j'ai incarné toutes sortes de personnages sans me poser de limites en termes de race, de nationalité, de sexe, de croyance religieuse, d'appartenance politique ou d'orientation sexuelle.

En fonction du jeu pratiqué, de la période choisie, et du style de jeu de chacun, ces différents choix peuvent relever du simple gadget, être une source d'amusement, apporter un réel "plus" en termes de roleplay, ou bien être véritablement essentiels.

Ce n'est pas la même chose par exemple de jouer un homosexuel militant dans le San Francisco des années 80, un patricien homosexuel dans la Grèce antique, un homosexuel persécuté dans l'Allemagne hitlérienne, un personnage omnisexuel dans un jeu d'anticipation transhumaniste, ou un "elfe pédé" dans le monde de Troy.

De même la question de l'orientation sexuelle se pose moins à DD4 qu'à Kult par exemple.

Et elle se pose différemment selon que l'on est un novice du JDR en pleine adolescence ou bien un vieux routard du JDR de 40+ piges, selon que l'on est à l'aise avec sa propre sexualité ou bien en pleine recherche, selon que l'on a eu une éducation stricte ou libérale, etc.

Pour ma part, l'un des personnages que je joue actuellement est une jeune biochimiste hétérosexuelle qui, au terme d'une cour de près d'un an, a fini par tomber dans les bras d'une collègue de travail - non sans s'être posée nombre de questions auparavant.
Les efforts déployés par la dite collègue pour séduire mon perso, les questionnements de mon personnage, la naissance de leur idylle, l'histoire d'amour qu'elles vivent actuellement... tout ça a produit de grands moments de roleplay et de sacrées occasions de "character development".
Est-ce que c'est important pour les autres joueurs, pour l'intrigue, ou pour l'univers en général : non. Est-ce que c'est important pour nos personnages : oui.

Et je ne vous parle même pas des ébats de nos personnage et de leur influence sur ma vie sexuelle réelle 8)
"Contemple My Work Ye Mighty And Despair."
Avatar de l’utilisateur
Veidt
 
Messages: 3
Inscrit le: 19 Juin 2010 22:25
Localisation: Dallas, Texas

Messagepar Menhir » 21 Juin 2010 11:22

Il y a un très bon article sur les personnages lesbiens sur le site consacré au JdRA Lycéennes : http://pagesperso-orange.fr/kadnax/lesbi.htm

Personnellement, la seule fois où j'ai joué un personnage apporochant, c'était justement pour mon unique partie de Lycéennes où j'interprétais un garçon qui, pour surveiller sa soeur pensionnaire dans un lycée de filles, se faisait passer pour une fille et finissait donc par être pris pour une lesbienne. Tout ça devenait bien compliqué et embrouillé, tant et si bien que le personnage comme moi-même finissions par ne plus savoir très bien où on en était. :ouch: :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Messages: 2388
Inscrit le: 24 Sep 2002 16:55
Localisation: Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

PrécédentSuivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 9 invité(s)

cron