• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Qui a déjà joué des gays ou des lesbiennes?

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Messagepar Julius » 21 Juin 2010 11:50

Elodie Hiras a écrit:La question est simple:

Partant du principe que la plupart des gens évitent de se mouiller concernant la sexualité, je pose une question sur ce qu'une forme de sexualité et d'amour hors-norme (c'est à dire non majoritaire, et donc différente de la norme sociale) peut donner quand elle est abordée en jdr.

Tout simplement!

PS Etienne C: Tirer au hasard, attention aux IST! ( :jesors: )


Pourquoi homosexuel dans ce cas ?
Il y a tout un tas d'autres pratiques sexuelles qui peuvent amener des interprétations particulières.
Fétichiste du pied par exemple, un truc assez courant au final.
Zoophile ? ça va bien avec un druide...

Bref, on va dire que la question a été très mal posée dès le départ.
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 964
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar riddle » 21 Juin 2010 14:20

j'ai dans mes cartons de pnj récurrents une nymphe liée à une source chaude et qui préfère les filles... je suis pour la déstabilisation des joueurs surtout dans un cadre au final très stéréotypé comme d&d, après tout puisqu'on a des drows sympas pourquoi pas des "fantasmes" pour ado frustré qui réagissent pas selon les normes. de toutes les façons j'ai du mal avec les normes...
Avatar de l’utilisateur
riddle
 
Messages: 685
Inscrit le: 15 Fév 2005 18:05
Localisation: Versailles

Messagepar Luhkah » 23 Juin 2010 18:40

Tiens, ça me rappelle plein de truc tout ça !

D'abord je joue a Exalted, un univers ou l'une des factions est réputée pour être composée d'obsédé sexuel, et ou l'homosexualité est vue comme un geste "d'intime camaraderie". Mes joueurs jouent certains d'entre eux, mais leurs persos étant définitivement hétéros, ils se font souvent vanner par leurs camarades comme étant coincés...

Dans une partie de Shadowrun, un de mes joueurs a joué un Decker bisexuel, il était dans un trînome, mais était aussi plutôt libertin.
Avatar de l’utilisateur
Luhkah
 
Messages: 61
Inscrit le: 04 Avr 2009 19:51

Messagepar Elodie Hiras » 24 Juin 2010 22:24

Julius a écrit:Pourquoi homosexuel dans ce cas ?
Il y a tout un tas d'autres pratiques sexuelles qui peuvent amener des interprétations particulières.
Fétichiste du pied par exemple, un truc assez courant au final.
Zoophile ? ça va bien avec un druide...

Bref, on va dire que la question a été très mal posée dès le départ.


Pourquoi homosexuel?

Tu choisis la théorie que tu veux parmi celles-ci:

1) Je suis dans une période où je me cherche (la puberté), et les questions sur les tendances homo/hétéro reviennent souvent, et en tant que rôliste, ben je me demande ce que ça donnerait en jdr.

2) Je suis un garçon qui fantasme sur les lesbiennes, qui pourrait vivre de manière détournée son fantasme grâce à un alter-ego féminin en jdr, et au passage pose la question de l'intérêt de l'homosexualité en jdr.

3) Je connais plus ou moins une ou deux personnes homosexuelles, et je me pause des question sur l'introduction de telles préférences dans un jdr, est-ce que ça vaut la peine ou pas.

Voilà!
Elodie Hiras
 
Messages: 104
Inscrit le: 04 Sep 2009 19:28

Messagepar riddle » 24 Juin 2010 23:04

moi je rajouterai un facteur ou une cause:

l'homosexualité fait partie intégrante de l'Histoire humaine qu'on le veuille ou non, que ce soit dans l'Antiquité grecque, la Chine ou le Japon médiévaux, dans l'Histoire de France, etc. qu'on puisse vouloir l'intégrer au jdr me semble logique et légitime. par contre qu'on puisse se poser la question de savoir comment interpréter et mettre en scène cette homosexualité est compréhensible. même si ça peut paraître incroyable il y a des tas de gens en France, aujourd'hui, qui tout en n'ayant pas forcément de sentiments homophobes, n'en côtoient jamais.
Avatar de l’utilisateur
riddle
 
Messages: 685
Inscrit le: 15 Fév 2005 18:05
Localisation: Versailles

Messagepar ragnaroth » 25 Juin 2010 08:14

De toute façon, quoiqu'on en dise (ou pense) , à la base, le Jeu de rôle est un outil qui nous sert à explorer des pistes que la Vie pourrait nous proposer.
Aprés, on camoufle tout ça sous une couche de merveilleux avec des fées et des dragons, des vampires et des cargos interstellaires, mais le résultat reste le même, le joueur par le biais de son personnage teste des vies alternatives.

Jouer tel ou tel comportement humain (ds un sens plus général) est à la portée de n'importe quel rôliste. Du moment qu'un joueur masculin, joue un personnage féminin, n'y a t-il pas déjà là un pas vers son coté homosexuel (ou sa part de Féminité, ce qui pour moi est identique)?

Ceci pour dire que , oui, profiter d'être rôliste pour explorer ces parties de notre personnalité est juste et judicieux. Non?
Regarde, A pas mort, E braille encore!!
** Coolminiornot:
VOTEZ !!
PAF!!
ragnaroth
 
Messages: 375
Inscrit le: 05 Sep 2008 08:36
Localisation: Allier, Auvergne, un bled inconnu!

Messagepar Démiurge » 25 Juin 2010 11:28

J'ai un compte-rendu de partie à ce sujet :
Pitch : "Un jeune homme annonce à ses proches son homosexualité" :
http://www.silentdrift.net/forum/viewtopic.php?t=1414
Mes jeux : Bienvenue à Poudlard, Histoires de poche, Prosopopée, Psychodrame, SEN & VRPg
Limbic Systems
Avatar de l’utilisateur
Démiurge
 
Messages: 34
Inscrit le: 04 Avr 2006 18:53
Localisation: Poitiers

Messagepar aziraphale » 25 Juin 2010 13:40

On a un monsieur-madame à Bloodlust… un barbare travesti fusionné…
ça emmène un peu d'humour mais guère plus.

Du temps où je masterisai à Kult il y avait des PNJ homo… et des joueurs hommes avec des Pj féminins (2 sur un groupe de 6 joueurs) et une joueuse avec un perso lesbienne.
Faut dire que le jeu s'y prête :mdr:
ça n'apporte pas grand chose si ce n'est des réactions différentes des Pnj et des Pj (avec des persos un peu catho intégriste ou autres racistes)
… un peu comme jouer un black à Cthulhu dans les années 20 au Mississipi :mdr:
aziraphale
 
Messages: 10
Inscrit le: 25 Juin 2010 09:59

Messagepar Tybalt » 25 Juin 2010 18:48

riddle a écrit:moi je rajouterai un facteur ou une cause:

l'homosexualité fait partie intégrante de l'Histoire humaine qu'on le veuille ou non, que ce soit dans l'Antiquité grecque, la Chine ou le Japon médiévaux, dans l'Histoire de France, etc. qu'on puisse vouloir l'intégrer au jdr me semble logique et légitime. par contre qu'on puisse se poser la question de savoir comment interpréter et mettre en scène cette homosexualité est compréhensible. même si ça peut paraître incroyable il y a des tas de gens en France, aujourd'hui, qui tout en n'ayant pas forcément de sentiments homophobes, n'en côtoient jamais.


Bien d'accord. Et puis, c'est une de ces questions qui reviennent tout le temps, sur le modèle très large de : "Puis-je me mettre dans la peau de quelqu'un de différent de moi ?" Après tout on se demande bien régulièrement si des garçons peuvent jouer des filles sans en faire des caricatures ou vice-versa, si des gens moralement corrects peuvent jouer des tortionnaires, etc. Et dans tous ces cas, je crois que oui, bien sûr, le jeu de rôle permet de faire ça, et que ça fait partie de son intérêt. Mais ça ne se fait pas spontanément, de même que n'importe quel personnage nécessite un minimum d'investissement pour être intéressant.

ragnaroth a écrit: Du moment qu'un joueur masculin, joue un personnage féminin, n'y a t-il pas déjà là un pas vers son coté homosexuel (ou sa part de Féminité, ce qui pour moi est identique)?


Sur ce point-là, tu te trompes. Ne confonds pas l'orientation sexuelle/sentimentale et l'identité de genre. Tous les homos ne sont pas efféminés, de même que tous les gens efféminés ne sont pas homos. Essaie d'aller dire à un bear qu'il est efféminé, pour voir :mrgreen:
D'accord avec toi sur le principe, cela dit (comme je l'ai dit plus haut).
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
 
Messages: 194
Inscrit le: 15 Mai 2004 22:38
Localisation: juché sur un Bartuk bleu à bec jaune, plein de courage et de plumes (surtout de plumes).

Messagepar Teomme » 26 Juin 2010 12:31

riddle a écrit: il y a des tas de gens en France, aujourd'hui, qui tout en n'ayant pas forcément de sentiments homophobes, n'en côtoient jamais.


Je pense plutôt que tout le monde côtoie des homos mais sans forcément le savoir ;)
Teomme
 
Messages: 20
Inscrit le: 12 Mars 2010 19:47

PrécédentSuivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 10 invité(s)

cron