• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Historique des mondes de JdR

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Messagepar Mespheber » 19 Juil 2010 08:31

Je te remercie de citer enfin des sources, ça change! Soit on parle dans le vide, soit on pense à une culture nécessairement acquise et c'est bien le propre des geeks ("QUOI? Tu n'as pas vu le 138ème de Star Trek?"). Bref.

Quelques contre-exemples me sont aussi revenus en tête: Légendes des Contrées Oubliées, bd de Chevalier & Ségur, plus connu pour Kroc le Bô, parue dans les années 90 qui a ensuite donné lieu à l'édition d'un JdRL et son retour en librairie traditionelle. Plus récent, la saga Donjon (Parade, Monsters, Zénith, Potron-Minet), chez Delcourt à nouveau. Une série qui met en abime l'univers des donjons et qui a aussi été suivi par l'édition d'un JdRL parodique.

Enfin, il ne faudrait pas négliger Naheulbeuk dont la production, d'une qualité douteuse sur le papier, a quand même permis à des milliers d'ados de découvrir le JdRL sans l'avoir pratiqué.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar Julius » 19 Juil 2010 08:48

Mespheber a écrit:Enfin, il ne faudrait pas négliger Naheulbeuk dont la production, d'une qualité douteuse sur le papier, a quand même permis à des milliers d'ados de découvrir le JdRL sans l'avoir pratiqué.


Je dois avouer que j'ai un gros faible pour le disque de Naheulbeuk... ce qui permet quand même d'avoir un exemple de "création musicale" provenant du jdr !!!
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 964
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Messagepar Mespheber » 19 Juil 2010 10:28

Ce qui est surtout remarquable (j'ai pour ma part d'énormes critiques à leur faire sur le plan scénique), c'est que leur production se diffuse hors du seul cercle rôliste. J'ai, dans le lycée où je travaille, un paquet d'élèves qui ne jouent pas, ne connaissent même pas D&D, mais écoutent Naheulbeuk. Rien que pour ça: chapeau bas.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar Tybalt » 19 Juil 2010 10:39

C'est vrai que Naheulbeuk est un exemple étonnant.
Mais à se concentrer trop sur la littérature ou le cinéma, on oublie aussi que les jeux de rôle papier ont exercé une influence assez nette (même si là encore il faudrait voir tout ça plus en détail) sur l'histoire du jeu vidéo. Corrigez-moi si je dis des bêtises, mais je crois que le principe des "jeux vidéo de rôle" est lourdement inspiré des jeux de rôle papier, et sur le plan des univers c'est tout aussi criant (même si on peut remonter à Tolkien comme influence commune, je suppose - mais bon, les premiers jeux vidéo où on explore des donjons, c'est plus proche de D&D que de Tolkien). Parmi les succès directement inspirés du jdr, il y a Baldur's Gate ou Neverwinter Nights, mais il y en a probablement d'autres.
C'est peut-être limité là encore, mais le jeu vidéo a une audience beaucoup plus large que le jdr papier, donc en termes de "postérité indirecte", ça change pas mal de choses.
(Après, il y a la question des jeux de figurines, et notamment le rapport entre Warhammer et WarCraft et entre Warhammer 40K et StarCraft, que je n'arrive pas à bien démêler. Mais c'est quand même lourdement inspiré...)
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
 
Messages: 194
Inscrit le: 15 Mai 2004 22:38
Localisation: juché sur un Bartuk bleu à bec jaune, plein de courage et de plumes (surtout de plumes).

Messagepar Mespheber » 19 Juil 2010 11:50

Historiquement, le JdRL est un enfant des Wargames. Dans les années 70, on constatait une disposition des joueurs à effectuer un transfert affectif ou à interpréter certains de leurs héros (qui ne s'est pas pris pour Napoléon en reconstituant Austerllitz ne peut pas comprendre), d'où cette évolution logique de parcours du combattant pour héros qui est apparu avec D&D et consorts.

L'influence sur les jeux vidéos est tout à fait pertinente, au point que malheureusement il faut à chaque fois expliquer que le JdRL que l'on pratique n'a rien à voir avec les jeux en ligne. La différence fondamentale étant, AMA, un écran se substituant à l'imaginaire et une limitation des actions du fait du logiciel/serveur. Mais là, c'est un autre débat.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar gohyek » 21 Juil 2010 11:18

je l'ai peut etre déjà cité dans une de mes réponses mais il y a Anne Rice et Lovecraft pour le contemporain.

Il doit bien y avoir du Azimov dans les jeux futuristes, non?
ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux a avoir tord qu'ils ont tous raison
gohyek
 
Messages: 176
Inscrit le: 26 Mars 2010 14:39

Messagepar Mespheber » 21 Juil 2010 12:00

gohyek a écrit:je l'ai peut etre déjà cité dans une de mes réponses mais il y a Anne Rice et Lovecraft pour le contemporain.

Il doit bien y avoir du Azimov dans les jeux futuristes, non?
Mespheber a écrit:...En hard science, s'il y a bien sûr Frank Herbert, il y a aussi Isaac Asimov, Stanislas Lem...
Plus présent dans des vieux jeux comme Empire Galactique ou Space Opera, le cycle de Fondation est un des classiques du genre pour ceux qui aiment explorer la politique-fiction et apporter un peu de profondeur à l'univers. On pourrait y ajouter Dan Simmons et Hyperion sur le tard.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar Julius » 21 Juil 2010 22:46

Pour les gens qui s'intéressent à la s-f, il suffit se promener un tout petit peu sur le net pour avoir un max de référence.

Puisqu'on cite des auteurs, je rajoute quelques grands dont les ouvrages ont été largement récupérés au niveau jdr :
Van Vogt, Bradbury, Heinlein, Simak, Sturgeon, A. C. Clarke,...

Sans parler des pères fondateurs : Jules Vernes, HG Wells,...
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Courteline, georges
Avatar de l’utilisateur
Julius
 
Messages: 964
Inscrit le: 29 Avr 2003 10:16
Localisation: Ecran de pub de 20h36

Re: Historique des mondes de JdR

Messagepar gohyek » 09 Oct 2010 13:54

j' en oublais un mais pour du space opéra on a notre bon vieux Albator, ca fait un peu vieillot mais c'est du space opéra
ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux a avoir tord qu'ils ont tous raison
gohyek
 
Messages: 176
Inscrit le: 26 Mars 2010 14:39

Re: Historique des mondes de JdR

Messagepar Luhkah » 10 Oct 2010 10:24

N'oublions pas tout les courants de ce qu'on appellle parfois "l'urban fantasy", comme Neil Gaiman (Sandman...) par exemple, où même, à un moindre degré Roger Zelazny. (Les princes d'Ambres...).

Neil Gaiman a beaucoup influencé White Wolf, mine de rien, et d'autres jeux moins connus comme "Nobilis". L'oeuvre de Zelazny "Le cycle des princes d'ambres" , elle, a été directement adaptée en JDR du même nom.(Sans dés !)

Tout ça est largement apparut pendant les années 90 mais bon...

Et je me demande dans quel mesure "De bon présage" n'a-t-il pas influencé In "Nomine Satanis/Magna Veritas" ?
Avatar de l’utilisateur
Luhkah
 
Messages: 61
Inscrit le: 04 Avr 2009 19:51

PrécédentSuivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron