• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Genre, JdR, plastique, drague, abeilles, choux...

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Messagepar Kimtchi » 06 Août 2010 02:29

Tu as oublié l'inévitable déportation au goulag pour les éléments les plus récalcitrants et à l'indépendance scandaleusement féline ^^

Image

Je trouve ta satyre plutôt drôle, même si j'en fais les frais. Je peux comprendre que l'on ironise sur l'apparente dureté de mon propos mais en tant que MJ, je ne peux pas me contenter d'arriver les mains dans les poches et de mettre les pieds sous la table en attendant qu'on me verse dans le bec ma ration de plaisir quotidien comme le font un grand nombre de joueurs ! Hééé oui, pour enclencher une partie de qualité, j'ai besoin d'un minimum d'attention de ces petits chenapans. Ainsi que je le dis souvent, une partie de JdR, cela doit être le fruit de la collaboration de tous les joueurs autour de la table. Bref, chacun doit faire des efforts, pas seulement le MJ :P

Pour ceux qui se sentent heurtés par ces propos sournoisement crypto-fascistes, je ne peux que les encourager à se diriger vers les jeux de plateau, un type de jeu qui ne nécessite pas qu'un joueur doive se taper une tonne de boulot pour que des petits monstres ingrats passe un bon moment...

Image
MJ en pleine action. Notez la poignée de dés dans sa main droite qu'il s'apprête à jeter.
"Vingt dollars si tu les masses à l'Häagen-Dazs !" Cassidy (Preacher)
Avatar de l’utilisateur
Kimtchi
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 Sep 2004 05:02
Localisation: 69

Messagepar Tovarich1917 » 06 Août 2010 02:57

Bon, alors là j'espère que Mes' est satisfait :mrgreen:

Je trouve ta satyre plutôt drôle, même si j'en fais les frais.

Plutôt drôle ? Elle est géniale tu veux dire ! J'y ai passé six heures ! Tu vas le dire qu'elle est géniale ! Schweinehund !

Je peux comprendre que l'on ironise sur l'apparente dureté de mon propos mais en tant que MJ, je ne peux pas me contenter d'arriver les mains dans les poches et de mettre les pieds sous la table en attendant qu'on me verse dans le bec ma ration de plaisir quotidien comme le font un grand nombre de joueurs ! Hééé oui, pour enclencher une partie de qualité, j'ai besoin d'un minimum d'attention de ces petits chenapans. Ainsi que je le dis souvent, une partie de JdR, cela doit être le fruit de la collaboration de tous les joueurs autour de la table. Bref, chacun doit faire des efforts, pas seulement le MJ Tire la langue

Je comprends bien ton point de vue. C'est une affaire entre toi et tes joueurs, mais pour ma part, en tant que joueur je serais très réticent à jouer à la table d'un MJ qui, ayant passé des heures sur son scénar, considère que moi, joueur, j'ai une sorte de dette de reconnaissance envers lui, à payer en me comportant comme ci ou comme ça. Pourtant je ne crois pas être un joueur chiant, j'ai plutôt tendance à "soutenir" le meuj. Mais le principe me gêne.

J'ai déjà vu ça avec un MJ débutant et perfectionniste, qui avait passé beaucoup de temps à préparer son scénar, notamment en dessinant (et pas à l'arrache, de manière soignée !) les divers monstres qu'il comptait introduire (c'était un JdR Silent Hill). La préparation était très bien, rien à redire. Ce qui était moins bien c'est que du fait de tous ces efforts (et du caractère du Meuj entrant en collision avec celui de certains joueurs), il lui arrivait de s'énerver lorsqu'un des joueurs sortait une blague sur l'aspect de tel ou tel monstre, ou autre... Ce jour là, je me suis rendu compte que les scénars trop bien préparés m'ennuyaient, et qu'en plus ça rendait les choses pesantes.

Et au fait, qu'est ce qui se passe si moi, joueur, je passe des heures et des heures sur le background de mon perso (ne rigolez pas, ça je l'ai fait quasi systématiquement) ? Est-ce que du fait de ce travail je peux exiger des choses du MJ ? En fait, moi ce serait plutôt ça ma dérive crypto-fasciste : être un fétichiste du perso.

Et en tant que Meuj, personnellement, il n'y a qu'une seule chose que je me permettrais d'attendre de mes joueurs : qu'ils ne fassent pas de l'anti-jeu. Il y a en effet un genre bien particulier de joueur (heureusement rare mais j'en ai déjà rencontré un) qui aime bien pourrir totalement une partie en faisant les choses les plus débiles, puis, une fois qu'il se retrouve (avec ses petits camarades) à poil, mutilé, affalé dans la fange du bas-côté, il ne tente aucunement d'en sortir mais y demeure, son but apparemment accompli. Ca c'est insupportable ! Et à côté de ça les tables qui passent leur temps à faire des blagues pourries, à être hors-personnage, voire à faire n'importe quoi dans le genre "j'aime pas la tête du commissaire, je le tue en plein commissariat" c'est du pipi de chat et je m'en fous de les "subir". C'est même amusant. Le tout c'est de se laisser porter par la vague, jeune scarabée. Utilise contre lui la force de ton adversaire... :mrgreen:

Je pense faire mes meilleures performances meujesques quand mes joueurs l'ouvrent un maximum, peu importe ce qu'ils disent, ça me donne toujours des idées... :bat:
Avatar de l’utilisateur
Tovarich1917
 
Messages: 79
Inscrit le: 20 Jan 2004 16:07
Localisation: Mes dents sont autour du couteau

Messagepar Free » 06 Août 2010 05:03

[mode provoc à 2 boules complètement assumée(s^^)]

les mots clés du topic : genre, plastique, drague, abeille, choux

- internet is for porn: http://www.youtube.com/watch?v=T-TA57L0kuc
- "quand la musique est BONNE" , c'est de la pornographie auditive..
- les grands sentiments, c'est de la pornographie émotionnelle..
- finalement, l'amour platonique, le don de soi, le détachement, tout ça, c'est de la pornographie spirituelle
- pareil pour les jouissives passions ludiques et leurs discussions endiablées : nous sommes surtout de grands pervers polymorphes :p
- donc, libation au milieu de toutes ces bachanales, l'apparât ne fait pas exception

¤ pour avoir fréquenté diverses écoles, et autres internats de France, de Navarre et d'ailleurs, puis quelques casernes ici et outres Rhin, puis divers postes en divers lieux... j'ai vérifié un truc statistiquement imparable : plus de 99% des mecs apprécient FORTEMENT les beaux châssis. Cela inclue toutes les orientations :

Image
Beauty lies in the free eyes of the beholders...

Cultural Differences Noticed at the G20 meeting in Toronto

"tout le monde y pense" comme dirait "l'animal" Francis C. ;)

En fait : avec vos "palabres techniques" qui sont à 96,69% hors sujet, vous me semblez un peu comme Obama, obligé qu'il est de regarder ailleurs pour rester concentré sur "le price", ce qui est surtout un illusoire exutoire, trahissant de fait la réalité de "l'instinct chasseur" profondément ancré en chacun de nous :p

The American: Businesslike, unwilling to be distracted.
The Canadian: Self-absorbed and disconnected from reality.
(ou alors vu la hauteur/inclinaison des têtes, il vérifie que son "noeud" est bien en place ? Chose que l'on fait (au moins mentalement) en moyenne tte les 7 min)
(en tout k, l'onanisme, c'est faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime :twisted: )

Amha: Niko regarde plus spécifiquement le moteur arrière, et lève le pied, révélant le désir d'avoir une page à sa botte comme DSK -euh- Silvio, qui semble jauger -en connaisseur- le design général de la carrosserie...

( ces précisions techniques trahissent mon côté germanique :p )

j'ajouterai pour ma défense n'avoir - durant une partie de jdr - jamais manqué de respect, ni même dragué d'ailleurs quelque damoiselle, Godwin sait pourtant qu'il y en eût à se damner, et ce à bien des égards :p

[/mode provoc à 2 boules complètement assumée(s^^)]
Parlez donc peu.. Le silence est la lumière bleue du verbe
Be the space within, be nothing - so you can give everything
I don't care, I'm still free : you can't stop the signal
Avatar de l’utilisateur
Free
 
Messages: 86
Inscrit le: 24 Août 2008 13:54

Messagepar Mespheber » 06 Août 2010 09:00

Y faut que j'aille me coucher pour que ça bouge ici? Wow! En godwineries, j'ai trouvé mon maître! :mrgreen:
Kimtchi a écrit:C'est justement parce qu'il fait tous ces efforts que ne font pas les autres joueurs qu'il est respectable, en plus de ses qualités d'être humain s'entend bien.
Tu n'as lu que partiellement mon propos. Pour t'expliquer mon attitude, il faut aussi évoquer mon expérience de théâtre où le public, payant ou non, sans se considérer les mois de préparation qu'il y a en amont d'une représentation qui peut ne faire qu'une heure ou deux. Ils font eux-mêmes des efforts dans leur vie, ils en ont plein les bottes et viennent pour se dégourdir le système limbique tout étriqué entre leur cortex surchargé de facture et leur cravate. Dans le cas du théâtre de rue, plus particulièrement, on sait encore moins sur quoi on va tomber et on va régulièrement devoir gérer des gamins qui passent au milieu d'une manipulation dangereuse, un clodo en phase croissante de coma éthylique qui va hurler comme un putois avant de vomir. Va-t-on pour cela arrêter le spectacle etattendre? Ben non, une fois que ça commence, on doit continuer sauf cas de forces majeurs genre chute de météore, panne de courant, invasion de l'Armée Rouge...

Kimtchi a écrit:Et puis préparer soigneusement son scénario n'implique pas obligatoirement d'être rigide et dirigiste. Je prends mon cas (appelez moi omphalos) et bien j'ai toujours laissé une grande liberté à mes joueurs, n'hésitant pas à rebondir sur leurs idées et à improviser si les pistes qu'ils dessinaient étaient intéressantes.
Mazel-tov, c'est justement le cas de figure positif que j'évoquais. :mrgreen:

Kimtchi a écrit:Seulement, un maître du jeu ne peut pas tout le temps dire oui pour n'importe quoi à ses joueurs. Comme je le disais dans un précédent message, il a une conscience globale et profonde de sa partie que les autres joueurs n'ont pas. Et il y a des moments où la demande du joueur vire au caprice et où le dialogue n'est plus possible parce que l'on a en face de soi une personne qui se comporte comme un enfant égocentrique et capricieux :(
Deux options évoquées: dialogue avant ou après la partie ou le troll volant qui jette des enclumes pour rappeler qui est le patron et le virer du scénar rapidos. C'est cruel, mais efficace.

Kimtchi a écrit:Pour ce qui est de ton exemple, effectivement, 15 ans c'est très jeune et on a tous été des MJ patator à cet âge là j'imagine. En tout cas moi je l'ai été :D
D'autant plus sans avoir eu ou peu d'expérience comme joueur...

Kimtchi a écrit:Quand j'arrive à ma table et que mes joueurs rigolent comme des baleines, je rigole avec eux. Par contre, si après avoir sorti mon écran, posé mes affaires et annoncé que la partie commençait ils continuent à se fendre la poire et à évoquer le dernier concert où ils sont allés, c'est qu'il y a un problème. Une table de JdR, ca demande un minimum de discipline pour fonctionner et encore une fois, le MJ qui s'est cassé le cul dans l'intérêt de tout le monde à le droit le plus strict d'être respecté !
Ah? Moi je profite de ces instant privilégiés pour m'installer, histoire de gagner du temps. Le déballage de matos n'a jamais remplacé la moindre eucharistie ni le moindre rituel requiérant l'obédience et le sacerdoce. On tchatche et ça s'arrête quand ça doit s'arrêter.

Kimtchi a écrit:Mais les joueurs doivent intégrer que si maîtriser est un plaisir, le corolaire en est un travail supplémentaire pour le MJ et que donc, il faut tout faire pour ne pas lui en remettre une couche...
Paradoxe étymologique quand on associe travail et plaisir. ^^

Pour moi le véritable plaisir est celui de la rencontre, de l'échange, pour lequel le JdRL n'est qu'une excuse. Si on ne doit pas jouer mais papoter toute la soirée, ça ne sera pas grave pour moi, pourvu que j'ai passé une bonne soirée en bonne compagnie et que mon verre soit plein. Ensuite, ce moment d'échange préliminaire est aussi l'occasion de se connecter avec les convives, de se mettre au diapason et aussi d'écouter leurs anecdotes qui peuvent constituer des éléments du jeu, actuel ou futur. Combien d'anecdotes ne me suis-je servi pour colorer mes univers et leur donner de la vraisemblance! Un de tes joueurs s'est pris la tête dans un embouteillage? Une course folle dans les rues de Casablanca ou de Chicago ou une randonnée à dos de chameau dans les steppes du désert des Soupirs va le satisfaire. Des problèmes avec la sécu? Rien de tel que de massacrer un savant fou our se soulager, etc.

En bref, comment pleinement satisfaire ses joueurs si on n'est pas à l'écoute de leurs désirs? En cela, la création du personnage n'est que la partie emmergée de l'iceberg. Je rejoins Tova sur les monstres. Le JdRL a cela de commun avec le théâtre et de différent avec le cinéma qu'il fonctionne avec l'imaginaire. Mais la fonction du MJ n'est pas seulement d'arbitrer et de supporter tel Atlas le poids de son monde car en cela il peut compter sur autant d'Hercules qu'il y a de joueurs pour l'aider dans cette tâche. Si je dis: "un chien vous attaque", ça nesera pas le même pour chacun et si un joueur rigole parce qu'il visualise un chihuhua, c'est son problème, mais de même que les chevaliers de Holy Grail sont mortellement assailli par un lapin, sa surprise devant la férocité du molosse n'en sera que plus grande. Inversement, s'il à une force titanesque, son personnage peut très bien comparer un cerbère à Idéfix.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar Kimtchi » 06 Août 2010 11:24

Tovarich1917 a écrit:Plutôt drôle ? Elle est géniale tu veux dire ! J'y ai passé six heures ! Tu vas le dire qu'elle est géniale ! Schweinehund !


N'en demande pas trop, vil insolent, il n'est jamais facile de faire preuve d'humour quand on se moque de vous :P

Tovarich1917 a écrit:Je comprends bien ton point de vue.


Moi aussi je me comprends, cela nous fait un point commun ! Tu veux être mon ami ? ;)

Tovarich1917 a écrit:C'est une affaire entre toi et tes joueurs


Très juste mais en fait je parle de manière générale, les problèmes que j'ai pu rencontrer et qui illustrent ce dont je parle sont maintenant loin derrière moi. Tous les joueurs ne sont pas des nombrils humains capricieux et chougneurs et il y en a qui sont courtois et plein de bonnes volontés ! Enfin... surtout quand on applique un régime de terreur à sa table qui rend hommage à ce grand homme qu'est Kim Il Sung, mon modèle :mrgreen:

Tovarich1917 a écrit:mais pour ma part, en tant que joueur je serais très réticent à jouer à la table d'un MJ qui, ayant passé des heures sur son scénar, considère que moi, joueur, j'ai une sorte de dette de reconnaissance envers lui, à payer en me comportant comme ci ou comme ça.


Le JdR est avant tout une rencontre humaine et quand je suis à une table, que ce soit en tant que simple joueur ou en tant que joueur maîtrisant, j'attend et j'offre la même courtoisie qu'on est en droit d'espérer dans n'importe quel rapport social. Bien entendu, on peut me répondre que tout dépend du socle culturel de chacun mais pour ma part, je crois que "s'il vous plait" et "merci" sont des valeurs universelles.

Ceci étant dit, je pense effectivement que le joueur a une dette de reconnaissance envers le MJ qui est l'individu qui s'est décarcassé pour qu'il puisse passer un bon moment. "Il n'y a rien de supérieur à un repas gratuit" écrivait Heinlein, et bien c'est la même chose.

Toutefois, j'aimerai relativiser ce concept de "dette de reconnaissance", les paroles apparaissent souvent plus brutales qu'elles ne le sont via le Net ! En retour de mes efforts, je n'attends pas de mes joueurs qu'ils me rendent un culte, qu'ils louent ma gloire où qu'ils me dispensent moult amabilités buccales (mais si mes joueuses à forte poitrine veulent me témoigner ainsi leur reconnaissance, il serait très grossier de ma part de leur refuser ce plaisir). Ce que j'attends, c'est qu'ils soient capable de réaliser le travail que demande l'organisation d'une partie et qu'ils fassent de leur mieux pour faire en sorte que cette partie se déroule sans anicroches. Bref, à ma table de jeu, je demande que chacun mette de côté ses problèmes personnels et fasse preuve de bonne volonté pendant les 5 à 8 heures de jeu que je vais orchestrer. Cela ne me semble ni illégitime ni d'une complexité abyssale et si en tant que joueur tu ne veux pas faire cet effort, alors jamais je te ferai jouer à ma table ! D'un autre côté, vu notre probable éloignement géographique, je doute que le cas de figure se produise un jour :D

Tovarich1917 a écrit:(...)il lui arrivait de s'énerver lorsqu'un des joueurs sortait une blague sur l'aspect de tel ou tel monstre, ou autre...


Oui, bon, je ne souhaite pas donner de fausses impressions et mes parties ne sont pas des terres stériles où règne le silence et la désolation. En clair, on rigole beaucoup ! Mais, parce qu'il y a bien sûr un "mais", le style de jeu que je propose est plutôt axé sur l'ambiance. Et pour instiller cette ambiance, il y a des moments où je demande, non j'exige de mes joueurs de l'attention et de la concentration. Ce sont des moment précis pendant le jeu mais ils sont indispensables à ce que j'essaie de réaliser. Donc si ton style à toi c'est de dire "tagada tsouin tsouin prout" quand je décris l'horreur d'un village dévasté où le corps des habitants git répandu en petit morceau un peu partout, non, ca ne va pas coller ! Mais je pense que dans ces cas là, mieux pour le joueur farceur éviter de jouer à des jeux sombre comme ceux que je propose et préférer des jeux plus léger où son style détendu ne posera pas de problème. "Raoul" me semble une bonne idée ^^

Tovarich1917 a écrit:Et au fait, qu'est ce qui se passe si moi, joueur, je passe des heures et des heures sur le background de mon perso (ne rigolez pas, ça je l'ai fait quasi systématiquement) ? Est-ce que du fait de ce travail je peux exiger des choses du MJ ?


C'est une question intéressante, je trouve. En tant que MJ, je répondrai personnellement "oui, tu peux, dans la mesure où tes demandes sont raisonnables et ne mettent pas en jeu l'équilibre de la partie". J'adore les joueurs qui passent beaucoup de temps à peaufiner leur personnage. Dans une des campagnes que j'ai mené dans l'univers de Midnight, un de mes joueurs s'était beaucoup investi dans son personnage et c'était un plaisir pour moi.

Tovarich1917 a écrit:Et en tant que Meuj, personnellement, il n'y a qu'une seule chose que je me permettrais d'attendre de mes joueurs : qu'ils ne fassent pas de l'anti-jeu.


Oui, c'est effectivement insupportable. Mais c'est bien lié à la personnalité du joueur, à sa maturité et à son rapport avec la société. Si dans la vie il a l'habitude de chier dans les bottes des gens parce que c'est un connard, il amènera avec lui son attitude lamentable à ta table de jeu...

Tovarich1917 a écrit:Et à côté de ça les tables qui passent leur temps à faire des blagues pourries, à être hors-personnage, voire à faire n'importe quoi dans le genre "j'aime pas la tête du commissaire, je le tue en plein commissariat" c'est du pipi de chat et je m'en fous de les "subir". C'est même amusant. Le tout c'est de se laisser porter par la vague, jeune scarabée. Utilise contre lui la force de ton adversaire...


Oui mais non ! Pour moi tout va dépendre du style de jeu qui a été proposé par le MJ et accepté par les joueurs. Dans une partie sérieuse, on joue sérieusement et dans une partie délirant, on délire ! Bref, c'est comme une partouze, on se met d'accord avant sur qui encule qui et on s'y tient :mrgreen:
Bon, oui, j'ai un peu honte de ce débordement, je m'infligerai tantôt une sanction mérité !


Mespheber a écrit:Tu n'as lu que partiellement mon propos.


Je ne pense pas. Par contre il est possible que tu n'ai pas eu jusqu'alors le temps de le développer correctement ;)

Mespheber a écrit:Pour t'expliquer mon attitude, il faut aussi évoquer mon expérience de théâtre où le public, payant ou non, sans se considérer les mois de préparation qu'il y a en amont d'une représentation qui peut ne faire qu'une heure ou deux.


Je comprends ton propos. Mais je ne suis pas d'accord avec toi. En effet, il n'y a pour moi que peu de rapport entre la tenu d'une partie de JdR et la représentation d'un spectacle tel que ce que tu évoques, qu'elle soit gratuite ou payante.
Dans une partie de JdR, le MJ, c'est un type qui va se casser le cul pour que ses invités s'amusent. Que la partie se passe chez lui ou ailleurs, les joueurs sont ses hôtes à sa table. C'est exactement le même schéma que quand tu reçois des potes chez toi, tu fais de ton mieux pour qu'ils passent un bon moment. Bref, c'est une démarche ludique mais aussi sociale et même parfois affective.
Par rapport à un spectacle, on peut effectivement penser que cela peut parfois présenter des similitudes, mais fondamentalement je pense qu'il n'en est rien. Ce qui motive la tenu d'un spectacle, c'est un mélange d'appas du gain et de glorification de l'égo de l'acteur. C'est pourquoi un spectacle peut être gratuit (enfin surtout quand le talent et la notoriété de l'artiste sont insuffisants pour le rendre payant ^^) à partir du moment où il va attirer les regards sur l'acteur et son nombril. "J'existe" et "aimez-moi" me semble être les deux mamelles de ce métier si particulier (et "je veux gagner plein de fric" la troisième, enfin, pour la plupart en tous cas). Je ne trouve pas cela illégitime, note le bien, je veux juste remettre les choses dans leur contexte.
Alors qu'un MJ n'est pas un prestataire de service bénévole ! C'est un joueur (presque) comme les autres. Et les autres joueurs ne sont pas des spectateurs ! JAMAIS ! MAL ! CACA !
Bref, une table de JdR c'est une synergie entre tous ses participants ! Tout le monde bosse ! Achtung ! Schnell !

Image
Joueurs maléfiques

Mespheber a écrit:Ils font eux-mêmes des efforts dans leur vie, ils en ont plein les bottes et viennent pour se dégourdir le système limbique tout étriqué entre leur cortex surchargé de facture et leur cravate.


Tout pareil que le MJ :P

Mespheber a écrit:(...)Va-t-on pour cela arrêter le spectacle et attendre?


Mais moi, en tant que MJ, je ne donne pas de spectacle. Je tiens ce rôle à la fois parce qu'il m'intéresse et à la fois parce que je rends service. Mais je suis avant tout un joueur. Après... pfff... oui, j'imagine que si on le prend le cas d'une personne avec un égo énOrme, et bien que ce soit derrière un écran ou sur les planches d'un théâtre, les fondamentaux seront les mêmes. Mais ca n'est pas mon cas :)


Mespheber a écrit:
Deux options évoquées: dialogue avant ou après la partie ou le troll volant qui jette des enclumes pour rappeler qui est le patron et le virer du scénar rapidos. C'est cruel, mais efficace.


Je plussoie la démarche :mdr:

Mespheber a écrit:Paradoxe étymologique quand on associe travail et plaisir. ^^


Seulement sur la couche superficielle ^^

Mespheber a écrit:Pour moi le véritable plaisir est celui de la rencontre, de l'échange, pour lequel le JdRL n'est qu'une excuse.


Oui, pour moi aussi mais avec un bémol. Cette rencontre se fait dans un cadre particulier qui implique des conditions particulières. Une table de JdR ca n'est pas une bande de potes qui se réunissent au bistro pour boire un coup. Une table de JdR, c'est une bande de potes qui se réunissent chez l'un d'entre eux qui a cuisiné amoureusement pendant toute la journée un somptueux repas. La moindre des choses que l'on puisse faire, c'est ne pas lui chier dans les bottes et il est recommandé de lui proposer de l'aider à débarrasser la table, enfin, quand on a pas des manières de porc !

Mespheber a écrit:En bref, comment pleinement satisfaire ses joueurs si on n'est pas à l'écoute de leurs désirs?


Le Maître du Jeu aussi est un joueur et ses désirs sont aussi légitimes que ceux des autres. Plus haut, tu faisais un parallèle religieux et bien le MJ n'a pas à endosser le rôle d'un martyre se sacrifiant pour la cause !

Boudiou ! Que de papotage :mdr:
"Vingt dollars si tu les masses à l'Häagen-Dazs !" Cassidy (Preacher)
Avatar de l’utilisateur
Kimtchi
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 Sep 2004 05:02
Localisation: 69

Messagepar Mespheber » 06 Août 2010 11:47

Tu est étrange, tu admets que le MJ est un joueur, mais tu ne considères pas le fait que les autres joueurs contribuent aussi au plaisir du MJ. C'est aussi ça l'interactivité. Loin de vouloir comparer dans l'absolu théâtre et JdRL, il y a cela en commun qu'on doit y rester humble. Je ne partage pas ton point de vue: il s'agit bel et bien d'un spectacle ou chacun est à la fois acteur et spectateur, MJ compris! Il a ce rôle supplémentaire qu'il va donner la mesure, le tempo mais il n'est pas le chef d'orchestre. Et pour reprendre ta parabole culinaire, le MJ prépare peut-être le repas, mais par chez nous on compte parfois sur les invités pour ramener le dessert et la boisson. De plus, que tu y passes un quart d'heure, trois heures ou que tu commandes une pizza, ils mangeront toujours le repas en un temps similaire et le même appétit selon sa qualité car dire qu'un scénar est meilleur parce qu'on y a consacré plus de temps, c'est présomptueux. Ce qui est certain, c'est qu'on lui attribuera une valeur personnelle plus grande et potentiellement plus de susceptibilité.

En ce qui me concerne, essayant de vendre mes scénars pour le cinéma et connaissant les difficultés de ce milieu, je suis déjà heureux que mes joueurs restent jusqu'au bout des aventures que je leur propose et que généralement, quelque soit leur attitude au cours du jeu, il me remercie.

Le Maître du Jeu aussi est un joueur et ses désirs sont aussi légitimes que ceux des autres. Plus haut, tu faisais un parallèle religieux et bien le MJ n'a pas à endosser le rôle d'un martyre se sacrifiant pour la cause !
Et pourtant,en assumant seul la responsabilité de la partie. Il ne sera probablement pas martyr, mais tyran très certainement.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Messagepar kobbold » 06 Août 2010 11:59

Kimtchi a écrit:Je comprends ton propos. Mais je ne suis pas d'accord avec toi. En effet, il n'y a pour moi que peu de rapport entre la tenu d'une partie de JdR et la représentation d'un spectacle tel que ce que tu évoques, qu'elle soit gratuite ou payante.
Dans une partie de JdR, le MJ, c'est un type qui va se casser le cul pour que ses invités s'amusent. Que la partie se passe chez lui ou ailleurs, les joueurs sont ses hôtes à sa table. C'est exactement le même schéma que quand tu reçois des potes chez toi, tu fais de ton mieux pour qu'ils passent un bon moment. Bref, c'est une démarche ludique mais aussi sociale et même parfois affective.
Par rapport à un spectacle, on peut effectivement penser que cela peut parfois présenter des similitudes, mais fondamentalement je pense qu'il n'en est rien.


Pour travailler dans ce milieu, et bien le connaître, si, ça a à voir.

Ce qui motive la tenu d'un spectacle, c'est un mélange d'appas du gain et de glorification de l'égo de l'acteur.


Euh... Non. Ca c'est une image d'épinal de la part de quelqu'un qui ne connait pas ce dont il parle.

Désolé de paraître abrupte mais ce genre de remarques sont tout à fait déplacées.

C'est pourquoi un spectacle peut être gratuit (enfin surtout quand le talent et la notoriété de l'artiste sont insuffisants pour le rendre payant ^^) à partir du moment où il va attirer les regards sur l'acteur et son nombril. "J'existe" et "aimez-moi" me semble être les deux mamelles de ce métier si particulier (et "je veux gagner plein de fric" la troisième, enfin, pour la plupart en tous cas).


...

Superbe...

...

Je n'ai même pas envie de développé tant tout ça se base sur des stéréotypes éculés...

Je ne trouve pas cela illégitime, note le bien, je veux juste remettre les choses dans leur contexte.


Faut le connaître le contexte pour les y remettre.

Mais moi, en tant que MJ, je ne donne pas de spectacle. Je tiens ce rôle à la fois parce qu'il m'intéresse et à la fois parce que je rends service.


Je n'ai jamais eu l'impression de "rendre service" à mes joueurs personnellement.

Je me fais plaisir, quel que soit leur niveau d'investissement. Tant que ma table n'est pas remplie d'amibes...
[url=http://roll-play.over-blog.com/][b]Roll-Play - mon blog (Cheap Tales, D&D4, Warhammer, Oltréé, d'autres trucs à venir).[/b][/url] Mise à jour 01/03 - article D&D5

"Ton MJ il est tellement vieux que sa bagnole c'est un thAC0."
Avatar de l’utilisateur
kobbold
 
Messages: 830
Inscrit le: 16 Août 2004 19:19
Localisation: Lyon

Messagepar Kimtchi » 06 Août 2010 12:32

Mespheber a écrit:Tu est étrange,


Pourtant mon popo ne brille pas la nuit ^^

Mespheber a écrit:tu admets que le MJ est un joueur, mais tu ne considères pas le fait que les autres joueurs contribuent aussi au plaisir du MJ.


Si si, je l'admets, mais je ne l'ai pas souligné c'est vrai. Quand je parlais de synergie, il fallait y voir cette notion aussi. Le JdR c'est un échange où chacun prend sa part de plaisir et d'amusement. Seulement, il y a un joueur qui a une charge de travail supplémentaire, le MJ, et cela à une incidence.

Mespheber a écrit:Loin de vouloir comparer dans l'absolu théâtre et JdRL, il y a cela en commun qu'on doit y rester humble.


Et bien, c'est mal de généraliser et je devrai ressentir les affres de la honte bientôt mais franchement, je doute que l'humilité soit la caractéristique fondamentale qui émerge du monde du spectacle, du moins pour les intervenants directement au contact du public. L'humilité c'est un travail spirituel et si c'est effectivement une quête personnelle qui peut se réaliser n'importe où, ca n'est pas la dominante de l'univers dont tu me parles, il ne faut pas déconner non plus !

Mespheber a écrit:Je ne partage pas ton point de vue: il s'agit bel et bien d'un spectacle ou chacun est à la fois acteur et spectateur


Effectivement, on est pas d'accord. Pour moi, le JdR est un jeu de société, pas un spectacle. Il utilise certains artifices de ce monde, par commodité, mais cela reste un emprunt superficiel. Après... Le JdR est un produit polymorphique, on peut en faire ce qu'on veut. Il n'y a pas UN type JdR mais une infinité de manière de l'aborder. Ca n'est pas ma tasse de thé mais pourquoi pas ?!

Mespheber a écrit:Il a ce rôle supplémentaire qu'il va donner la mesure, le tempo mais il n'est pas le chef d'orchestre.


Le Maître du Jeu ne maîtrise que ce que les joueurs veulent bien lui laisser maîtriser. Ceux qui ont des érections parce que l'idée de maîtriser leur donne un sentiment de puissance sont bien misérables, AMA. Tel que je vois les choses, à une table de jeu il y a un contrat entre les joueurs de celle ci. Tous sont liés par une somme de droits et de devoirs, comme pour n'importe quelle association organisée. Et un de ces joueurs, le MJ, reçoit ou prend une charge supplémentaire. Donc devoirs supplémentaires et droits supplémentaires. Ca n'en fait pas l'Empereur de l'Univers Connu, ca en fait le type qui fait plus d'effort que les autres pour que tout le monde s'amuse, tout simplement.

Mespheber a écrit:Et pour reprendre ta parabole culinaire, le MJ prépare peut-être le repas, mais par chez nous on compte parfois sur les invités pour ramener le dessert et la boisson.


Oui, et c'est une preuve d'éducation, mais aller au supermarché acheter quelques bouteilles ou une pâtisserie et cuisiner toute un après midi un repas ne peuvent pas être placés sur le même plan. Restons pragmatiques veux tu :)


Mespheber a écrit:(...) car dire qu'un scénar est meilleur parce qu'on y a consacré plus de temps, c'est présomptueux.


Je n'ai jamais écrit cela et je met au défi de me citer. Je t'encourage à lire mieux mon propos mais peut être voulais tu parler de manière générale et non faire une référence à ce que je disais ?

Mespheber a écrit:(...) je suis déjà heureux que mes joueurs restent jusqu'au bout des aventures que je leur propose et que généralement, quelque soit leur attitude au cours du jeu, il me remercie.


Et bien c'est déjà pas mal, pour ma part j'ai remarqué que c'était bien rare les joueurs qui disaient "merci pour la partie". Moi je le fais.

Mespheber a écrit:Et pourtant,en assumant seul la responsabilité de la partie. Il ne sera probablement pas martyr, mais tyran très certainement.


Il y a peut être un malentendu entre nous. Je n'ai jamais envisagé le MJ comme le processeur unique de la machine. Depuis le début de cette conversation je m'évertue à parler de synergie. Pour rester dans le parallèle informatique, une table de jeu c'est un réseau d'ordinateur de la même puissance avec simplement une machine dont le processeur est plus sollicité que les autres, mais tout le monde bosse. Tout le monde doit bosser. C'est même mon cheval de bataille !

En fait, mon propos fondamental est simplement de dire "On ne crache pas dans la soupe". Après, c'est aussi un problème personnel, comment on conçoit la vie et le rapport social. Si effectivement pour toi demander à ce qu'un effort soit reconnu à sa juste valeur, ni plus ni moins, s'apparente à de la tyrannie, et bien on ne pourra jamais ni se comprendre ni être d'accord. Mais ca n'est pas grave, il reste le plaisir du débat :)
"Vingt dollars si tu les masses à l'Häagen-Dazs !" Cassidy (Preacher)
Avatar de l’utilisateur
Kimtchi
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 Sep 2004 05:02
Localisation: 69

Messagepar kobbold » 06 Août 2010 13:16

Kimtchi a écrit:Si si, je l'admets, mais je ne l'ai pas souligné c'est vrai. Quand je parlais de synergie, il fallait y voir cette notion aussi. Le JdR c'est un échange où chacun prend sa part de plaisir et d'amusement. Seulement, il y a un joueur qui a une charge de travail supplémentaire, le MJ, et cela à une incidence.


Après, chacun a aussi un seuil d'incidence pour ce fait. Certains en exigeront plus des joueurs. Tant que tout le monde à la table est d'accord sur le contrat social, c'est l'important.

Personnellement, je fais partie de ceux qui se contentent que ses joueurs jouent au mieux leur personnage, et qui suis heureux de voir, simplement, qu'ils y tiennent et le font évoluer au mieux de leurs capacités.

Le reste m'importe peu.

Et bien, c'est mal de généraliser et je devrai ressentir les affres de la honte bientôt mais franchement, je doute que l'humilité soit la caractéristique fondamentale qui émerge du monde du spectacle, du moins pour les intervenants directement au contact du public. L'humilité c'est un travail spirituel et si c'est effectivement une quête personnelle qui peut se réaliser n'importe où, ca n'est pas la dominante de l'univers dont tu me parles, il ne faut pas déconner non plus !


C'est effectivement mal de généraliser. Surtout en se basant sur les quelques superstar qu'on oit à la télé. Parce que ce milieu, c'est 1% de mecs qu'on voit à la télévision et autres, et 99% de mecs qui bossent dans l'ombre (même si sur la scène), de manière toute aussi légitime.

Oui, et c'est une preuve d'éducation, mais aller au supermarché acheter quelques bouteilles ou une pâtisserie et cuisiner toute un après midi un repas ne peuvent pas être placés sur le même plan. Restons pragmatiques veux tu :)


En même temps, quand je cuisine toute une après midi, c'est avant tout pour le plaisir de faire plaisir. L'effort étant un plaisir en soit, ma seule récompense est qu'on apprécie mon repas.

Après, effectivement, si les invités commencent à tout péter chez moi, ça me posera soucis. Mais sinon...

Après tout, je fais la cuisine parce que je le veux bien. Il en va de même pour la maîtrise.
[url=http://roll-play.over-blog.com/][b]Roll-Play - mon blog (Cheap Tales, D&D4, Warhammer, Oltréé, d'autres trucs à venir).[/b][/url] Mise à jour 01/03 - article D&D5

"Ton MJ il est tellement vieux que sa bagnole c'est un thAC0."
Avatar de l’utilisateur
kobbold
 
Messages: 830
Inscrit le: 16 Août 2004 19:19
Localisation: Lyon

Messagepar Tovarich1917 » 06 Août 2010 13:36

Image

Par mes testicules dictatoriales qui sont grosses comme ça, je suis entièrement d'accord avec les propos d'Adolf Mespheber et d'Hirohikobbold ! On forme un Axe les gars ?


Sérieusement, je plussoie surtout les points suivants :
- si une soirée JdR devient finalement une soirée bavardage, c'est pas grave, on n'est pas payés aux pièces !
- les ennuis ou autres petites histoires des joueurs sont une excellente source d'inspi, que je devrais d'ailleurs exploiter plus à fond comme le décrit notre Guide à tous, Mespheber.
- le MJ est aussi un spectateur qui est là pour son plaisir, pas un mineur de fond. Et pour ma part, je préfère en tant que Meuj en faire peu (mais bien) et me contenter de peu (mais bien) de la part de mes joueurs.
Avatar de l’utilisateur
Tovarich1917
 
Messages: 79
Inscrit le: 20 Jan 2004 16:07
Localisation: Mes dents sont autour du couteau

PrécédentSuivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)

cron