• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Le jeu de rôle et google

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar dryas » 25 Oct 2010 12:31

au final il faut vanter les mérites du jdr, ce que l'ont fait rarement.

Le jdr est un loisir culturel, qui amene les pratiquants à s'informer et se cultiver sur la géographie, l'histoire, la littératures et j'en passe.
Si ce genre de site montre que le jdr à un risque ( ce qui est avéré, jouer avec un joueur borderline est à déconseiller ), il faut contrebalancer ce risque minime et qui somme toute est rare, par les avantages du jdr.

Oui le jdrl rend cultivé, tolérent, patient, réflechi, beau, voir intelligent.... (oui c'est spécieux comme logique mais finalement si on y réfléchi, pas temps) finalement on se rend contre que les détracteurs du jdr sont peu cultivé et on un qi de crustacé, et c'est pour cela qu'ils n'ont rien compris... avec ce genre de personne il n'y a qu'une solution, les faire jouer au jdr pour leurs développements personnels.

.....

Oui je raconte n'importe quoi dans la phrase précedente, mais bon si il faut se mettre au niveau de ce genre de détracteur, pas de problème :2gun: . Si seulement il y avait un droit de réponse sur ces sites....

Il faut accépter la critique lorsqu'elle est constructive, mais faut il pour autant l'ignorer dans les autres cas ?
Image Image
ImageImageImageImageImageImage
dryas
 
Messages: 46
Inscrit le: 20 Sep 2010 22:45

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Sulaheia » 27 Oct 2010 06:53

J'arrive peut être àprès la bataille mais tant pis (et en plus c'est pour prendre la défense de l'article, je vais me faire fumer mais c'est pas grave ;)) .

Pour moi le mec qui a écrit l'article pense vraiment que c'est un danger réel, et donc il essaye de prévenir le monde comme il peut. En fait ce serait vraiment un enfoiré s'il se taisait (genre "héhé, les mecs sont en train de se détruire, je vais me mettre là et regarder, ça va être marrant"). C'est juste un mec sympa avec des croyances peu répandues (mais prêt à les assumer), pas de quoi le traiter d'abruti.

Il y a des mecs qui écrivent des articles contre les jeux vidéos, parce que ça touche du monde, alors on devrait se sentir flattés d'attirer la critique. Ca veut juste dire qu'on existe.

(J'aime pas les débats où tout le monde est d'accord :D )
Avatar de l’utilisateur
Sulaheia
 
Messages: 105
Inscrit le: 24 Juil 2007 09:59
Localisation: Haute savoie

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Mespheber » 27 Oct 2010 08:22

En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin de ce genre de "reconnaissance" pour savoir que j'existe. En fait, je n'ai pas non plus l'impression que le JdRL me le prouve non plus. Mais effectivement, ce type devrait plutôt s'attaquer aux jeux vidéos qui ont de vrais accros, et dont les conséquences médicales commencent à être reconnues même si les lobbys font pression contre. Il y a en Corée du Sud et au Japon des services cliniques spécialisés pour soigner ces pauvres hères suite à quelques décès et autres séquelles.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar lupin » 27 Oct 2010 10:50

Faites gaffe, ça me rappelle quand les rôlistes pour se défendre des accusations de danger, plutôt que d'expliquer, trouvaient plus simple de dire "oui vous avez raison, mais ce que vous décrivez, ce sont les gnistes, pas les rôlistes". Détourner le regard vers autrui plutôt que de se défendre a l'avantage de laisser de quoi machouiller aux gens en manque de sensationnel, mais si on le fait, ça créé une rancoeur dans la communauté vers qui on détourne. Je ne pense pas que ce soit plein d'avantages ;)
- Lupin.
Avatar de l’utilisateur
lupin
 
Messages: 2168
Inscrit le: 30 Nov 2001 01:00
Localisation: Paris

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Mespheber » 27 Oct 2010 12:32

Il ne s'agit pas de détourner l'attention mais de considérer un problème réel. Si on prend l'argumentation de cet article, on peut facilement le prendre à contre-pied et revendiquer son adoration pour Satan au nom de la liberté de culte. Dans le cas des jeux vidéos, on parle de véritable comportement addictifs qui peuvent entraîner la mort, comme ça a été le cas à plusieurs reprises en Corée et au Japon où des no-life sont morts par privation nutritionnelle. Accro à leur machine, ils ont oublié de se sustenter correctement, carence en divers électrolytes, évanouissement, coma, mort. À côté de ces cas extrêmes, il y a de courants cas de désocialisation. Ce problème est d'autant plus critique dans une société où les joueurs pros sont reconnus socialement et gagnent bien leur vie, ce qui sert à la promotion des jeux vidéos auprès d'ados et d'adultes qui rêvent de devenir califes à la place des califes.

Petit hors-sujet mais qui montre l'absurdité d'attaques contre un loisir minoritaire. Ce qui est sûr, c'est qu'effectivement, nous sommes une minorité de plus à attaquer mais de moins en moins vulnérable. Nous sommes déjà à la troisième génération de joueurs, la quatrième est en marche grâce aux jeux d'initiation pour les plus petits et les joueurs que je connais sont loin de correspondre au stéréotype du geek marginal, le t-shirt imbibés de graisses diverses et de ketchup.

En fait, quelques fois je me demande si les cabales des années 90 à l'encontre du JdRL n'ont pas été sponsorisés par les lobbys du jeu vidéo dans la mesure où ce loisir est le seul qui soit un véritable concurrent dans le monde de l'imaginaire. La question qu'on pourrait se poser c'est: en quoi le JdRL dérange-t-il?
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Sulaheia » 27 Oct 2010 17:17

Mespheber a écrit:Dans le cas des jeux vidéos, on parle de véritable comportement addictifs qui peuvent entraîner la mort, comme ça a été le cas à plusieurs reprises en Corée et au Japon où des no-life sont morts par privation nutritionnelle.

Et il y a certainement des rôlistes qui se prennent vraiment pour leurs persos, mais le problème n'a jamais été le jeu, c'est juste qu'il y a des gens disons "fragiles".
Sinon je suis pas pour l'argument "y'a pire ailleurs". Si on suit le raisonnement on ne devrait plus parler de rien, à part de la chose la plus grave au monde (qui est selon moi le fait qu'on ne trouve plus de chocolat noir aux amandes entières et aux pépites de poires - hé non je gère pas les conversations sérieuses).
Avatar de l’utilisateur
Sulaheia
 
Messages: 105
Inscrit le: 24 Juil 2007 09:59
Localisation: Haute savoie

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Kimtchi » 28 Oct 2010 07:56

Mespheber a écrit:J'ai correspondu avec l'auteur, un grand moment de bonheur. :mdr:


Et ca a donné quoi, cette correspondance ?
"Vingt dollars si tu les masses à l'Häagen-Dazs !" Cassidy (Preacher)
Avatar de l’utilisateur
Kimtchi
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 Sep 2004 05:02
Localisation: 69

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Luhkah » 30 Oct 2010 06:15

Mespheber a écrit:
En fait, quelques fois je me demande si les cabales des années 90 à l'encontre du JdRL n'ont pas été sponsorisés par les lobbys du jeu vidéo dans la mesure où ce loisir est le seul qui soit un véritable concurrent dans le monde de l'imaginaire. La question qu'on pourrait se poser c'est: en quoi le JdRL dérange-t-il?


Je ne crois pas vraiment à la théorie du complot... :suspicious:

C'est plutôt un problème générationnel : je m'explique, dans les années 70-80, il y avait de pareille propos au sujet du Hard Rock, qui poussait aussi soit-disant au suicide. On a fait le même truc avec les Manga, (Je me souviens encore de la cover qui affiche Goldorack et Adolphe Hitler, si ça c'est pas démago ! )

On a beau dire, mais depuis les années 90, on vit dans une société de vieux ou tout ce que fait les jeunes est stygmatisé d'une façon ou d'une autre. Dans les années 60 et 70, le conflit était encore égal parceque les jeunes était en majorités, et que le rock et autres générations "Salut les copains" étaient les "baby boomers" et que leurs loisirs ( rock, soirée, etc...) était facilement partagé par le premier venu. :old:

Le JDR a pris son essor juste APRES cette génération, n'est pas réellement lié à une cause sociale ou politique particulière (Dieu nous en garde !) donc il est obscur, manque de visibilité public. En plus, c'est un tuc qui a longtemps été rabaissé au sein même de la génération qui l'a pratiqué. Nous étions une minorité au sein de la minorité...

Bref, c'était une cible facile pour qui voulait le critiquer et qui était en manque d'un bon p'tit reportage facile. En plus, on était en plein dans la période "X-Files", "Mystère" et compagnie : On passait pas un mois sans qu'on nous soûle avec les sectes ou les phénomènes paranormaux a cette époque. Je me souviens même d'un feuilleton américain sur lequel je suis tombé qui dépeignait les rôlistes comme une bande d'assassin en puissance complêtement coupé de la réalité... :ouch:

Pour moi, vous, ou la personne un tant soit peu renseignée, on savait a quoi s'en tenir, mais pour la personne de la rue lambda, il était facile d'avoir peur et de faire l'amalgame.

Bref, nous étions jeunes, et en tant que tel, nous étions la cible des vieux, pas en tant qu'ennemis, mais plutôt dans le cadre de cette bonne vieille rivalité générationnelle qui ressurgit a chaque décade. (Suffit de voir comment on se fiche des Tektoniks, mais bon, c'est vrai qu'ils l'on cherché... :jesors: )

Sinon personnellement, en matière de déséquilibré mental, le pire truc que j'ai rencontré en 20 ans de JDR, c'est un joueur qui ne comprenait pourquoi les gens faisaient "le mal" et qui était imperméable à toute forme d'ambiguité morale... dans le monde des ténèbres ou Shadowrun, ça le faisait pas ! :mdr:
Avatar de l’utilisateur
Luhkah
 
Messages: 61
Inscrit le: 04 Avr 2009 19:51

Re: Le jeu de rôle et google

Messagepar Mespheber » 30 Oct 2010 08:53

En ce qui concerne la musique, je t'arrête tout de suite: ça n'a jamais cessé. Ça a commencé au début du siècle avec le jazz et le blues, ça a été relancé avec le rock et c'est toujours d'actualité quand on observe la manière dont on a voulu faire porter le chapeau à Marylin Manson pour Columbine ou comment Christine Boutin a cherché à contrecarrer le Hellfest. Je passe les récents concerts interdits en Alsace mais surtout à l'étranger comme en Pologne, connue pour ses idées libérales.

Je ne crois pas aux complots non plus, mais il est toujours bien séant de sortir du chapeau un groupe en marge dans le box des accusés dès que les valeurs de la masse est remise en question par son rejet qui peut se manifester par un suicide dans le pire des cas. C'est tellement plus facile que de se remettre en question pour progresser et ça fait vendre du papier.
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Précédent

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invité(s)