• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Evoquer un souci sans fâcher

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 06 Nov 2010 02:27

Bon, la question est délicate et je ne sais exactement comment l'aborder. D'ailleurs, le titre lui-même n'est sans doute pas clair et si un modérateur a un titre plus clair en tête, je ne lui en tiendrai pas rigueur s'il modifie le mien. Bon, la question est délicate. Je me lance.

Je précise que ma partie se joue sur internet, donc que je ne vois pas les gens et leurs expressions.

J'ai depuis peu réintégré une partie que j'avais momentanément quitté pour raisons personnelles. Entre temps, d'autres joueurs sont arrivés et je connais l'un d'eux, sauf que nous sommes loin d'être les meilleurs amis du monde, au point que je m'imaginais mal cohabiter et jouer avec lui. Bien qu'étant co-responsable des parties, je n'allais pas pour autant le virer parce que je n'arrivais pas à le supporter, donc je décidai de prendre sur moi et de faire contre mauvaise fortune bon cœur. J'ai quand même prévenu le MJ pour anticiper. Comme ça, le MJ savait que ça pouvait ne pas marcher.

De mon côté, j'ai tout fait pour éviter la moindre hostilité dans mes posts, RP ou HRP. Néanmoins, le personnage de l'autre a pris le mien en grippe et lui en fait voir des vertes et des pas mûres. On en arrive à un point où si mon personnage ne s'exprime pas, la décision du personnage en question à son égard est appliquée et mon personnage écarté longuement, sauf que si je l'ouvre, mon personnage est méprisé. D'un côté, le MJ dit "si tu ne décides pas, tu es écarté", de l'autre le personnage méprise mon perso s'il a le malheur de prendre une décision qui ne va pas dans le sens de l'autre, donc à la fin, je fais quoi ?

Le MJ et le joueur s'apprécient et le premier a même dit qu'il adooooorait le personnage du second. En règle générale, il n'est pas détesté, mais je dois dire que de mon côté, voir d'emblée mon personnage, dès son retour, être traité comme une merde et méprisé, ça me fait moins marrer. Je suis sans doute susceptible, mais en ce moment, je ne suis pas dans une phase facile et je ne joue pas pour me faire cracher dessus en général.

Je pars de l'hypothèse que ça n'a rien de personnel et que le roleplay du personnage est ainsi car il n'aime pas les actes et la personnalité de mon personnage (parce que même si le joueur est arrivé il y a peu, son personnage était déjà censé être là avant, donc il connaissait mon personnage et le MJ lui en a parlé), sachant que, bon, les premiers ne sont pas toujours de mon fait car parfois le MJ organise des choses et décide d'événements, parfois avec mon aval parce que ça apporte quelque chose à l'histoire. Si on reste roleplay, on peut accepter l'idée que tout le monde ne s'aime pas en jeu.

Le souci, c'est qu'entre ne pas s'aimer et décider pour l'autre (et ouvertement le mépriser s'il a le malheur de s'y opposer, au point d'oser l'envoyer en première ligne alors que c'est tout sauf un combattant), il y a un gouffre et que je ne me sens pas à l'aise dans cette partie à cause de ça. Ce n'est pas dans ma conception de l'esprit JDR ou même dans l'esprit d'un loisir collectif en général. On en vient à un point où un autre PJ prend le mien en pitié.

Malheureusement, je me sens coincé : comment en parler aux principaux intéressés sans passer pour un type qui veut en gros attaquer son "rival" et se sert de n'importe quel prétexte, aussi petit soit-il, pour le faire ? Mon but, ce n'est pas d'attaquer, juste de faire comprendre que j'aimerais jouer tranquillement, donc d'y aller mollo, en RP ou en HRP, sur les remarques désagréables. Même si c'est le personnage, jouer en se disant que ça risque de durer ainsi un certain temps, c'est tout sauf sympa. Mon but est bien de ne fâcher personne et je ne demande pas la tête de qui que ce soit.

ça me gêne doublement car je n'ai pas pour habitude de critiquer le roleplay de quelqu'un et j'ai essuyé des remarques sexistes alors que j'incarnais une femme à Cthulhu sans le moindre problème. Or, là, c'est bien ce que je dois faire et je sais que remettre en question le roleplay d'un autre est généralement déplacé et que si quelqu'un doit le faire, c'est le MJ et lui seul. Du moins, c'est celui qui est le plus à même de discuter avec tact car il est "neutre". ça me gêne aussi car j'aime bien le MJ et qu'il risquerait d'être pris entre deux feux en cas de conflit. Même moi, je ne pense pas pouvoir y gagner dans un conflit, donc je cherche au contraire à éviter tout problème.

Les fois où j'ai eu des soucis de ce genre, ça ne s'est jamais bien passé et je ne sais que faire, donc je demande : avez-vous connu des situations analogues ? Si oui, qu'avez-vous fait ? Que faites-vous quand il y a un joueur que vous avez quelques difficultés à apprécier et supporter, humainement parlant ? Quitter une table n'est pas toujours possible quand on aime tous les autres joueurs, donc comment faire pour éviter que l'ambiance s'en ressente ?
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Mithriel » 06 Nov 2010 07:02

Si cette partie ne t'amène que du stress, le plus simple serait à mon avis de t'en retirer. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.
Avatar de l’utilisateur
Mithriel
 
Messages: 2739
Inscrit le: 21 Nov 2001 01:00

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar nicolas » 06 Nov 2010 08:21

Je n'ai malheureusement pas de conseille.

Je joue par tchat vocal, et autour d'une vraie table. Dans les 2 cas, j'ai aussi connu un ou des joueurs enmerdeur et qui ne jouent pas en équipe, avec tout les prétextes : les règles, le background de leur PJ, le roleplay... Il est même arrivé au moins 2 fois que les autres préfère "le con" à moi, sans doute en se disant avec un peu d'hypocrisie : "c'est pas grave, c'est qu'un jeu, et si ça permet le bénéfice de soirée sympath, autant s'assoir sur la vérité et le respect".
Par exemple, soudain : "En fait, il n'y a plus de séance chez bidule, parce que Bidule n'a plus le temps de masteriser, tu comprend." (Et quelques mois après, leur groupe explosait ; ils comprendrenaient qu'en fait, le con était un con...)
Il est arrivé aussi que le groupe ou le MJ (ou moi si j'en avais le pouvoir de MJ) expulse le joueur problèmatique (notamment en jdr par tchat vocal). Comme quoi, la justice existe aussi. Mais vu ce que tu décrit, ça ne semble pas franchement une option possible.

Je partage ta vision du JdR (jeu d'équipe, ambiance sympath comme un petit havre de paix au milieux de notre société brute). Tu ne veux pas le conflit, c'est tout à ton honneur, mais je suis sûr que le joueur qui te met des batons dans les roues, lui, est sans vergogne. L'humanité est triste, surtout ceux qui commencent à foutre la merde. Et jouer par le net aide beaucoup les minables à faire tout les coups bas, alors que les yeux dans les yeux, tous les joueurs autour de la table, ils n'en feraient souvent pas autant, et ils réussiraient soudainement à trouver un compromis satisfaisant pour tous.

Je rejoindrais bien le conseil de Mithriel. Mais je sais que c'est décevant de faire une croie dans un groupe dans lequel tu t'ai investi (puisque tu dit être un co-admin ou un truc du genre), et arrêter de jouer avec des gens que tu apprécies (ou appréciais, avant qu'elles ne te déçoivent).
En parallèle des démarches que tu va peut-être faire auprès du groupe et/ou du MJ, tu peux commencer à prospecter pour jouer par ailleurs?
Avatar de l’utilisateur
nicolas
 
Messages: 1419
Inscrit le: 28 Juin 2007 11:53
Localisation: Auxerre

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Mespheber » 06 Nov 2010 11:09

Mithriel a écrit:Si cette partie de t'amène que du stress, le plus simple serait à mon avis de t'en retirer. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.
Je plussoie avec deux proverbes:

"Qui va à la chasse perd sa place"

"Une de perdue, dix de retrouvée"

Si c'est interpréter ton personnage qui t'intéresse, rien ne t'empêche de le migrer ailleurs, non? l'autre solution, "dark side": buter l'autre perso. :bat:
42
Avatar de l’utilisateur
Mespheber
 
Messages: 1779
Inscrit le: 28 Fév 2005 19:50
Localisation: Rijsel

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Luk » 06 Nov 2010 11:46

Le piège bien connu de l'écrit est les mauvaises interprétations du ton des messages. Pour ma part, je peux tout à fait jouer sur table avec un personnage qui affiche du mépris pour un autre sans qu'il y ait aucune animosité avec le joueur et en tant que joueur je veille à ce que le ce mépris soit réversible dans le jeu car si c'est le seul mode d'échange entre les persos, ça n'a aucun intérêt. Après ça si le problème s'étend aussi hrp, ça devient sérieusement problématique. Je pense que tu devrais alerter ton meneur sur le mode : voilà comment je ressens les choses et voir son interprétation. Ensuite, avec son soutient essayer de redresser les comportements. Si ce n'est pas possible alors tire toi de la partie. Ce n'est qu'un jeu et c'est une perte de temps de se lancer dans un concours de bite avec un autre joueur pour savoir qui va être leader du groupe, surtout s'il a la préférence du meneur ou que celui-ci ne veut ou ne peut pas prendre ses responsabilités de médiation.
J'ai une de ces paires de dés dix... C'est un dé cent.
Avatar de l’utilisateur
Luk
 
Messages: 1085
Inscrit le: 06 Jan 2004 15:57
Localisation: derrière toi

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 06 Nov 2010 14:45

Alors, je ne peux pas "migrer" mon personnage pour une raison simple : le jeu est un JDR amateur du MJ, donc à moins de convertir le concept dans un jeu où c'est possible, ça me semble difficile. Si c'est sur une autre partie du MJ, encore faudrait-il qu'il en crée une autre et qu'on trouve une raison cohérente pour expliquer pourquoi mon PJ, alors qu'il a des liens très forts avec certains membres du groupe (l'un des PJ est son époux), l'a quitté.

En ce moment, je joue relativement peu, que ce soit sur table (plus aucune partie, tous les jeux de mon club ne m'intéressaient pas ; je ne suis pas forcément maniaque et imperméable à la nouveauté, mais là, mes goûts n'y étaient pas du tout : au début, je comptais essayer Earthdawn, mais après achat et lecture des livres, je n'ai pas accroché alors que je suis plutôt fan de Fantasy et du pendant Cyberpunk du jeu, Shadowrun) ou sur internet, en particulier sur forum, donc ça m'embêterait de quitter une partie que je sentais bien et que je venais tout juste de réintégrer, ce qui risque de lasser le MJ.

Et, de mon côté, je ne veux pas être le centre de l'attention ou le leader, juste jouer tranquillement sans que ma moindre intervention ne se solde pas par des remarques méprisantes. Je ne joue pas forcément des personnages forts, je préfère jouer aussi des personnages fragiles avec des faiblesses, mais le but n'est pas non plus d'être celui qu'il faut tout le temps sauver, juste de jouer un personnage qui ne résiste pas à tout.
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Non nobis » 07 Nov 2010 22:00

Mais que fait le MJ ? En jeu en ligne le Mj est aussi "modérateur" et doit pouvoir détecter les dérives surtout si elles sont répétées.

Mieux vaut en parler avec lui. Car le JdR est d'abord un jeu de coopération. Des querelles types nains-elfes peuvent être sympa si cela reste ludique et que ça apporte une note d'humour dans le jeu.
Dans ce que tu décris ce n'est pas le cas... dommage, ce n'est plus du "roleplay"

bon courage à toi
Non nobis
 
Messages: 95
Inscrit le: 29 Juil 2009 12:28

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 08 Nov 2010 01:20

Si tu veux, ma conception d'un personnage et d'un groupe de JDR n'est pas la même que celle de ce joueur et du MJ, qui ont apparemment des positions assez proches, même si je ne sais pas à quel point. En gros, quoi qu'il arrive, même si je suis d'accord pour dire qu'un personnage peut avoir des objectifs personnels, je privilégie avant tout la cohésion de groupe et le jeu collectif. Oui, des personnages peuvent ne pas s'entendre et on a le droit d'avoir des rivalités saines dans le groupe, mais ça doit rester raisonnable et tout à fait fair-play. Depuis ma première table, dont j'ai eu à me plaindre, ce sont mes principes. Par contre, dans la partie dont je parle, c'est différent.

Là, c'est plutôt l'individu qui prime. En tant que joueur, le MJ joue d'ailleurs son concept jusqu'au bout, même si ça signifie s'écarter du groupe et jouer à part. J'ai été MJ et joueur sur des parties auxquels il jouait aussi et c'était ça, même s'il n'était pas vache, par contre. Enfin, il n'était pas vache, mais quand il prenait en grippe un personnage, ça pouvait conduire à l'exclusion du personnage en question puisque "jouer avec était tout simplement impossible". Pourtant, le personnage ciblé n'a personnellement pas fait de mal, juste que l'incompatibilité d'humeurs était telle que le joueur décrétait que son personnage ne jouerait plus avec celui qui était ciblé. Soit le joueur qui se plaignait s'écartait lui-même, soit celui qui était ciblé était plus ou moins exclu, même si entre joueurs, il n'y avait rien de personnel.

Je ne condamne pas le fait d'aller au bout de son concept. Si quelqu'un joue de manière cohérente et logique, je veux bien, mais ce n'est pas du tout mon style, surtout que quand le joueur y va à fond, ça peut être dur pour le conserver en jeu. Là, dans cette partie, ça va car joueur et MJ sont au diapason. Par contre, en tant que MJ, c'est super-galère, surtout quand on a deux joueurs qui ont tendance à jouer comme ça (l'un avait même tendance à être super-secret), mais pas dans le même sens. Cela a d'ailleurs fini par un départ. D'ailleurs, pour reparler du MJ, il a justifié la méfiance, voire le mépris, parce que mon personnage est différent et que les PJ et PNJ sont stressés. Bah oui, personne d'un autre sexe, d'une autre race, ayant une mentalité et des mœurs différentes = bouc émissaire.

En soi, c'est justifiable. En tant que joueur, c'est juste lourd les remarques HRP du style "la seule chose du personnage (une femme) qui soit utile, c'est son ventre" (parce qu'elle est enceinte) ou le fait d'être envoyé en appât parce qu'on est l'inutile. Surtout qu'hormis avec un PNJ, les relations de mon PJ avec les personnages n'ont jamais été horribles jusqu'à l'arrivée du dernier PJ et, tout à coup, toutes les discriminations sont devenues apparentes et perceptibles. Ce n'est peut-être que du au contexte qui aurait exacerbé des tensions déjà existantes entre mon PJ et les PNJ, mais sur le moment, ça fait un choc.
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar kobbold » 08 Nov 2010 02:10

darkbaron a écrit:Enfin, il n'était pas vache, mais quand il prenait en grippe un personnage, ça pouvait conduire à l'exclusion du personnage en question puisque "jouer avec était tout simplement impossible". Pourtant, le personnage ciblé n'a personnellement pas fait de mal, juste que l'incompatibilité d'humeurs était telle que le joueur décrétait que son personnage ne jouerait plus avec celui qui était ciblé. Soit le joueur qui se plaignait s'écartait lui-même, soit celui qui était ciblé était plus ou moins exclu, même si entre joueurs, il n'y avait rien de personnel.


Personnellement, en tant que MJ, c'est typiquement le genre de comportement que je trouve inadmissible à ma table. Avec le recul, désormais, dans ce cas, je dirais au joueur en question: fais avec ou bien ne joue plus.

Pour moi, ce comportement tient du caprice, et je trouve ça inadmissible. En effet, le JDR est un jeu collectif. A partir de là, tous les joueurs construisent ensemble. J'aime ton concept de rivalité saine.

Le JDR c'est comme un couple: pour que ça marche, il faut des compromis (dans l'ordre du raisonnable).

Je ne condamne pas le fait d'aller au bout de son concept. Si quelqu'un joue de manière cohérente et logique, je veux bien, mais ce n'est pas du tout mon style, surtout que quand le joueur y va à fond, ça peut être dur pour le conserver en jeu. Là, dans cette partie, ça va car joueur et MJ sont au diapason. Par contre, en tant que MJ, c'est super-galère, surtout quand on a deux joueurs qui ont tendance à jouer comme ça (l'un avait même tendance à être super-secret), mais pas dans le même sens. Cela a d'ailleurs fini par un départ. D'ailleurs, pour reparler du MJ, il a justifié la méfiance, voire le mépris, parce que mon personnage est différent et que les PJ et PNJ sont stressés. Bah oui, personne d'un autre sexe, d'une autre race, ayant une mentalité et des mœurs différentes = bouc émissaire.

En soi, c'est justifiable. En tant que joueur, c'est juste lourd les remarques HRP du style "la seule chose du personnage (une femme) qui soit utile, c'est son ventre" (parce qu'elle est enceinte) ou le fait d'être envoyé en appât parce qu'on est l'inutile. Surtout qu'hormis avec un PNJ, les relations de mon PJ avec les personnages n'ont jamais été horribles jusqu'à l'arrivée du dernier PJ et, tout à coup, toutes les discriminations sont devenues apparentes et perceptibles. Ce n'est peut-être que du au contexte qui aurait exacerbé des tensions déjà existantes entre mon PJ et les PNJ, mais sur le moment, ça fait un choc.

Perso je poserais les choses clairement. La diplomatie c'est gentil, mais parfois il faut juste dire les choses.

Enfin... non, en fait, personnellement, je lui enverrais sa merde dans la face et je me casserais... je n'ai pas assez "besoin" de jouer pour endurer ce genre de choses.

Ca semble te faire du mal, or c'est un jeu. Tu ne devrais que t'amuser. :)
[url=http://roll-play.over-blog.com/][b]Roll-Play - mon blog (Cheap Tales, D&D4, Warhammer, Oltréé, d'autres trucs à venir).[/b][/url] Mise à jour 01/03 - article D&D5

"Ton MJ il est tellement vieux que sa bagnole c'est un thAC0."
Avatar de l’utilisateur
kobbold
 
Messages: 830
Inscrit le: 16 Août 2004 19:19
Localisation: Lyon

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 08 Nov 2010 04:14

Des rivalités et conflits, j'en ai vu pas mal sur table ou par internet, mais c'est bien la première fois que je tombais sur le cas où un joueur postait pour dire que voilà, entre les personnages, à cause de leurs différences et du comportement un peu trop taquin (mais pas méchant, je répète, le personnage n'a pas cherché à tuer, blesser ou voler l'autre ; aucun n'a cherché à nuire à l'autre), ça ne pouvait plus coller et le personnage refuserait toute collaboration future. Avant cela, le joueur (le MJ sur la partie actuelle, donc) avait déjà signifié plusieurs fois que le personnage lui tapait sur les nerfs. Le personnage en question, en plus d'un comportement taquin, a souffert d'une malchance chronique aux dés et le tout a fini par faire plus ou moins boum. S'il avait été efficace, encore, mais non...

Sur le moment, je n'ai pas donné mon avis (oui, j'étais le joueur de ce personnage-là, encore une fois) même si le joueur m'y invitait et j'ai laissé passer, surtout que le MJ de cette partie était hyper absent et, d'ailleurs, sous la pression du joueur (et co-admin avec moi), il a conclu rapidement la partie en postant un épilogue où mon personnage a bêtement perdu son comm-link (pour un hacker, c'est bête), a été arrêté puis relâché après qu'on lui ait vivement conseillé de quitter la ville, mais a tout de même fini par être passé à tabac par un gang malgré les recommandations. Sur le moment, la coïncidence était énorme et j'ai cru que cet acharnement, ou ce que je voyais quand même comme ça (vu le nombre de mésaventures et le fait qu'il était vu comme un boulet insupportable, d'autres auraient conclu comme moi), était une tentative d'apaiser l'esprit revanchard de l'autre, mais c'était juste qu'il y avait un facteur chance et que, manque de pot, tout est tombé sur mon personnage. Je me suis expliqué avec le MJ car ça faisait beaucoup et depuis, ça va mieux et, en plus, il pense comme moi au sujet du MJ de la partie actuelle.

En fait, j'ai repris "rivalité saine" après l'avoir entendu dans Naruto car ça résume bien l'idée d'une relation a priori antagoniste sans être forcément négative. Typiquement, comme deux camarades sportifs qui feraient tout pour se surpasser et battre l'autre, mais en restant fair-play, donc dans le respect des règles et de l'autre, à savoir en s'entraînant sérieusement, sans se doper ou faire des vacheries à l'autre afin de le surpasser. C'est aussi ce qu'on voit dans "le seigneur des anneaux" quand Gimli et Legolas font le concours de qui tuera le plus d'Orcs. J'aime bien car ça motive vraiment à faire mieux. D'accord, quand on est victime de reproches et de préjugés, on peut aussi être poussé à se surpasser pour prouver qu'on vaut mieux que les a priori négatifs de certains (c'est d'ailleurs l'argument de mon MJ actuel), mais on a le sentiment de vivre avec une épée de Damoclès car la moindre erreur pourrait coûter très cher. C'est une pente glissante et une pression supplémentaire pour le joueur. C'est potentiellement un défi intéressant, mais il faut aimer.

Personnellement, je crois en la diplomatie et aux compromis. Par contre, je suis souvent frustré parce qu'en cas de dispute, tout le monde a tendance à camper sur ses positions et c'est difficile de concilier les deux et de calmer le jeu, pour ne pas dire que c'est parfois impossible. Ce qui est marrant, c'est qu'on peut connaître un joueur depuis des années, le voir de temps à autre IRL, discuter avec lui sur forum ou par mail pendant quelques années à défaut de le voir et se rendre compte de ses travers qu'au bout d'un certain temps. En fait, ce qui était fou, c'était qu'un joueur qui est parti (le super-secret dont je parlais) pensait que les PJ de mon MJ actuel harcelaient les siens et s'acharnaient dessus quand ils jouaient ensemble, et ça donnait des discussions houleuses. Au début, dans le contexte de notre dispute et avec son départ, je pensais qu'il n'était qu'un intégriste/fanatique du roleplay doublé d'un paranoïaque. Après coup, même si je reste plus posé, je comprends mieux comment il en arrivait à penser cela, malgré les explications logiques qu'on lui donnait.
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Suivant

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invité(s)