• Advertisement
Partenaire : LudikBazar

Evoquer un souci sans fâcher

Pour se lancer dans les réflexions conceptuelles sur ce média.

Modérateur: Asmis

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 25 Nov 2010 14:24

Oui, c'est sans doute davantage une forme de favoritisme que du copinage où l'autre joueur en aurait conscience et chercherait à profiter de son statut (j'ai déjà connu ça avec littéralement le cas de la copine du MJ, mais pas avec les mêmes personnes). J'ai moi aussi conscience de la difficulté de la chose : que ce soit sur table ou sur forum, quand un joueur est plus actif, plus présent, on a tendance à davantage jouer avec. Étant plutôt plante verte que joueur extraverti, je peux quand même comprendre qu'on préfère les joueurs plus communicatifs. ça ne veut pas dire qu'en tant que MJ, je néglige forcément ceux qui parlent peu, mais ça peut arriver et il faut effectivement veiller à donner un certain temps de parole à tout le monde. ça fait partie des difficultés de la maîtrise.

Là, c'est clairement parce que le MJ préfère le personnage-joueur (il l'a répété plusieurs fois). Il est plus pragmatique, plus "logique", plus technique, plus matérialiste ou tout ce que vous voulez et les autres sont un peu bêtes et/ou des comportements aberrants, donc il peut comprendre les réactions de ce PJ (ça aussi, ça a été plus ou moins dit). On a presque l'impression que la moindre once d'irrationnel déplaît alors que ça fait autant partie d'un être humain que la logique, pour le meilleur et pour le pire. Parfois, on préfère jouer McCoy plutôt que Spock. C'est plutôt mon cas.

Je ne défends pas pour autant le droit de jouer un Malkavien en tutu avec un canard en plastique. Le personnage doit être cohérent et en accord avec l'univers. Ensuite, si on joue un Malkavien et si on prend des mauvaises décisions parce qu'elles sont conformes à la logique déviante du personnage, on n'a pas à critiquer le choix. Le joueur n'est pas idiot et sait sans doute que son personnage agit mal, ce qui peut être énervant pour les autres, mais s'il ne fait pas n'importe quoi, ça me va. Il faut ajouter un minimum de couleurs. Quitte à choisir, je préfère un boulet pas méchant à un "pro" strict et froid.
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar kobbold » 25 Nov 2010 15:01

darkbaron a écrit:Oui, c'est sans doute davantage une forme de favoritisme que du copinage où l'autre joueur en aurait conscience et chercherait à profiter de son statut (j'ai déjà connu ça avec littéralement le cas de la copine du MJ, mais pas avec les mêmes personnes). J'ai moi aussi conscience de la difficulté de la chose : que ce soit sur table ou sur forum, quand un joueur est plus actif, plus présent, on a tendance à davantage jouer avec. Étant plutôt plante verte que joueur extraverti, je peux quand même comprendre qu'on préfère les joueurs plus communicatifs. ça ne veut pas dire qu'en tant que MJ, je néglige forcément ceux qui parlent peu, mais ça peut arriver et il faut effectivement veiller à donner un certain temps de parole à tout le monde. ça fait partie des difficultés de la maîtrise.


Personnellement, je fais avec mes joueurs. Quand j'ai un joueur moins "présent" à la table, je ne cherche pas à le faire parler plus directement comme ça. J'use de petits stratagèmes: faire du personnage le pilier central d'une partie de la campagne, lui donner un rôle de "liant" (comme une joueuse à moi qui est mage, un peu timide, et qui a été balancée par son maître comme "l'élément qui tiendra le groupe". Elle fait office de prophétesse, et tente de se débrouiller avec ça. Et son côté paumée et timide donne des situations de jeu super intéressantes où elle fait l'effort de tenter de s'imposer, et où les autres peuvent jouer avec). Evidemment, cela demande une totale coopération de tous les joueurs de la table.

L'une de mes règles est: la table avant le personnage. Il semble que ton MJ envisage ça comme "le personnage avant la table".

C'est une vision. A voir si à terme tu pourras tenir. :)
[url=http://roll-play.over-blog.com/][b]Roll-Play - mon blog (Cheap Tales, D&D4, Warhammer, Oltréé, d'autres trucs à venir).[/b][/url] Mise à jour 01/03 - article D&D5

"Ton MJ il est tellement vieux que sa bagnole c'est un thAC0."
Avatar de l’utilisateur
kobbold
 
Messages: 830
Inscrit le: 16 Août 2004 19:19
Localisation: Lyon

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Kimtchi » 25 Nov 2010 17:03

darkbaron a écrit:Bon, bah ça a discuté et finalement ça va mieux.


Content pour toi que les tensions se soient apaisées. J'espère pour toi que ce sera du long terme, parfois la braise continue à couver sous la cendre...

Pour le reste, à savoir le rôle du MJ dans la résolution des conflits à sa table, j'ai récemment été amené à changer d'avis sur le sujet...

A ce jour et en tant que MJ, j'ai été amené à gérer à 3 reprises un conflit sérieux impliquant un joueur au comportement désagréable et perturbateur pour le reste de la table.
Jusqu'à présent, je m'en suis toujours occupé seul. Les autres joueurs venaient m'exposer leurs doléances et à partir du moment où je les jugeais fondées, j'allais parler au joueur et l'expulsais de ma partie s'il n'y avait pas d'amélioration de la situation. Après avoir discuté de la problématique avec un MJ ayant eu le même soucis, j'ai pris conscience que cette manière de procéder était à la fois lâche et pas forcément productive.

Lâche parce qu'en profondeur, les autres joueurs n'avaient pas le courage de dire en face ce qu'ils disaient par derrière et qu'ils comptaient sur le MJ pour faire le sale boulot à leur place. Ainsi donc, c'est le MJ qui prenait seul sur lui d'endosser le rôle du méchant et c'est injuste ! Il a un rôle d'arbitre du fait de la particularité du JdR mais c'est un arbitrage qui devrait se limiter à la gestion de l'univers et des personnages. Le MJ est un joueur avec des responsabilités étendues mais il n'est ni le papa des joueurs, ni le PDG de la table ni encore moins le psy de service. Faire reposer cette problématique sur les seules épaules du MJ, c'est malheureusement un indice de l'égoïsme et du manque de maturité des requérants.

Improductif parce que finalement, le MJ se retrouve seul à critiquer la conduite du joueur incriminé. Le joueur en question peut très légitimement se demander dans quelle mesure l'information qu'on lui transmet est exact. Alors que si toute la table discute ensemble du problème, les yeux dans les yeux, quitte à aborder les sujets qui fâchent, certes l'atmosphère sera pourrie mais le perturbateur recevra un signal beaucoup plus fort et peut être que cela lui mettra alors une pression supplémentaire qui pourra l'amener à se corriger avant une expulsion définitive.

Bref, désormais, s'il y a un conflit à ma table, je le règlerai en collectif et en pleine lumière !
"Vingt dollars si tu les masses à l'Häagen-Dazs !" Cassidy (Preacher)
Avatar de l’utilisateur
Kimtchi
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 Sep 2004 05:02
Localisation: 69

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar kobbold » 25 Nov 2010 17:46

Je plussoie partiellement. :)

J'aurais tendance à penser que le MJ doit de toutes façons au minimum être tenu au courant des problèmes (ne serait-ce que pour qu'il ne tombe pas des nues si un jour ça explose). Ensuite, s'il est nécessaire que les joueurs concernés parlent entre eux et règlent le problème et que rien ne se passe, c'est effectivement au MJ de lancer la discussion. Le mieux est, à moins que le MJ ait un soucis avec un des joueurs, qu'il les pousse à parler de ce qui ne fonctionne pas, et qu'il ne serve que d'arbitre (pour peu qu'il puisse se positionner hors du conflit et rester neutre). Par contre, pour moi, résoudre les conflits "devant tout le monde" peut vite virer à une une pseudo mise à l'index d'un des joueurs qui peut alors se sentir fondamentalement agressé et se braquer. C'est quelque chose de délicat à manier, AMA.

Ceci étant, je suis persuadé que beaucoup de ces soucis pourraient être évités en posant un contrat clair à la table avant que les choses ne commencent.

Par exemple, désormais (depuis quelques expériences malheureuses), quand j'ouvre une nouvelle table, j'explique que personnellement j'ai tendance à privilégier un jeu collectif et que les "solos" sont minimisés, que je préfère que les joueurs privilégient le groupe au "roleplay du personnage", etc... Ca évite pas mal de mésententes.
[url=http://roll-play.over-blog.com/][b]Roll-Play - mon blog (Cheap Tales, D&D4, Warhammer, Oltréé, d'autres trucs à venir).[/b][/url] Mise à jour 01/03 - article D&D5

"Ton MJ il est tellement vieux que sa bagnole c'est un thAC0."
Avatar de l’utilisateur
kobbold
 
Messages: 830
Inscrit le: 16 Août 2004 19:19
Localisation: Lyon

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Footbridge » 26 Nov 2010 18:19

Je serais plutot partisan d'une première médiation en privé avec le joueur, et s'il ne change pas d'avis, évoquer le sujet avec les autres, pour lui faire prendre conscience de l'ampleur du truc, que ce n'est pas qu'un seul joueur ou que le MJ que ça agace, mais TOUTE la table.
Président FFJDR
Avatar de l’utilisateur
Footbridge
 
Messages: 269
Inscrit le: 30 Août 2009 18:46
Localisation: Lille

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Kardwill » 27 Nov 2010 11:23

Effectivement, une explication en privé entre les joueurs concernés est préférable dans un premier temps. Ca permet aux joueurs d'écouter les griefs de l'autre et de se remettre un peu en question sans perdre la face. Lors d'un "déballage public", le risque est grand que les joueurs incriminés se braquent et campent sur leurs positions, ou essayent de rallier les autres sans faire l'effort de réfléchir à leur propre comportement : Personne n'aime avoir tort en public, ni faire l'objet d'une chasse aux sorcière de la part de gens que l'on pensait des potes.
Je pense que le "déballage public" et l'intervention du MJ doivent intervenir après une discussion privée (face à face, mp...), pour débloquer une situation où l'un (ou les deux) camps s'est déjà braqué ou refuse d'écouter.
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
 
Messages: 148
Inscrit le: 11 Nov 2009 09:11

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar Rinel » 27 Nov 2010 15:44

Salut

Il est vrai que le déballage public fais mauvaises effets et ne rend pas service aux personnes et encore plus dans un cercle ou dans une Asso.
Les gens ont tous des visions différentes du JDR, certain sont encore plus susceptibles quand ont leur dit qu’il « optimise » à chaque fois leurs personnages en essayant de tout contrôler et de tout savoir sur le jeux en question qu’ils soient joueurs ou MJ.

Il faut quand même relativiser que ce n’est qu’un JDR donc un jeu, et que l’amusement prime sur tout le reste. Maintenant il existe des cabales contre des gens, pour leur naïveté, leurs simplicités dans leur interprétation d’un avatar, ou plus communément de voir en lui un « abrutie » qui n’a pas leur vision du JDR.
Chacun à sa vision et une conception du JDR, mais on doit toujours avoir la même directive s’amuser et certainement pas au détriment de quelques état d’âmes ou volonté de vouloir faire « du mal » à une personne sous-prétextes qu’on joue RP ou autres subterfuge de vengeance indirect.

La discutions ouverte entre toi et le/les principaux concernés est obligatoire si tu désires continuer à jouer à leur tables dans les bonnes conditions.
Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument....
Avatar de l’utilisateur
Rinel
 
Messages: 36
Inscrit le: 08 Oct 2010 19:35
Localisation: Dunkerque / paris

Re: Evoquer un souci sans fâcher

Messagepar darkbaron » 28 Nov 2010 14:25

En général, je suis d'accord aussi pour que la conversation en privé soit privilégiée, avec le MJ ou sans (le MJ ne va pas forcément y participer, mais il peut être bon qu'il soit au courant qu'il va y en avoir une à défaut d'y participer). En public, on a tendance à se braquer, c'est vrai pour tout. Personne n'aime perdre la face en public, donc les esprits s'échauffent plus vite quand on essuie une critique publiquement que quand on nous la formule en privé. Je le sais par expérience. Je ne vais pas forcément mieux la prendre (je suis sensible à la critique, je l'admets), mais je vais quand même moins m'énerver et davantage la prendre en compte que si on me balance publiquement "tu fais n'importe quoi, c'est de la merde !", même si c'est un minimum argumenté.
Il n'y a point de génie sans grain de folie. Il se trouve d'ailleurs que je suis vraiment fou, donc...
Avatar de l’utilisateur
darkbaron
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Déc 2005 02:59
Localisation: région parisienne

Précédent

Retour vers Réflexions, théories et concepts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 28 invité(s)

cron