Page 1 sur 1

La déontologie du joueur

MessagePublié: 12 Nov 2017 11:39
par Morgan Kane
Quelles sont les règles de bonne conduite qu'un MJ ou un joueur doit adopter autour d'une table ?

Qu'est ce qui est acceptable ou non ?

A titre d'exemple,

- Bien que seulement joueur, j'ai viré de la table et de chez moi un joueur qui tenait des propos racistes hors jeu.

- Je n'ai jamais accepté l'idée qu'un personnage joué puisse violer un autre personnage, joué ou non, ou être violé. Qu'un PNJ viole ou soit violé, mon PJ réagit en fonction de sa moralité et des circonstances.

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 13 Nov 2017 11:05
par daruthin
Perso voici les trucs que j'aime vraiment pas chez les joueurs et qui me fais effacer des numéros
- les mêmes raisons que toi morgan. un minimum de politesse bordel.
- je fais jouer chez moi, j'ai horreur des gens sales qui jettent la nourriture par terre et qui ne la ramassent pas, même en ne faisant pas exprès.
- Les joueurs qui veulent imposer LEUR façon de jouer pendant une partie. il m'est arrivé de virer un joueur parce qu'il s'énervait alors que je lui demandais un jet de bluff (son truc c'était tout en physique, et le social tout en RP).
- Les PJ qui tuent d'autres PJ pour des raisons totalement arbitraires.
- le corrolaire, c'est le joueur qui vient pour flinguer un scenario.

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 28 Nov 2017 15:23
par lupin
Bonjour Morgan Kane,
la première raison semble claire, on fait pas du jdr pour passer un moment désagréable. :)

Je comprend la seconde, mais le viol étant assimilable à de la torture ou le rabaissement d'autrui (le ou étant inclusif), c'est la même punition dans ces deux cas ? Je suppose que le meurtre gratuit peut tomber dans la même case dans ce cas ?
Bon, certains vont répondre que le JdR leur sert d'exutoire. La question est donc : jusqu'où peut-on user de ce rôle d'exutoire pour légitimer certaines pratiques ? (je suppose que c'est le sens de ta question initiale)

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 28 Nov 2017 18:46
par Morgan Kane
En effet, oui ....

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 11 Déc 2017 16:57
par Yahorlino
Quand j'occupe la place de Meneur de jeu et qu'un acte me parait vraiment dépasser les bornes, je ne me gène pas pour dire au joueur que "Non !... Son personnage ne fait pas cet acte !...".

Lorsqu'une situation gênante se présente, il m'arrive d'interroger le joueur sur les motivations de son personnage :
"Ok !... Ton personnage veut faire cela, pourquoi ?... quelles sont ses motivations ?... N'a-t-il pas d'autres manières de réagir ?... Ton personnage connait-il les risques d'un tel acte ?...".
Je ne me gêne absolument pas pour faire savoir au joueur (arguments à l'appui) que je ne suis pas d'accord pour que les actes de son personnage (ce qui inclut aussi les discours) choquent les personnes autour de la table. De même pour la correction des joueurs autour de la table.

Cela dit, si un groupe de joueurs bien bourrins veut tuer, violer, piller... et qu'un meneur de jeu accepte de leur préparer un scenario spécial "bas instincts et bourrinages", qu'ils s'amusent entre eux tant qu'il n'y a qu'eux de présents autour de la table et que ça ne déborde pas de la table de jeu vers la réalité.

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 29 Déc 2017 23:06
par craft00n
Mon jeu est très scénarisé, mes joueurs sont en général accompagnés et doivent gérer avec des dieux rémunérateurs tels que celui de la mort pour les assassinats et celle de mariage pour le stupre et la luxure...
Je pense que la question de la morale est compliquée : je ne pense pas que le jeu de rôle soit un exutoire, et s’il en était, ma religion me l’interdirait, on vois bien alors que la question de la « déontologie » dans le jdr est pas mal relative, mais si vous acceptez les arguments liés à la religion par pure curiosité , je pourrai en fournir !
Je choisis mes joueurs permis mes amis, et les désaccords hors jdr n’ont jamais rejaillit dans le jdr, parce que j’ai toujours considéré le jdr comme une entité relié à la réalité par la seule morale : exclure un joueur pour propos racistes hors jdr est pour moi un infamie qu’on pourrait qualifier de fasciste en y mettant un peu de bonne volonté :mrgreen:
Sans aucune forme d’animosité...

Re: La déontologie du joueur

MessagePublié: 07 Jan 2018 19:57
par zit
Le jdr est une activité éminemment sociale. La seule règle me semble être de s'amuser ensemble, ce qui implique savoir s'amuser sans gonfler les autres. C'est un genre de contrat tacite qui demande aussi un peu d'empathie envers les autres participants et donc d'accepter de ne pas trop choquer les autres, ou inversement d'accepter que chacun s'amuse différemment (bô, si ca l'amuse...). On prend du plaisir ensemble. Les limites dépendent évidemment de chacun. Et si nécessaire expliquer calmement à quelqu'un qu'il va trop loin et lui demander de se corriger, et accepter la même chose des autres. Maintenant, il n'est pas question non plus que tout le monde s'ennuie pour un seul joueur. Je ne suis pas sûr que le jdr soit fait pour les psychorigides.