JDR sur votre CV?

Bonjour,

A titre didactique, indiquez-vous (ou indiquerez-vous) « JDR » comme loisir sur votre CV ?

Je pose la question car à l’époque où je suis entré dans la vie active (en 2000, j’ai 47 ans, je pratique quasiment sans interruption depuis 1984, faites le calcul :grin: ; oui, mes études m’ont longtemps poursuivies !), mettre ceci était un suicide professionnel assuré. Et ce (quasiment) quelque soit le secteur d’activité.

Aujourd’hui, passé de l’autre côté de la barrière, lorsqu’il m’arrive de recruter (un collaborateur, un assistant…), je m’aperçois que certains CV portent la mention « jeu vidéo » en loisirs, mais je n’en ai jamais vu avec « jeu de rôle » (ce qui serait, en ce qui me concerne, obtenir un entretien à coup sûr ! :sweat_smile:).

Et vous ?

2 J'aime

Je le mettais systématiquement, il m’a aidé à m’ouvrir la porte de chez UBI comme directrice artistiquer (porte refermée pour d’autres raison), ou encore me faire engager comme indépendance chez Nevrax à un moment.

3 J'aime

Je le mets sans le mettre en parlant d’écriture (puisque j’écris du jdr et de l’humour, ca me permet de gagner de la place)

2 J'aime

mmm, tout dépend du job je pense. Mais a priori je dirais le plus souvent possible, d’une part j’assume et d’autre part cela peut initier des discussions intéressantes.

3 J'aime

Félicitations à vous !

Je ne sais pas si, jeune chercheur d’emploi, je m’y risquerais :grin:

Je le mets maintenant, mais outre que je suis déjà en poste (mon CV est sur mon site perso, me servant de veille), je me sens, l’âge aidant, bien plus « légitime » à le faire ceci… Mais n’exagérons rien, je le mets dans la case fourre-tout « données biographiques » en bas :slight_smile:

image

En 2000, ça se défendait, encore que dans les secteurs qui embauchaient déjà beaucoup comme l’informatique, je lis beaucoup de témoignages (dont le mien) qui indiquent qu’ils ont toujours mis le JdR dans leur CV sans jamais avoir eu de souci.

Aujourd’hui, avec la démocratisation de la « culture geek », ça passe crème partout.

2 J'aime

Oui je mets « Jeu de rôle » dans mes Loisirs sur mon CV. Depuis avant les années 2000, et maintenant encore plus facilement.

3 J'aime

A la retraite et étudiant à la recherche de stage, je l’ai mis dans la rubrique loisirs:

Loisirs

Lecture (Histoire, Science-fiction, fantaisie)
Golf
Jeu de rôle sur table
Voyages

3 J'aime

Salut, Oui je rajoute Jdrs ou escrime ludique sur mon cv comme c’est une activité qui reste parfois peu connue. Cela permet au recruteur de poser la question pour en savoir plus et dans ce cas tu peux commencer à en parler et à mettre en avant les avantages de la pratique ce qui peut etre un point pour faire ressortir des qualités. Si tu as de la chance et que le recruteur pratique aussi cela peut faire un point commun entre vous.

2 J'aime

Il est évident qu’étant un loisir facilement assimiler à une pratique d’équipe, pour les MJs d’animation et de gestion de groupe cela peut servir à pas mal de candidatures je pense.

3 J'aime

Je le mets systématiquement même si ça fait un moment use je n’ai pas eu a faire de CV.

Par contre j’en reparle au cour de mes.entretiens individuel avec le locuteur qui mène l’entretien.

Ça déclenche toujours de la curiosité mais jamais de défiance.

J’ai même recruté des collègues de boulot à mes tablées

4 J'aime

Je pose mon avis personnel,
Le jeu de rôle est une activité ludique aux multiples facettes, ce qui est important dans son CV est de faire ressortir ce qui vous donne des « atouts » que les autres n’ont pas à travers cette discipline.
Les compétences évidentes sont : la capacité à imaginer/se projeter, et à collaborer en groupe. Les meneurs développent des compétences dans l’encadrement de groupe, l’animation de réunion/table, et aussi la capacité à fédérer et donc gérer les conflits.

Cela peut être l’acquisition de savoir — exemple, j’interprète le pilote d’une goélette de 1763 sur Pavillon Noir, au passage, j’ai dû me renseigner sur la navigation et le vocabulaire des marins de l’époque — ou encore la pratique de compétence - exemple, je suis meneur de jeu et j’organise une campagne depuis X années ; j’ai eu à apprivoiser des outils pour créer ma partie, organiser des miniévénements avec mes pairs, et surtout j’ai su tenir ma « table » pendant 4h en donnant la parole et en animant le jeu.

Le tout ce n’est pas de le mettre ou non sur le CV, c’est de savoir raconter l’histoire qui va avec cette mention. Faites de votre CV une bonne fiche de PJ de la vie :wink:

4 J'aime

J’ai commencé le Jeu de Rôle en 1984 et j’ai toujours écrit sur mes CV « Pratique du Jeu de Rôle ».
Lors de l’entretien qui suivait, soit on me questionnait sur le sujet et je pouvais faire état de tout ce que cette pratique m’apportait comme compétences ou savoir-faire, soit on ne m’en parlait pas et, dans ce cas, c’était moi qui amenait ça sur le tapis en fin d’entretien. Je mettais un point d’honneur à prouver que le Jeu de Rôle était toute autre chose qu’une activité honteuse. :wink:

Et dans l’éventualité d’un employeur qui jetterait mon CV en voyant écrit « Jeu de Rôle », je me disais " Bon débarras. Pas de temps à perdre avec ces gens-là."

4 J'aime

Bjr,Je suis cadre, j’ai 57 ans et je mets sans aucun scrupule le jeu de rôles dans mes loisirs. :blush:

2 J'aime

Peut-être que ça dépend du secteur, mais dans le mien, ça se fait pas mal.
Je l’ai sur mon CV.
J’ai vu passer ce tweet, récemment. Les réponses donnent un peu le ton.

2 J'aime

A ben c’est sur que cela peut encore choquer des personnes de voir ce genre de chose.
Le Côté ludique fait encore référence pour certains à un côté enfant mais après il faut savoir valoriser et expliquer ce qu’on fait. Si je prends l’exemple du fait de mettre arbitre de magic, il y a pleins de choses à valoriser pour une entreprise la dedans.

3 J'aime

Dans l’association on l’encourage, notamment car on essaye de valoriser l’engagement associatif de nos bénévoles. On sait que plusieurs de nos bénévoles le mettent en tout cas dans leur CV, section « loisirs » :slight_smile:

2 J'aime

Je le met à chaque fois, souvent en précisant mes activités associatives à côté.
Souvent ça ouvre la conversation, les gens me demandent « ce que c’est » et je l’explique en développant sur les compétences que ça apporte : imagination, empathie, travail d’équipe.

Je n’ai jamais eu de réactions négatives. Bon après je n’ai pas passé beaucoup d’entretiens non plus, une dizaine au plus.

2 J'aime

Perso, d’avoir « jeux de rôle » sur un CV ne m’a desservie que pour entrer à l’ITII où le jury a fait une fixette là dessus (en 1998). Je l’ai enlevé pendant quelques années et remis ensuite.

Même si je suis dans la fonction publique (où j’y croise beaucoup de rôlistes), je passe parfois des entretiens pour d’autres postes/fonctions et ça n’a jamais été un frein.

3 J'aime