LuxCon 2022 - Compte-rendu

Ce week-end du 7 au 10 avril 2022, je suis parti en explorateur et ambassadeur pour la FFJDR, ne connaissant personne et débarquant comme un cheveu dans la soupe, j’ai pu faire la connaissance de personne de la EuroCon venant des 4 coins de la planète. Tchèques, Anglais, Bulgares, Néerlandais, Luxembourgeois, Français et Allemands mais aussi deux suédois extraordinaires. A oui, pour le fun, j’étais l’unique Belge.

J’y suis allé pour pouvoir fraterniser et pour échanger à propos de notre passion commune le Jeu de Rôle et pour y faire jouer les gens.

Ce fut un véritable plaisir de voyager vers cette autre dimension, celle de la Science-fiction, de la Geek attitude et de la fantaisie où, j’ai pu rencontrer des auteurs et des éditeurs.

Toutes et tous spécialisé.s.ées dans divers domaines, donnant énormément de conférences en Anglais et où une thématique y est souvent revenu, l’Horreur. Il y avait également des panels (conférences) sur la Science-fiction, la Fantaisie, la Culture Geek, la Culture Anime/Manga et les Univers des Films et Séries (Star Trek, Dune, Stargate, Docteur Who, le Prisonnier, Harry Potter, etc.).

Mais la rencontre la plus inattendue fut celle avec deux auteurs originaires d’un pays nordique, la Suède.

J’ai eu le plaisir de suivre avec eux de nombreux panels et d’échanger sur de nombreux sujets, dont un sujet particulier le Jeu de Rôle Suédois.

Pour ce faire, j’ai rencontré deux personnes exceptionnelles lors de cet évent, ce fut d’ailleurs un éveil. Gunilla Jonsson and Michael Petersén, les créateurs des licences de Mutant (New Mutant, Mutant Year Zero et autres déclinaisons) et de Kult (JDR et nouvelles) m’ont rencontré avec énormément de gentillesse et d’ouverture d’esprit.

J’ai été fort surpris par leur discussion et leur sagesse mais aussi comme nous avons pu en parler de l’école de jeux de rôle suédoise et du fait que même des prêtres en Suède jouent à leur jeu et maîtrisent.

Ils m’ont aussi longuement parlé de l’école suédoise du jeu de rôle et de Sverok est l’une des écoles les mieux pensées et financées.

En effet, dans les années 70 et 80, les politiques suédois ont accepté de financer cette association, Sverok, en proposant que les héritages sans héritiers soient reversés à l’association.

De fait, l’association possèdent un personnel pro, elle finance l’aide aux jeux de rôles, aux jeux de plateaux. Ils organisent la tenue des activités et ils aident à organiser les jeux de rôle grandeur nature. Il en est né une nouvelle dynamique où tous les auteurs de jeu de rôle nationaux ou internationaux (One Ring, Tales from the Loop, Things from the Flood, Nidavellir, etc.) se connaissent, jouent et échangent ensemble. D’ailleurs pour un peu imaginé sa représentativité, la plate-forme Discord de Sverok regroupe plus de 1880 profils, du jamais vu en Francophonie, je m’y suis inscrit pour tenter d’avoir un dialogue.

Surtout, concernant Gunilla et Michael, c’est leur disponibilité qui m’a plu lors de nos longs échanges, c’est le fait que nous partagions des valeurs communes et des combats similaires (le rejet de toute forme de violence et de l’extrême-droite).

Je ne vous cache pas que ce qui a été le plus dur pour moi, c’est de vaincre ma timidité pour aborder avec eux tous ces thèmes.

Lors des autres journées, j’ai pu participer à divers panels comme auditeurs ou intervenants sur le jeu de rôle, ce qui a été l’occasion aussi notamment l’occasion de parler d’inclusivité et de convivialité, deux valeurs que j’aime à défendre dans mes jeux et lors de tables rondes avec la FFJDR.

Pour des raisons évidentes, nous avons du nous exprimer lors de ma conférence sur le JDR en Anglais en faisant une sorte de mini-échanges à la « Albert Jacquard » car nous étions en petit comité avec des personnes venant d’Italie, d’Allemagne et d’Angleterre.

Lors de mes parties de jeux de rôle où j’ai présenté Nuka Dawn (postapo falloutlike avec personnages aux genres floues et fluctuant) et Barok (Steampunk fantastique avec incarnation de 5 genres différents), il y a eu des joueurs aux profils variés et ayant chacun des richesses et des difficultés. J’ai fait mon possible pour que leurs rôles de personnes ayant quelques difficultés soient mis en avant et que les personnages choisis soient complémentaires. Nonobstant, j’en ai aussi profité pour tester un jeu de rôle menée par une luxembourgeoise et ce fut très chouette (un bon vieux DnD 3.5).

Sinon de tous les panels intellectuels et littéraires, je retiens l’anecdote sur la statistique de morts chez les grands auteurs de SF et fantastiques, elle est souvent importante mais elle n’est pas toujours insensée ou systématique car elle doit servir le récit !

Une expérience très riche et que j’espère pouvoir retenté d’ici peu et ailleurs car les prochaines Conventions EuroCon’s seront à Upsala 2023 (Suède) et Rotterdam 2024 (Pays-Bas) ! L’occasion peut-être de tenter à plusieurs de démontrer le savoir-faire et les valeurs des francophones dans le jeu de rôle.

Je finirai ce compte-rendu en signalant que la vie est riche en rencontre et personne exceptionnelle, sachez chérir chaque rencontre comme elle vient car nous ne vivons qu’une seule fois cette expérience extraordinaire qu’est la vie !

Je finirai ce petit débriefing en remerciant la Fédération Française de Jeu de Rôle pour sa confiance et pour cette exceptionnelle ambassade rôlistique et la LuxCon pour cette chance incroyable et leur invitation.

Danke. Merci. Bedankt. Thanks !

Max Hafniar

1 « J'aime »

Merci Max pour ce superbe retour ! J’espère que nous aurons le plaisir d’en discuter prochainement ! En effet, le fonctionnement d’une école du jdr, l’utilisation du jdr chez les prêtres, et ta vision de ce que le jdr francophone peut apporter à ce type d’événements sont des sujet qui m’intéressent personnellement :point_up:

Salut @Marie avec plaisir :wink: c’est quand tu veux. Il est plus simple de me contacter via Discord : MaxHafniar#5253 Les Scandinaves sont en avance sur nous, ce pour quoi pour l’année prochaine, il serai t intéressant que nous contactions les Suédois pour savoir s’il y aura une partie jdr à leur Convention, Si oui, il faudra envoyer des Anglophones pour montrer notre talent :slight_smile:

Bref, Max toujours prêt à découvrir le monde :cowboy_hat_face: